Mis à jour le 

Château d'Amboise

Un voyage à : Château d'Amboise

Château d'Amboise sur nos forums
Surveillant majestueusement la Loire, le château d'Amboise a bien résisté aux outrages du temps. Cette demeure royale, où François Ier demeura pendant toute son enfance, est l'une des premières à s'imprégner du style italien de la Renaissance. C'est Charles VIII qui s'employa à transformer l'ancienne place forte médiévale en un palais gothique raffiné.

Après avoir remonté une longue rampe anciennement empruntée par les gardes à pied, on accède aux terrasses du château qui offrent une vue splendide sur la Loire et les toits de la ville. On commence par s'arrêter dans la Chapelle Saint-Hubert qui abrite les restes présumés de Leonard de Vinci (le génie italien avait été invité par François Ier à s'installer en Touraine). Edifiée en 1491, la chapelle de style gothique flamboyant possède une jolie façade sculptée. Sur le linteau au-dessus de la porte sont représentées la conversion de saint-Hubert et l'histoire de saint Christophe. A l'intérieur, éclairée par des vitraux chatoyants, la tombe de Léonard de Vinci est plutôt sobre.

Le logis du roi est composé de deux ailes à angle droit, l'une de style gothique tardif et l'autre Renaissance. Voyez les lucarnes qui illustrent bien cette différence : la lucarne de l'aile gothique plutôt élancée, celle de style Renaissance plus imposante et reconnaissable à ses pilastres. Après être passé dans la salle des gardes aux belles voûtes en ogive, on débouche sur le promenoir des gardes qui offre là encore une belle vue sur le Val de Loire. La salle des gardes nobles était réservée aux seigneurs qui assuraient la protection rapprochée du roi. Au centre de celle-ci, un unique pilier ou palmier gothique supporte toutes les voûtes. La salle des tambourineurs, du nom des musiciens qui accompagnaient le roi lors de ses déplacements, expose une chaire décorée aux armes du cardinal Georges d'Amboise et une tapisserie des Flandres. La salle de l'échanson symbolise un changement dans les usages. Des tables ont fait leur apparition à la place des tréteaux en bois du Moyen Age.

Ensuite on pénètre dans l'une des plus importantes salles du château : la salle du Conseil. C'est là que le souverain tenait son conseil. Outre sa belle cheminée, on remarque que les fines colonnes ornées de fleurs de lys et de queues d'hermine, les emblèmes du royaume de France et du duché de Bretagne. Dans la chambre de Henri II voisine, de grandes tapisseries encadrent le lit dont les tentures ont été refaites dans le style de l'époque. La décoration des meubles est en trompe-l'oeil, la perspective a été utilisée pour donner plus de profondeur.

Après avoir traversé l'antichambre et son imposante cheminée, il faut se préparer à changer d'époque. L'étage correspond aux appartements du roi Louis-Philippe. On peut y voir son cabinet de travail avec un portrait de sa fille Adélaïde de Bourbon-Penthièvre, la chambre à coucher avec son beau mobilier, et le salon de musique où trône un piano à queue Erard. La première partie de la visite s'achève avec la Tour des Minimes. Dans cette large tour ronde, une rampe permettait aux cavaliers et aux carrosses d'accéder facilement aux terrasses du château.

Les jardins constituent l'autre partie intéressante de la visite. S'inspirant des jardins à l'italienne, ils occupent l'emplacement de bâtiments aujourd'hui disparus. A côté du logis, un premier jardin est situé à l'endroit même où Dom Pacello avait créé un premier jardin à la Renaissance. Ce dernier avait cherché à dégager les perspectives pour profiter pleinement de la vue. Un buste de Léonard de Vinci a été placé à l'endroit où il avait été initialement enterré dans la collégiale. En haut d'une petite colline tapissée de buis et de cyprès, l'agréable jardin d'Orient accueille les tombes de quelques personnes de la suite d'Abd El Kader décédées à Amboise. En effet l'Emir Abd El Kader, vaincu lors de la conquête de l'Algérie par le fils de Louis-Philippe, avait été assigné à résidence au château d'Amboise. Il y vécut avec sa suite (environ 80 personnes) jusqu'à ce qu'il soit libéré par Bonaparte en 1852.

Pour un autre aperçu du château, sachez qu'une visite guidée des souterrains est proposée pendant la saison estivale. D'année en année, des restaurations et des aménagements mettent à jour de nouvelles découvertes. Des loggias où les femmes pouvaient se reposer au frais ont récemment été dégagées du côté du jardin de Dom Pacello.

Informations pratiques :

Le tarif d’accès au logis royal, aux jardins et à la Chapelle Saint-Hubert est de 10€.
En savoir plus : http://www.chateau-amboise.com/

Partir à : Château d'Amboise

Carte Château d'Amboise

Latitude : 47.41 - Longitude : 0.99

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

classement lycée 2016

Retrouvez gratuitement et en intégralité le classement des lycées à AMBOISE ou à proximité, mais aussi le classement des lycées en Indre-Et-Loire.

Magazine