Mis à jour le 

L'Aven d'Orgnac

L'Aven d'Orgnac Photo : Jacques Bury

Un voyage à : L'Aven d'Orgnac

L'Aven d'Orgnac sur nos forums
La composition calcaire du sol de la région d'Orgnac est propice à la création des avens. En effet, l'aven est un gouffre ou un puits qui s'est formé lors d'un effondrement dû au sol calcaire et aux infiltrations d'eau. L'aven se caractérise donc par un accès à la verticale. En revanche, une fois à l'intérieur, il s'agit bien d'une grotte avec toutes les formations calcaires imaginables tels que les stalactites ou les stalagmites.

  • Un peu d'histoire…

C'est au cours d'une exploration systématique des cavités de la région, que l'équipe de spéléologues de Robert de Joly découvre cet aven. Les villageois conduisent l'équipe à l'entrée d'un puits de 50 mètres de profondeur, en 1935. Après 10 heures d'exploration, Robert de Joly se rend vite compte de l'importance de la grotte. Le site est rapidement aménagé. En 1938, sont mis en place un groupe électrogène pour éclairer le site, et un gardien pour la surveillance. On commence aussi à creuser un tunnel.

L'aven d'Orgnac est ouvert au public en 1939. On installe un ascenseur à 50 mètres de profondeur en 1965. La même année, Guy Rieu et Jean-Claude Trébuchon, avec des stagiaires-spéléologues, découvrent de nouvelles galeries. Le site qui ne faisait que 3 hectares en fait à présent 32. Le Musée Régional de Préhistoire ouvre ses portes en 1988. Il retrace la vie des civilisations qui se sont succédées en Ardèche de 350 000 à 750 ans avant notre ère. En 2000, un nouvel ascenseur est mis en place, à 120 mètres de profondeur. En 2004, l'aven obtient avec le Musée Régional de Préhistoire le label de « Grand Site de France ».

  • La salle Robert de Joly

Lors de la visite d'une heure, vous rentrez dans la grotte par un tunnel artificiel de 220 marches. La première salle, la salle Robert de Joly, est située à 55 mètres de profondeur. Elle mesure 125 mètres de long, 90 mètres de large et 30 mètres de haut. En rentrant, vous voyez aussitôt l'ancienne entrée de l'aven : le puits. En dessous, vous retrouvez un tas d'éboulis. Il est composé de cailloux, de terre, de feuilles et de restes d'animaux. Ces animaux sont soit tombés par accident, soit jetés volontairement par la population voisine. Mais parmi ces restes, il y en a de très anciens. Des os de rennes et de bisons ont, par exemple, été retrouvés.

Cette salle est aussi impressionnante par ses dimensions que par ses concrétions calcaires diversifiées. Le guide lors de votre visite prend le temps de vous expliquer la formation de chaque concrétion. Elles sont parfois gigantesques et parfois très fines et fragiles. Robert de Joly a donné son nom à cette salle parce qu'il a découvert l'aven, et parce que son urne funéraire se trouve dans la salle, au milieu d'une concrétion.

  • La salle du chaos

Cet aven s'est ouvert sur le lit d'une ancienne rivière souterraine. Cela explique la succession des salles que l'on visite. Dans la salle du chaos, le plafond du lit de la rivière s'est effondré après qu'elle se soit retirée. De gros blocs se sont accumulés pour former cette salle, il y a environ 15 000 ans.

  • La salle rouge
Cette troisième salle doit son nom à la couleur de ses nombreuses concrétions calcaires. Elle est située à 120 mètres de profondeur et vous permet d'admirer sur une sorte de balcon un spectacle de son et lumière. La remontée à la surface s'effectue en douceur avec l'ascenseur.

Partir à : L'Aven d'Orgnac

Carte L'Aven d'Orgnac

Latitude : 44.31 - Longitude : 4.43

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine