Mis à jour le 

Quartier Saint-Front de Périgueux

Un voyage à : Quartier Saint-Front de Périgueux

Quartier Saint-Front de Périgueux sur nos forums
Itinéraires
Au cœur du quartier Saint-Front, la place de l'Hôtel de Ville fut occupée jusqu'en 1793 par l'église Saint-Silain. En 1831, elle accueille la mairie dans l'hôtel Lagrange-Chancel, du nom d'un célèbre poète périgourdin, François-Joseph de Lagrange-Chancel, considéré aujourd'hui en Périgord comme le symbole de l'indépendance d'esprit.

A gauche de l'Hôtel de Ville, rendez-vous place du Coderc, ancien pré à parquer les cochons qui accueillit jusqu'en 1830 l'imposant beffroi du consulat. Ce dernier fut par la suite remplacé par les halles.

En face de la place du Cordec, empruntez la rue de la Sagesse.

Au n°1 de la rue de la Sagesse, l'ancien hôtel de Lestrade également appelé hôtel de la Joubertie cache une cour intérieure et un bel escalier Renaissance, ornés de caissons illustrant des scènes mythologiques. Repérez les lettres H et S, initiales des familles Hautefort et Solminihac.

Le circuit vous mène ensuite place Saint-Louis, connue également sous le nom de "place du marché au gras". Remarquez la fontaine moderne ornée d'un bronze de Ramon appelée La Source, ainsi que sur votre droite, l'ancien hôtel des Talleyrand composé d'un logis en équerre et d'une belle tourelle en encorbellement.

Empruntez ensuite la rue Limogeanne, ancien passage vers la porte Limogeanne, qui s'ouvrait sur la route de Limoges. Rendez-vous au n°7, devant la maison Courtois. Les initiales "AC", au-dessus de la porte, rappellent Antoine Courtois, véritable ambassadeur de la cuisine périgourdine au XVIIIe siècle. C'est dans cette demeure qu'il préparait ses pâtés de perdrix truffés, célèbres à Versailles et jusqu'à la cour de Prusse. Plus loin, l'hôtel Fayard, également appelé maison Estignard, se distingue par une belle façade de la première Renaissance française.

Revenez en arrière et empruntez l'impasse Limogeanne, à droite.

Au bout de l'impasse Limogeanne vous attend un labyrinthe de trois paisibles places reliées entre elles par des passages. Vous pourrez y découvrir d'intéressantes façades des XVe, XVIe et XVIIe siècles.

Sortez de la galerie par la rue Miséricorde et traversez la rue Saint-Front.

Au n°7 de la rue de la Constitution, l'hôtel de Gamanson, aussi nommé logis Saint-Front, est l'un des hôtels particuliers les plus remarquables de Périgueux. Construit entre le XIIe et le XVIe siècle, son plan en U permet d'en avoir une vision d'ensemble immédiate. L'édifice se distingue également par son puits en coupolette datant du XVIIe siècle et par sa tour d'escalier donnant accès à un logis coiffé en pavillon, avec une partie en torchis. Cet hôtel appartenait en 1803 à la famille Borros de Gamanson, dont l'un des membres fut maire de Périgueux.

Prenez à gauche la rue du Plantier et tournez à droite, rue Barbecane.

La rue Barbecane se distingue par l'hôtel des Fayolles, demeure construite au XVIIe siècle par la famille de Cablanc dont sont issus plusieurs maires de Périgueux. L'hôtel resta d'ailleurs dans la famille pendant trois siècles. Il est édifié sur les anciens remparts, encore visibles, et comptait autrefois la tour Barbecane, bâtie au XVe siècle et qui faisait partie des ouvrages fortifiés de la ville. En bas de la rue, admirez la vue sur la façade XVIIe du bâtiment.

A droite, la rue du Port-de-Graule charme par ses pavés inégaux et ses portes basses qui confèrent au lieu un côté moyenâgeux. La balade touche à sa fin…

A gauche, les quais vous permettent encore d'admirer de belles demeures Renaissance, telles que la maison Lambert et la maison Cayla. Vous pouvez ensuite poursuivre la ballade le long de l'Isle.

Partir à : Quartier Saint-Front de Périgueux

Carte Quartier Saint-Front de Périgueux

Latitude : 45.19 - Longitude : 0.72

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine