Mis à jour le 

Ville Haute de Bonifacio

Un voyage à : Ville Haute de Bonifacio

Ville Haute de Bonifacio sur nos forums
Itinéraires
Impossible de ne pas apprécier la visite de la vieille ville de Bonifacio. Parcourir ce dédale de ruelles pavées est un véritable plaisir. Son emplacement particulier, perché sur un promontoire rocheux de calcaire blanc, implique un agencement original.

Ici, les rues sont étroites et bordées de hautes maisons présentant à leur entrée des escaliers immenses et abruptes, vestiges des anciennes échelles amovibles qui permettaient de se protéger des envahisseurs. Vous l'avez compris, vous venez de pénétrer dans une cité médiévale. Longtemps considérée comme une forteresse imprenable grâce à ses puissantes fortifications, Bonifacio est riche de monuments et d'histoire.

Pour preuve, levez les yeux et observez ces étranges arcs-boutants qui relient les maisons entre elles. Il ne s'agit pas d'une fioriture architecturale mais d'un réseau de gouttières destiné dans le passé à récupérer les eaux de pluie pour les conduire vers des citernes.
Ainsi, il était possible de palier l'absence de source à cette altitude et de pouvoir survivre en cas de siège.

Si toute la ville dégage ce parfum d'histoire, certains monuments témoignent directement de l'aspect défensif de cette cité, qui fut tant convoitée pour son emplacement stratégique. Il s'agit bien sûr des deux kilomètres de fortifications et en particulier de la porte de Gênes. Seule entrée de Bonifacio jusqu'au XIXe siècle, elle fut munie d'un pont-levis en 1598, avec un système d'ouverture par contrepoids que l'on peut toujours observer aujourd'hui.

Le bastion de l'Etendard, pièce maîtresse dans la défense de la forteresse, servait à protéger la porte de Gênes et s'avérait être un observatoire privilégié sur le port et sur les voies d'accès à la cité. La visite du bastion vous permettra de découvrir un superbe panorama sur les alentours ainsi que des reconstitutions de scènes historiques bonifaciennes.

Beaucoup de choses à découvrir en visitant Bonifacio. Ceci dit, le centre historique est relativement petit et il sera préférable de l'explorer par soi-même plutôt que d'établir un parcours strict au préalable. Parmi les lieux et monuments à visiter, voici une sélection des incontournables :

L'église Sainte-Marie-Majeure : cette église est l'édifice le plus ancien de Bonifacio. Construite par les Pisans à partir du XIIe siècle, elle est célèbre pour sa loggia qui précède l'entrée de l'édifice. C'est à cet endroit que se réunissaient naguère les notables pour délibérer des décisions de la ville.

Le Palazzu Publicu : il abrite les trésors des églises bonifaciennes et témoigne de l'importance des confréries religieuses à Bonifacio.

La rue des Deux-Empereurs : ici, dans deux maisons différentes, séjournèrent deux des plus célèbres visiteurs de la ville: Charles Quint, en 1541 et Napoléon Bonaparte en 1793.

La place du marché : elle tient son nom de l'ancien marché couvert de la cité. La vue est imprenable sur la Sardaigne, sur les bouches de Bonifacio et sur le Campo Romanello. Vous remarquerez la présence d'un terrain de pétanque au milieu de la place. Déserté durant la haute saison, il sert beaucoup aux Bonifaciens lorsqu'il n'y a pas foule.

Le bastion de l'Etendard : composée des fortifications conçues au XVIe siècle après le siège franco-turc afin de protéger la porte de Gênes, du mémorial et du jardin des vestiges, cette forteresse domine le port, le détroit et l'arrière-pays. Son mémorial reconstitue l'histoire de la cité au coeur des salles souterraines voûtées.

L'escalier du roi d'Aragon : comprenant 187 marches taillées dans la falaise, il descend à pic jusqu'à la mer. Niché dans une faille naturelle, la légende raconte qu'il a été construit en une seule nuit par les troupes du roi d'Aragon au cours du siège de Bonifacio de 1420. Il est plus probable qu'il ait été creusé sur une durée plus longue par les moines franciscains pour accéder à une source d'eau potable située en bas de l'escalier.

Le Torrione : situé en haut de l'escalier, le Torrione est un ensemble défensif inclus dans les anciennes fortifications de la cité depuis 1484. Détruit au début du XXe siècle, il a été rebâti dans les années 1980.

L'église Saint-Dominique : elle est l'un des rares édifices religieux de style gothique en Corse. Construit au XIIIe siècle, il possède un beau campanile. De nombreux tableaux italiens y sont exposés. Le maître-autel est en marbre polychrome et date de 1749. La particularité de l'église réside dans le bas-relief qui représente Saint François en extase recevant les stigmates.

Le cimetière marin : face aux bouches de Bonifacio, situé sur un petit plateau appelé le Bosco, ce cimetière de tombeaux blancs orientés face au soleil couchant est connu comme étant l'un des plus beaux cimetières de Méditerranée.

Panorama du Bosco : immense panorama qui embrasse les bouches de Bonifacio, depuis le Capo di Feno jusqu'au cap Pertusato. De cet endroit, la Sardaigne n'est plus qu'à 12 kilomètres !

Le Gouvernail et ses souterrains : creusé par les mains des hommes pendant la Seconde Guerre mondiale, un tunnel de 168 marches mène à un blockhaus situé à 10 m au-dessus du niveau de la mer qui débouche sur un énorme rocher se détachant de la falaise appelé par les pêcheurs bonifaciens "Le gouvernail de la Corse". La vue y est imprenable sur la Sardaigne et sur l'entrée du port de Bonifacio.

Partir à : Ville Haute de Bonifacio

Carte Ville Haute de Bonifacio

Latitude : 41.39 - Longitude : 9.16

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine