Mis à jour le 

Fort Carré d'Antibes

Un voyage à : Fort Carré d'Antibes

Fort Carré d'Antibes sur nos forums
Protégeant la ville d'Antibes, autrefois située à la frontière du royaume de France, le fort carré est une construction militaire efficace, qui ne faillit jamais à sa mission. Très bien restauré, il constitue une agréable visite, vous offrant des points de vue intéressants sur Antibes et les alentours.

L'histoire du fort
Situé sur la presqu'île Saint-Roch, qui sépare l'anse Saint-Roch de la baie des Anges, le fort carré est construit sur un rocher culminant à 26 mètres, au-dessus du niveau de la mer. Son chemin de ronde, qui s'élève à 43 mètres au-dessus du niveau de la mer, permet une surveillance à 360 degrés.

Le site du fort carré était à l'Antiquité un lieu de culte, puisqu'un temple romain dédié à Mercure s'y trouvait. Au début de l'ère chrétienne, on érige sur cette presqu'île l'une des premières églises chrétiennes de la ville, qui sera abandonnée au XIe siècle. Sur ces ruines, une autre chapelle, dédiée à Saint-Laurent, sera construite au XVIe siècle.

Ce sont les évènements historiques qui vont conduire ce lieu de culte à devenir un site militaire. Le rattachement de Nice à la Savoie (1388) et le rattachement de la Provence au royaume de France (1487) placent Antibes à la frontière entre ces deux territoires. En 1524 et en 1536, dans le contexte des guerres d'Italie, la ville est mise à sac par Charles Quint.

En 1550, Henri II ordonne donc la construction d'une tour circulaire sur le site de la chapelle Saint-Laurent. Cette tour sera achevée en 1553. L'ouvrage est complété en 1565 par quatre bastions (Antibes, Corse, Nice et France) achevés en 1578. Le fort carré, qui a porté d'autres noms au cours de l'histoire (« bastion », « grand fort », etc.), est opérationnel en 1588, sous Henri III. Aux alentours de 1680, Louis XIV fait appel à Vauban pour adapter le fort aux nouvelles techniques de siège et aux nouvelles armes à feu.

Suite au rattachement de Nice au royaume de France, en 1860, la frontière française recule et Antibes perd son emplacement stratégique. Le fort carré reste néanmoins une place forte jusqu'en 1895. Il est aujourd'hui classé monument historique et est la propriété de la ville d'Antibes depuis 1997.

La visite du fort
La visite du fort se fait systématiquement accompagné d'un guide et elle dure 30 minutes. On entre dans le fort en empruntant un escalier, puis une porte, protégée par un pont-levis. Pour l'anecdote, cette porte a pu être rénovée grâce au tournage, au sein du fort, de quelques scènes d'un film de James Bond. On arrive ensuite dans la cour intérieure de la tour centrale du fort. Au centre de cette cour se trouve une citerne. En face, vous pénétrez dans la chapelle du fort, qui avait son aumônier. Les murs de cette petite chapelle sont décorés de fresques, dont une partie est bien conservée. Vous pourrez également voir, à côté de la chapelle, l'ancien réfectoire de la garnison, ainsi qu'un four à pain.

On accède ensuite au niveau supérieur du fort. A ce niveau, se trouve le logis du gouverneur, que l'on ne peut pas visiter. Puis, on monte en haut des bastions, dont les noms indiquent la zone géographique qu'ils permettaient de surveiller (Nice, Antibes, Corse, France). Du haut du chemin de ronde, vous pourrez apprécier un point de vue unique sur le port et la vieille ville d'Antibes. On domine également la côte jusqu'à Nice et on voit, à l'arrière, les Préalpes, enneigées en hiver.

Non loin derrière le fort, au niveau de l'accès aux jardins qui l'entourent, vous pourrez voir le monument aux morts de la guerre 1914-18. Cette immense statue de poilu est l'un des plus grands monuments aux morts de France.

Partir à : Fort Carré d'Antibes

Carte Fort Carré d'Antibes

Latitude : 43.59 - Longitude : 7.12

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

classement lycée 2016

Retrouvez gratuitement et en intégralité le classement des lycées à ANTIBES ou à proximité, mais aussi le classement des lycées dans les Alpes-Maritimes.

Magazine