Mis à jour le 

La Roque-Gageac

Trouver les hôtels aux meilleurs prix avec Linternaute
Chercher un hôtel à La Roque-Gageac

Un voyage à La Roque-Gageac

La Roque-Gageac sur nos forums
La Roque-Gageac est peut-être le plus beau village de Dordogne. Sa situation particulière en fait un point incontournable de votre visite dans la région. Niché dans un virage de la Dordogne, la Roque-Gageac se dévoile d'un bloc lorsqu'on arrive par la petite route de Sarlat.

Construit à flanc de falaise, seule une route principale peut être empruntée par les voitures. Il vous faudra vous garer en bas, sur le parking, avant d'arpenter les ruelles de ce petit village charmant. Les maisons sont recouvertes de vignes ou de glycines, l'ambiance y est calme, l'atmosphère méditerranéenne.

Juste en bas, la Dordogne, paisible, laisse s'écouler canoës et gabarres, les bateaux traditionnels à fond plat dans lesquels on transportait le bois, le fer et le vin. Les gabarres étaient tirées par des bœufs, le long des berges, qui empruntaient les chemins de halage.
Aujourd'hui, elles sont accessibles aux touristes qui visitent ainsi les différents villages de la vallée de la Dordogne : Domme ou Beynac-et-Cazenac.

Histoire du village
Le site fut habité par des hommes préhistoriques dont on a la trace dans les nombreuses pierres taillées retrouvées un peu partout. A partir du IXe siècle, les habitants se retranchent et dressent des fortifications afin d'éviter les attaques des drakkars normands.

Un fort troglodytique est construit au XIIe à 40 m de haut. Ce système défensif très élaboré avait la particularité d'être impossible à escalader pour les envahisseurs en raison de la falaise très escarpée.

Le sas, le puits défensif, les chemins de ronde, les archères et meurtrières constituent des avancées majeures et très ingénieuses en matière de stratégie défensive. Même pendant la guerre de 100 ans, la forteresse reste de marbre.

Les habitants affluent, le village se dote d'un château des Évêques de Sarlat, de magnifiques demeures et du manoir de Tarde qui domine le cœur du village.
Le développement économique prend son essor grâce aux gabarres qui permettent l'importation et l'exportation de marchandises et à la pêche.

Visite de la ville
Commencez votre visite près de l'office de tourisme en visitant la fontaine de l'église qui porte le blason des rois de France, la fleur de Lys (XVIe siècle).

Prenez l'escalier à gauche et dirigez-vous à droite pour admirer l'église au clocher mur. Notre-Dame de La Roque-Gageac fut construite en 1330 et devint une église à part entière vers 1365. Le toit, très pentu, permet de soutenir les pierres calcaires qui pèsent environ une tonne au m².

En revenant sur votre gauche, vous arrivez au magnifique jardin exotique. La visite y est libre et gratuite. Admirez les palmiers, bougainvilliers, passiflores, mimosas, lauriers, bananiers, citronniers et bien d'autres qui forment une végétation exotique luxuriante.

Les falaises toutes proches forment une serre naturelle qui permet l'implantation d'un tel jardin. Empruntez la première ruelle sur votre droite pour voir le Manoir de Tarde.
Ce manoir appartenait à Jean Tarde, natif de La Roque-Gageac. Célèbre humaniste et botaniste, il ramena dans la région la première lunette astronomique donnée par son ami, Galilée.

N'ayez pas peur de monter au fort troglodytique par l'escalier abrupt qui surplombe le vide. La visite vaut le détour. Construit au XIIe siècle pour résister aux envahisseurs venus du nord de la France, le fort sera démantelé au début du XVIIIe pour servir de carrière de pierres.

Depuis 1992, le site a été réhabilité pour permettre aux visiteurs d'y accéder : construction d'un escalier avec conservation des marches monolithiques (taillées dans un même morceau de roche).

Après être descendu du fort, continuez sur la petite route. Sur votre droite, vous observerez un grand espace vide où se situaient il y a une cinquantaine d'années des maisons.
Le 17 janvier 1957 a fortement marqué les habitants de La Roque-Gageac. A 10 h du matin, une partie de la falaise qui surplombe le village s'est effondrée, écrasant plusieurs maisons. 3 personnes périrent  et la route fut coupée pendant deux ans, le temps de déblayer les tonnes de gravats.

Dans le virage, prenez à gauche jusqu'au château de la Malartrie. Situé sur la commune de Vézac, il a été construit en 1901. Son nom vient de « maladrerie » en raison d'une ancienne léproserie qui jouxtait le château.

En revenant sur la route départementale, vous remarquerez sur votre gauche une vierge à l'enfant. Cet oratoire a été érigé par un chirurgien qui a survécu à une tempête en mer en priant pour rester vivant.

Un peu plus loin, les inscriptions gravées dans la pierre sont les dates des fortes inondations qui ont eu lieu dans le village. Les niveaux d'eau sont impressionnants. 
C'est aussi le risque de vivre en bord d'un fleuve aussi puissant que la Dordogne qui prend sa source dans le Massif Central, au Puy de Sancy. Mais c'est aussi ce qui fait le charme de ce village.

Office de tourisme intercommunal du Périgord noir
Antenne de La Roque-Gageac

Fort troglodytique
En haute saison, ouvert tous les jours de 10h30 à 19h.
En basse-saison, de 11h à 17h.
Entrée : 5 euros
 
Plus d'informations sur La Roque-Gageac

Partir à La Roque-Gageac

Que voir à La Roque-Gageac

Parcs naturels

Découvrez les plus beaux sites naturels à La Roque-Gageac
» Parcs naturels à La Roque-Gageac

Que faire à La Roque-Gageac

Carte La Roque-Gageac

Latitude : 44.83 - Longitude : 1.18

Points d'interets les plus remarquables

La Roque-Gageac, les articles à lire

La Roque-Gageac, les plus belles photos

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

classement lycée 2016

Retrouvez gratuitement et en intégralité le classement des lycées à LA ROQUE GAGEAC ou à proximité, mais aussi le classement des lycées en Dordogne.

Magazine