Mis à jour le 

Grottes de Bétharram

Grottes de Bétharram Photo : Michel Blanc

Un voyage à : Grottes de Bétharram

Grottes de Bétharram sur nos forums
Curiosités naturelles
Entre Pau et Lourdes, les grottes de Bétharram constituent une sortie idéale pour la famille : pendant 1h20, vous arpentez les salles des cinq étages qui correspondent à autant de périodes où l'eau a fait son œuvre. Toutefois les qualités de ce site appellent ses défauts : en pleine saison, il faut compter autant de temps d'attente que de visite. Après avoir été guidé pour vous garer, subi la file d'attente pour prendre le bus qui mène (gratuitement) à l'entrée, vous faites face à la file d'attente devant le guichet puis devant une ultime porte d'entrée. Enfin, vous terminerez votre visite par la traversée de la boutique souvenirs. Cependant, si votre patience est mise à l'épreuve avant la visite, il ne faut pas pour autant occulter les trésors dont recèlent les grottes et la qualité de leur aménagement.

L'eau, un sculpteur étonnant
Découvertes au début du XIXe siècle, les grottes de Bétharram ne furent vraiment explorées qu'à la fin du siècle. L'artiste-peintre et photographe Léon Ross aménage rapidement la grotte pour permettre aux touristes, et notamment aux anglais en villégiature à Pau, de la visiter. La clé de cet aménagement est l'électrification. Aujourd'hui encore, l'éclairage est particulièrement soigné.

Dès l'entrée dans la grande salle, première étape de la visite, l'éclairage met en valeur les éléments les plus impressionnants ou représentatifs. La visite part des salles les plus anciennes, les salles mortes, pour nous mener progressivement vers les salles vivantes, plus bas. La grande salle se distingue par sa taille mais aussi par la présence du lit de la rivière souterraine au plafond et la présence de nombreuses stalagmites et stalactites. La richesse des formes stimule l'imagination. A quinze kilomètres de Lourdes, la nature semble faire concurrence aux sculpteurs : les successions de stalactites évoquent une cathédrales gothique tandis qu'une forme évoque la Vierge au centre de la pièce.

L'électricité au service d'un site naturel
Les salles se succèdent et présentent chacune une particularité : grande cloche, salle des lustres, salle du chaos, à chaque fois soulignée par un éclairage judicieux. Toutefois, on peine à comprendre, sinon pour les langues étrangères, pourquoi on persiste à nous faire entendre des commentaires enregistrés pas toujours audibles et bien moins vivants que les explications des guides.

Si la grotte est constituée de cinq étages, seule une transition est véritablement évidente : celle qui vous mène vers la partie de la grotte toujours en activité. Faite de dizaines (voire de centaines !) de marches, la descente rend le parcours peu accessible aux personnes éprouvant des difficultés pour se déplacer.

Une grotte toujours en activité
Rompant avec la richesse des premières salles, les galeries finales paraissent plus dépouillées. Elles n'en demeurent pas moins impressionnantes par leur hauteur et leur étroitesse.

Enfin, la visite se termine par un court parcours dans un bateau puis dans un petit train. Bien que vantées par la publicité, ces attractions sont plutôt anecdotiques et tiennent plus du manège que de la promenade contemplative. En somme, le final ravira les enfants.

Partir à : Grottes de Bétharram

Carte Grottes de Bétharram

Latitude : 43.10 - Longitude : -0.17

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine