Mis à jour le 

Bastide de Carcassonne

Bastide de Carcassonne Photo : Bing Maps

Un voyage à : Bastide de Carcassonne

Bastide de Carcassonne sur nos forums
Itinéraires
La bastide, dont la construction fut ordonnée par Saint Louis au XIIIe siècle, est beaucoup moins visitée que la proche Cité médiévale de Carcassonne. Elle mérite toutefois le détour pour son Pont Vieux, sa place Carnot, ses hôtels particuliers, ses monuments religieux et les rives du Canal du Midi. Parcours à pied dans la bastide St Louis, une partie méconnue de la ville de Carcassonne.

Histoire
La construction de la bastide de Carcassonne est ordonnée par Saint-Louis en 1260. Elle est construite sur un plan simple en damier, organisé autour d'une place centrale. Autrefois fortifiée par des remparts et des fossés, les fortifications sont détruites au XVIIIe siècle, comme partout en France, et des boulevards sont construits à l'emplacement des fossés qui ont été comblés. Entre le XIVe et le XVIIIe siècle, la bastide de Carcassonne prospère grâce à son industrie drapière.

Parcours dans la ville
Nous commençons ce parcours par le monument qui fait la transition entre la ville haute et la ville basse : le Pont Vieux. On y arrive de la Cité par la rue Trivalle, quartier artistique de Carcassonne. Le Pont Vieux date du XIVe siècle et il fut jusqu'au XIXe siècle l'unique lien entre les deux parties de la ville et le lieu de nombreuses négociations entre leurs habitants, souvent en conflit. Il enjambe l'Aude, dont les rives appellent à la promenade.

Après la traversée du pont, continuez tout droit dans la rue du Pont Vieux, puis prenez à gauche au Boulevard Pelletan. Ce boulevard, comme tous ceux qui entourent la bastide, fut construit à la place des fossés qui protégeaient autrefois la bastide entourée de remparts. Prenez ensuite à droite au boulevard du Commandant Roumens pour arriver à la porte des Jacobins. Construite en 1778 à l'emplacement d'une ancienne porte avec pont-levis, un reste de rempart demeure sur son côté droit. Passez sous la porte et prenez la première rue à gauche, qui vous conduira à la cathédrale St-Michel.

La cathédrale St-Michel fut construite au XIVe siècle dans un style gothique languedocien. Agrandie au cours des XIIIe et XIVe siècles, elle n'acquiert le titre de cathédrale qu'en 1803. En 1849, un incendie entraîne d'importants dégâts. Elle sera le premier monument de Carcassonne à être restauré par le célèbre architecte Viollet-le-Duc. Dans cette cathédrale, le vitrail du choeur, qui date du XIVe siècle, est particulièrement intéressant, de même que la statue Notre-Dame de la Rominguière, datant de la même époque. A l'extérieur, sur le parvis, des arcades sont les derniers vestiges de la Maison Grassalio des XIVe et XVe siècles. Des vestiges des remparts sont par ailleurs visibles sur le côté de la cathédrale, côté boulevard.

Prenez ensuite la rue Tomey pour vous rendre à la Maison dite du Sénéchal. Celle-ci fut construite au XIVe siècle et elle aurait échappé à l'incendie de la ville par le Prince Noir en 1355. Sur la façade, observez les baies géminées et le portail en ogive. En continuant dans la rue Tomey vers le Nord, vous passerez devant les halles, qui datent de 1768. Dans la rue de Verdun qui vous ramène vers la place Carnot, passez devant l'Hôtel de Fornier-Dupré, construit au XVe siècle. L'habitant le plus célèbre de cet hôtel fut, au début du XXe siècle, le poète et écrivain Joë Bousquet.

En prenant à gauche dans la rue Clemenceau vous parvenez à la place centrale de la ville : la place Carnot. Au centre de cette place se trouve la magnifique fontaine de Neptune, sculptée au XVIIIe siècle par les Italiens Barata, père et fils. Un marché a lieu sur cette place, ainsi que sous les halles, les mardis, jeudis et samedis matin. Les nombreuses terrasses de café qui occupent cette place en journée donnent envie de s'y arrêter le temps d'un rafraîchissement.

Continuez ensuite la rue Clemenceau qui mène au Canal du Midi. Cette oeuvre exceptionnelle réalisée par Pierre-Paul Riquet au XVIIe siècle ne sera détournée par Carcassonne qu'en 1777. Classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1996, les berges du canal, anciens chemins de halage, constituent une agréable promenade.

Pour revenir vers le centre de la bastide, prenez le boulevard Omer sur la droite, puis la rue Tomey sur la gauche, qui vous fera passer devant l'église St-Vincent. Plus loin dans la rue Tomey, prenez à gauche la rue Aimé Ramon. Dans cette rue se situe l'hôtel de Cavailhes de Rolland, construit de 1746 à 1761 par Jean-François de Cavailhès, qui était un ancien marchand de draps. Il abrite l'Hôtel de ville depuis 1970. Plus loin dans la même rue, la Chambre de Commerce et d'Industrie occupe depuis 1911 un ancien hôtel particulier : l'Hôtel de Murat (XVIIe).

Continuez tout droit jusqu'au boulevard Pelletan, où vous pourrez voir sur votre gauche l'ancien Présidial qui date du XVIIe siècle. Ce Présidial était le tribunal où l'on rendait la justice au nom du roi. Il est aujourd'hui occupé par le Musée des Beaux-Arts et la bibliothèque de la ville. Autrefois appuyé contre les remparts de la bastide, sa façade néo-gothique fut construite suite à la démolition des remparts de la ville.

Partir à : Bastide de Carcassonne

Carte Bastide de Carcassonne

Latitude : 43.21 - Longitude : 2.36

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

classement lycée 2016

Retrouvez gratuitement et en intégralité le classement des lycées à CARCASSONNE ou à proximité, mais aussi le classement des lycées dans l' Aude.

Magazine