Un été au Ladakh

A l’extrême Nord de l’Inde se trouve une région himalayenne fantastique : le Ladakh. Elle rime avec paradisiaque et ce n’est qu’un faible adjectif pour la définir. Ce lieu enchanteur se situe à environ 3500 m d’altitude, sur le toit du monde.

Véritable havre de paix en Inde, le "Pays des Cols" offre un climat sec et aride, idéal pour éviter la mousson estivale asiatique. De Mai à Octobre, la région s’ouvre aux voyageurs après un long hiver rigoureux. Un vol d’environ une heure depuis New Delhi et vous voilà entre ciel et terre. Découvrez un environnement intact, minéral et une culture bouddhiste tibétaine authentique et préservée. Surnommé "le Petit Tibet", le Ladakh vous accueille pour des voyages de découverte ou d’aventure, en solo, en famille ou avec des amis.


La région offre de nombreux itinéraires de trekking. Quelle belle façon de s’immerger dans un pays que de le parcourir en marchant. Une fois bien acclimatés à Leh, capitale de la région, vous êtes prêts pour partir explorer une des nombreuses vallées qui vous entourent. Selon vos envies et votre niveau de marche, différents parcours s’offrent à vous.  Commencez par la vallée de l’Indus, la plus riche et la plus peuplée, c’est une excellente introduction pour débuter votre voyage. Admirez les monastères bouddhistes perchés sur des rochers lunaires et les oasis de verdure caractéristiques de cette vallée. Pour tenter un premier trekking c’est le point de départ idéal. Le "baby trek" vous emmène de villages en villages, sans jamais dormir à plus de 4000m d’altitude. Séjournez chez l’habitant et visitez les monastères disséminés sur le chemin tels que celui de Likir ou de Temisgam. Vous pouvez également tenter le trek de la vallée de la Markha, au sud de Leh, il s’adresse aux sportifs en quête d’un premier challenge himalayen. Entre panoramas époustouflants sur le Stok Kangri (6150m) et rencontres avec les populations locales, vous serez enchantés par cet itinéraire.


Le Ladakh n’est pas réservé uniquement aux trekkeurs, vous pouvez explorer la région en 4X4. Montez jusqu’au Kardung La, col carrossable le plus haut du monde (5602m) : symbole de la région et porte d’entrée sur la vallée de la Nubra. Accessible depuis peu aux visiteurs étrangers, vous devrez vous acquitter d’un permis d’entrée avant de pénétrer dans cette vaste vallée féerique. Les paysages oscillent entre montagnes infinies et dunes de sable. L’endroit est encore un refuge pour les chameaux de Bactriane, témoins de l’époque des caravanes qui empruntaient la route de la soie. Vous pouvez ensuite rouler jusqu’aux hauts plateaux du Changtang. Cette région que l’on appelle également Rupshu se situe à l’Est, près de la frontière tibétaine. L’altitude moyenne s’élève à 4500 m. Cette contrée isolée abrite des lacs splendides : le Tso Kar et le Tso Moriri. Ces étendues bleues turquoise contrastent avec les pics enneigés et les vastes pâturages verts. Des populations nomades peuplent le Changtang : les Champas. Ils vivent de l’élevage de leurs chèvres, à l’origine des doux pashminas.


Essayez d’ajuster vos dates de voyage en fonction d’un festival pour vivre une expérience inoubliable. Ces fêtes religieuses ont lieu aussi bien l’hiver que l’été dans les plus beaux monastères du Ladakh. A Lamayuru, le spectacle prend place dans la cour du monastère. Les moines sont habillés pour l’occasion de costumes magnifiques de toutes les couleurs et arborent des masques étonnants. Ils dansent de manière frénétique accompagnés par des musiciens traditionnels. Pendant l’été vous pouvez également assister au festival d’Hemis, au sein du plus grand monastère de la vallée de l’Indus, qui a lieu chaque année au mois de juin.


Le Ladakh est un territoire rempli de trésors mais aux ressources rares et fragiles. De nombreuses démarches de protection de l’environnement existent à Leh. De la sauvegarde du léopard des neiges à l’utilisation raisonnée de l’eau, la région est un exemple en matière d’éco-tourisme. La culture bouddhiste tibétaine et le patrimoine architectural exceptionnel sont également à préserver. Visitez le monastère de Matho par exemple. Une équipe de passionnés est à l’initiative d’un projet de rénovation ayant pour but la création d’un musée. Vous pouvez assister à leurs travaux de restauration des arts tibétains et contribuer au projet en effectuant un don pour les soutenir. Une autre initiative remarquable se situe à Nimmu, dans la vallée de l’Indus, à la confluence des fleuves Zanskar et Indus. Dans un paysage sauvage couvert de belles oasis, une grande maison nobiliaire s’étend dans un verger. Transformée en maison d’hôtes, Nimmu House est un véritable musée du patrimoine Ladakhi. L’âme de la maison est envoûtante et le lieu calme et serein, parfait pour bien vous acclimater lors de votre arrivée au Ladakh.

Un été au Ladakh
Un été au Ladakh

Véritable havre de paix en Inde, le "Pays des Cols" offre un climat sec et aride, idéal pour éviter la mousson estivale asiatique. De Mai à Octobre, la région s’ouvre aux voyageurs après un long hiver rigoureux. Un vol d’environ une heure depuis...

Annonces Google