Mis à jour le 

Château de Peyrepertuse

Château de Peyrepertuse Photo : Laurent BRID

Un voyage à : Château de Peyrepertuse

Château de Peyrepertuse sur nos forums
Monuments
Le château de Peyrepertuse, l'un des « cinq fils de Carcassonne », se dresse fièrement au sommet d'une falaise abrupte. Sa position à elle toute seule le rend imprenable. Tout en longueur, il se camoufle presque dans la roche de la falaise. La fête médiévale de Peyrepertuse, qui a lieu chaque année en août, permet de se replonger dans l'ambiance moyenâgeuse grâce à des costumes d'époque, des spectacles, etc.

L'histoire du château
Le site du château de Peyrepertuse était occupé à l'époque romaine, au Ier siècle avant J.C., comme l'ont démontré de récentes recherches archéologiques. La première mention du château remonte à 1070, lorsque la région était aux mains des Catalans. Il eut ensuite comme suzerain les comtes de Barcelone (1111), puis les vicomtes de Narbonne.

Pendant la croisade contre les Albigeois, le château est le fief de Guillaume de Peyrepertuse qui, refusant de se soumettre, est excommunié en 1224. Suite à la défaite du siège de Carcassonne, il se soumet et le château devient donc la propriété du roi de France en 1240.

Peu après, le roi Saint Louis ordonne la construction de l'escalier, qui porte aujourd'hui son nom, et du donjon Saint-Jordi (St Georges). Avec le traité de Corbeil signé en 1258, le château de Peyrepertuse devient une des forteresses royales, à la frontière du royaume d'Aragon. Il est alors désigné comme l'un des « cinq fils de Carcassonne ». Pendant l'hiver 1367-1368, le château sert de refuge à Henri de Transtamare, prétendant au trône de Castille.

Le traité des Pyrénées, en 1659, diminue l'importance stratégique du château de Peyrepertuse en éloignant la frontière espagnole. Il conserve néanmoins une faible garnison jusqu'à la Révolution, époque à laquelle il est abandonné. Vendu comme bien national en 1820, les premières campagnes de consolidation du château débutent en 1950.

La visite du château
Le château de Peyrepertuse est situé sur la commune de Duilhac-sous-Peyrepertuse, à une altitude de 800 mètres. Un sentier permet d'y monter en 15 minutes environ. La construction est composée de trois parties distinctes : l'enceinte basse, l'enceinte médiane et le donjon Saint-Jordi.

L'enceinte basse de forme triangulaire est protégée au Nord par une imposante muraille de 120 mètres de long et par deux tours semi-circulaires. Au Sud, elle est naturellement protégée par une falaise et elle se termine en éperon à l'Est. Cette enceinte a la particularité d'avoir conservé son chemin de ronde.

Dans les bâtiments au milieu de la cour, côté falaise, vous pouvez voir le logis et les latrines. A l'Ouest de cette enceinte se trouve le Donjon Vieux. On pénètre tout d'abord dans une cour, d'où partent des escaliers qui conduisent aux pièces voûtées du logis du gouverneur et à une citerne, qui semble être la construction la plus ancienne du château. De l'autre côté de la cour du donjon se trouve l'église romane Sainte-Marie, dont il reste l'abside en cul-de-four. Une autre citerne se trouvait au fond de cette église.

L'enceinte médiane sépare l'enceinte basse du donjon Saint-Jordi, situé plus en hauteur. Il ne demeure dans cette enceinte que les restes d'un poste de garde et les ruines d'un bâtiment polygonal, protégé par des archères, dont on ignore l'époque de construction et la fonction.

On accède au donjon Saint-Jordi en empruntant l'escalier Saint Louis, qui est taillé dans la pierre. Ses marches lisses sont assez glissantes et l'escalier donne sur un précipice. Les personnes sujettes au vertige sont prévenues ! L'ascension de cet escalier est encore plus impressionnante par temps de vent, ce qui arrive fréquemment dans les Corbières. L'accès au donjon Saint-Jordi est même parfois interdit pour cette raison.

On est en revanche récompensé en arrivant au sommet. Au milieu de la cour, à droite de la tour semi-circulaire, se trouvent les vestiges du logis qui possédait une citerne. Les quatre citernes du château étaient indispensables pour résister en cas de siège. Tout au bout du donjon (à l'Est), dans la chapelle Saint-Jordi, le panorama à 360 degrés est saisissant. De cet endroit, on surplombe la partie basse du château et on se rend compte à quel point celui-ci se situe au bord d'un précipice vertigineux. On voit également tous les sommets alentours, des Corbières aux Pyrénées, ainsi que le château de Quéribus, distant de 5 kilomètres.

Partir à : Château de Peyrepertuse

Carte Château de Peyrepertuse

Latitude : 42.87 - Longitude : 2.56

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine