Trois mythes sur Amsterdam

Amsterdam est l'une des villes européennes les plus belles et les plus riches historiquement. Elle bénéficie d'une ambiance paisible, tout en disposant des meilleurs musées et galeries d'art du continent, ce qui en fait l'une des destinations idéales pour les personnes de tous âges.

Malgré sa splendeur et son rôle dans l'histoire, beaucoup de gens hésitent à venir visiter la ville néerlandaise, car ils ont des idées préconçues sur ce qu'ils vont trouver. Il existe une vision erronée d'Amsterdam présentant la ville comme un endroit mal famé, mais ce n'est pas vrai. Oui, elle peut être un lieu de débauche, mais cette ville a tellement plus de cordes à son arc.

Examinons ici trois mythes sur la métropole néerlandaise la plus célèbre.

Amsterdam est pleine de moulins à vent



Avec les sabots et les maillots de football orange, les moulins à vent complètent le portrait caricatural des Pays-Bas. Néanmoins, il est parfaitement possible de faire une halte à Amsterdam sans en voir un seul. Dans les régions rurales du sud du pays, les moulins à vent sont très présents, mais à Amsterdam, on n'en trouve que sept ou huit en centre-ville, la plupart des gens ne les remarquent même plus. Un seul (situé dans la banlieue de Sloten) est ouvert au public. Lorsqu'on visite la ville, on est bien plus susceptible d'être charmé par le spectacle offert par l'architecture classique, ainsi que par le magnifique réseau de canaux, qui a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Le quartier rouge n'est pas sûr

Il n'est pas correct de prétendre que le quartier rouge d'Amsterdam n'est pas sûr, car il est au contraire l'un des plus sécurisés du monde grâce aux patrouilles de police constantes dans les rues. La majorité des salons ont également leur propre service de sécurité afin de s'assurer que tout reste sous contrôle.


Le quartier rouge abrite un large éventail de bars, restaurants, hôtels et autres commerces, bien qu'il puisse aussi y avoir des femmes faisant la promotion de leurs services à l'intérieur des vitrines aux lumières pourpres. La zone est visitée par de nombreuses personnes qui ne cherchent pas à assouvir quelques pêchés que ce soit.
Pendant la journée, il est assez fréquent de voir des familles visiter les rues, alors que la nuit, il y a beaucoup de bars à bières, accueillant des concerts live. Nombreuses sont les femmes qui viennent visiter la ville pour s'amuser et profiter de l'atmosphère et de la vie nocturne du quartier rouge.

Tout le monde est perché tout le temps

Bien qu'il soit légal de cultiver du cannabis chez soi et qu'il existe de nombreux coffee shop qui vendent cette drogue sous différentes formes, il n'est pas correct de supposer que cette chose soit monnaie courante dans la ville. 
En réalité, moins de 10 % d'habitants d'Amsterdam fument du cannabis et la plupart des personnes qui se rendent dans les coffee shop sont des touristes attirés par ces euphorisants légaux. Le gouvernement du pays a agité l'idée d'interdire la vente de cette substance pour les touristes, mais a abandonné ce projet en raison des conséquences négatives que cela aurait eu sur le commerce. Les seuls endroits où vous pouvez légalement acheter du cannabis sont les coffee shop, sachant que la vente est limitée en termes de quantité à seulement cinq grammes. Il est toujours contraire à la loi d'acheter ou de consommer de la drogue sur la voie publique.

Source Images:

Pays-Bas / Amsterdam