Mis à jour le 

Côte Vermeille

Côte Vermeille Photo : Gilbert ABISMIL

Un voyage à : Côte Vermeille

Côte Vermeille sur nos forums
Pourquoi diable aller chercher plus loin la beauté de la mer à l'autre bout de la planète ? La côte Vermeille, ce bout de terre où les Pyrénées rencontrent la Méditerranée, ravira les voyageurs les plus exigeants. De Collioure au Cap Cerbère, c'est un ruban de côtes dorées qui s'étire sur une trentaine de kilomètres, réservant un plus beau spectacle à chaque virage.

En suivant la route des Crêtes (N 114), on découvre de nombreuses petites criques, lovées entre les montagnes, et dont les eaux turquoise appellent à la baignade. Bien sûr, on pourra céder à la tentation et faire une halte aux plages de Port-Vendres ou de Banyuls-sur-Mer.

La route se poursuit en lacet, passant d'une corniche à une autre. Le soleil donne et l'eau miroite... Cap rederis est à ne pas manquer. Le panorama est superbe, d'un côté s'étend toute la côte roussillonnaise jusqu'à Argelès-sur-mer, et de l'autre, Cerbère et la naissance de la Costa Brava. Une table d'orientation dresse la carte d'identité des environs.

Puis, le paysage se transforme un peu. De part et d'autre de la route, à flanc de ravins, s'étalent des vignes en terrasse qui sont pour la plupart encore cultivées à la main. Ces terres arides, exposées à la tramontane et aux rayons du soleil, donneront pourtant le raisin nécessaire à la production des vins locaux, tels le Collioure ou le Banyuls.

On atteint ensuite Cerbère, dernier village avant l'Espagne.
A noter : Il vaut mieux faire la route de Cerbère à Collioure, car les parkings sont de ce côté de la route.

Partir à : Côte Vermeille

Carte Côte Vermeille

Latitude : 42.49 - Longitude : 3.13

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine