Mis à jour le 

Collégiale Saint-Ours de Loches

Collégiale Saint-Ours de Loches Photo : Anette MONTAGNE

Un voyage à : Collégiale Saint-Ours de Loches

Collégiale Saint-Ours de Loches sur nos forums
Splendeur romane édifiée à partir de 965, la Collégiale Saint-Ours fait partie intégrante de la cité royale de Loches. Elle se trouve en effet, au coeur de la ville à proximité immédiate du Logis royal***. Restreint par sa taille mais finement charpenté, l'édifice religieux dénote une « étrange et sauvage beauté », dixit Viollet-le-Duc, architecte français du XIXe siècle.

La collégiale Saint-Ours s'illustre aussi par son portail roman polychrome, dit-on le mieux conservé de Touraine. Daté du XIIe siècle, il présente un « bestiaire » c'est-à-dire une représentation des animaux - réels ou fantastiques - qui symbolisent le bien et le mal. De même, on remarquera les « dubes » - fonds baptismaux - situées dans la nef. Ces deux pyramides octogonales, édifiées entre les tours, ont de quoi surprendre ; ce type de construction étant habituellement employé à d'autres escients.

Enfin, son dernier mais non moindre attrait réside dans le gisant d'Agnès Sorel. Le tombeau de la favorite du roi Charles VII repose en effet dans l'aile située à gauche de la nef. Un sentiment de paix et de solennité se dégage tout naturellement de cette sculpture en albâtre qui surmonte un large socle de marbre noir. Notez surtout le travail de détail de la chevelure et des drapés qui souligne la grâce et la beauté de la gisante.

A l'origine au Xe siècle, le comte d'Anjou Geoffroy Grisegonelle construira la collégiale pour en faire le sanctuaire d'une précieuse relique : la ceinture de la Vierge. Elle sera alors baptisée « Collegiale Notre-Dame du Château ». Puis aux XIe et XIIe siècles, Thomas Pactius, à la fois prieur de la collégiale, notaire et chapelain du comte d'Anjou Foulques le Jeune, la restaurera et l'aménagera à l'image de ce qu'elle demeure actuellement.

Ce n'est que devenue église paroissiale de Loches en 1802, que la Collégiale prendra le nom de « St-Ours ». Aujourd'hui, la collégiale attire les visiteurs pour le tombeau d'Agnès Sorel qu'elle renferme. Morte à Jumièges en 1450, la favorite du roi Charles VII a toujours voulu reposer ici. Sa dépouille sera donc rapportée à Loches sur ordre de Charles VII qui fera dresser un tombeau en son honneur dans la Collégiale. Mais le tombeau sera transféré au Château où il sera exposé aux visiteurs. Le gisant d'Agnès Sorel retrouvera finalement sa place dans la collégiale le 2 avril 2005.

Partir à : Collégiale Saint-Ours de Loches

Carte Collégiale Saint-Ours de Loches

Latitude : 47.13 - Longitude : 1.00

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

classement lycée 2016

Retrouvez gratuitement et en intégralité le classement des lycées à LOCHES ou à proximité, mais aussi le classement des lycées en Indre-Et-Loire.

Magazine