Mis à jour le 

Collonges-la-Rouge

Trouver les hôtels aux meilleurs prix avec Linternaute
Chercher un hôtel à Collonges-la-Rouge

Un voyage à Collonges-la-Rouge

Collonges-la-Rouge sur nos forums
Initiatrice du label « les plus beaux villages de France » en 1982, Collonges-la-Rouge impressionne par sa richesse et son harmonie architecturale. Le long de ses rues, aucune maison, aucun mur n'ose afficher une couleur différente du grès rouge extrait d'une carrière proche du village.
  • Une carrière et des privilèges
Tirant son nom du latin colonia, Collonges dépend à partir de 785 de l'abbaye de Charroux, dans le Poitou, avant d'intégrer en 844 le Vicomté de Turenne. Le petit village qui s'est développé profite alors des avantages du Vicomté, qui n'est pas rattaché à la couronne. Ses privilèges, et notamment celui d'exercer la justice, lui valent un enrichissement rapide qui se traduit par la construction de castels et de manoirs, notamment au XVIe siècle.

Malgré un sol calcaire blanc, Collonges dispose d'une carrière de grès rouge qui ajoute une saveur toute particulière à ses monuments.

Cependant, dès lors qu'elle est rattachée à la couronne de France en 1738, la fin de ses privilèges annonce sa décadence. Désertée et quelque peu oubliée, Collonges voit ses habitants se mobiliser pour sa sauvegarde au début du XXe siècle. Depuis, elle a obtenu le classement de son église et fut à l'origine du label « plus beau village de France » en 1982.
  • Castels et hôtels…
De taille très restreinte, Collonges-la-Rouge semble être une succession d'hôtels et de castels. Ainsi, en quelques pas, on passe de la Maison de la Sirène à l'hôtel des Ramades de Friac au Castel de Vassinhac. Pour la plupart construits au XVIe siècle, ces édifices sont en parfaite harmonie avec les maisons plus modestes qu'ils bordent. Ils donnent du rythme à l'étonnante continuité de murs rouges, de toits de lauzes ou d'ardoises de l'ensemble du village.

Au centre, la halle aux grains du XVIe siècle fait face au superbe clocher roman de l'église Saint-Pierre. Sur le tympan, l'Ascension du Christ est sculptée dans une pierre calcaire blanche, ce qui le met immédiatement en valeur. Pièce raffinée, ce tympan date du milieu du XIVe siècle. Quant à la halle aux grains, elle se présente sous la forme d'un préau dont même le pavage, les larges colonnes et le four banal portent la marque du grès rouge.

Enfin, le castel de Maussac, un peu isolé, offre à voir une belle tour carrée qui n'a pas perdu son crépi. A proximité, on dispose d'un beau panorama sur le village.
 
En savoir plus

Partir à Collonges-la-Rouge

Carte d'identité

Population : 470 habitants
Superficie : 14,31 km²
Nom des habitants : Collongeois, Collongeoises
Plus d'informations

Que faire à Collonges-la-Rouge

Carte Collonges-la-Rouge

Latitude : 45.06 - Longitude : 1.66

Collonges-la-Rouge, les plus belles photos

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine