Mis à jour le 

Tour de Bretagne de Nantes

Un voyage à : Tour de Bretagne de Nantes

Tour de Bretagne de Nantes sur nos forums
Dans les années 1960, la place de Bretagne se situait en plein coeur du Marchix, un quartier très endommagé par les bombardements américains lors de la Seconde Guerre mondiale. Après la construction de deux grands immeubles, l'exiguïté du terrain qui restait alors sur la place (1 800 m²) se prêtait bien à la construction d'une tour.

Détail qui a son importance, la ville de Nantes venait en outre d'être classée parmi les métropoles d'équilibre du pays. Quoi de mieux qu'une tour pour symboliser la puissance économique grandissante de la ville ? La tour Montparnasse allait s'imposer du haut de ses 185 mètres, Nantes allait pouvoir rivaliser avec les 144 mètres de la tour de Bretagne. La tour la plus haute de l'Ouest.

En 1966, sous l'impulsion de la ville de Nantes, la conception du projet commence. La SELA (Société d'Equipement de Loire Atlantique) demanda à Claude Devorsine, architecte aujourd'hui disparu et à Marcel André, ingénieur-conseil, de procéder aux réalisations.

En 1968, l'idée était alors de construire un parking sur 6 étages avec station-service auquel les voitures accèderaient par une rampe extérieure. Aux trois niveaux suivants, on imaginait un vaste centre commercial composé de 25 boutiques et d'un restaurant self-service. Des bureaux occuperaient l'ensemble des étages supérieurs tandis que la terrasse de la tour proposerait un restaurant panoramique de 200 mètres carrés.

Des débuts difficiles
En 1976, après cinq ans de travaux, la tour était enfin inaugurée. Toutefois, loyers et charges trop élevés laissèrent la tour à moitié vide. Les petits commerçants n'ayant pas les moyens de s'installer dans la tour de Bretagne, son centre commercial resta inoccupé. Le restaurant du 29ème étage dut rapidement fermer ses portes en raison de nombreux suicides depuis la terrasse. Le projet tel qu'il avait été conçu ne fonctionnait pas. Bon nombre de promoteurs de l'époque se sortirent avec difficulté de cette aventure.

Une légitimité toujours discutée
La tour de Bretagne dispose aujourd'hui de parkings souterrains. Les étages sont entièrement occupés par des bureaux, utilisés en majorité par des administrations. Le Centre des impôts, Nantes métropole et la direction du travail occupent les trois-quarts de l'espace. Près de 800 personnes y travaillent chaque jour. Symbole de prospérité économique, sa présence peut sembler aujourd'hui incongrue. Même si elle ne fait toujours pas l'unanimité autour d'elle, elle entrera bientôt dans sa trentième année et les générations qui l'ont toujours connue l'acceptent peut-être mieux. Peut-être serait-il temps de prévoir une nouvelle opération de revalorisation de la tour ?

Les chiffres :
Début des travaux : 1971
Inauguration : 18 novembre 1976
Architecte : Claude Devorsine
Hauteur, du sous-sol aux caissons supérieurs : 144 mètres
Dimensions des côtés de la tour : 27,20 mètres
Poids total : 80 000 tonnes dont 1400 kg d'aciers
Superficie totale : 16 000 m²
Surface de terrain : 1 800 m²
Nombre de niveaux : 43
Nombre d'étages : 29
Nombre d’ascenseurs : 8
Nombre d'escalators : 7
Nombre de personnes y travaillant : Environ 800 personnes

Partir à : Tour de Bretagne de Nantes

Carte Tour de Bretagne de Nantes

Latitude : 47.22 - Longitude : -1.56

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

classement lycée 2016

Retrouvez gratuitement et en intégralité le classement des lycées à NANTES ou à proximité, mais aussi le classement des lycées en Loire-Atlantique.

Magazine