Mis à jour le 

Monastère de Néa Moni sur l'île de Chios

Un voyage à : Monastère de Néa Moni sur l'île de Chios

Monastère de Néa Moni sur l'île de Chios sur nos forums

Sur l'île de Chios, se trouve le monastère de Néa Moni, construit au XIe siècle. Ses mosaïques comptent parmi les plus belles du pays. Il a été érigé sur l'endroit même où trois ermites trouvèrent une icône de la Vierge. Ce monastère a été classé patrimoine mondial par l'Unesco. Depuis plusieurs décennies, ce monastère sert de couvent.

En entrant dans le monastère, vous verrez au sol de splendides motifs et incrustations en marbre très prisés dans l'empire byzantin.

Levez un peu la tête, et vous pourrez admirer la magnifique fresque du Christ lavant les pieds des disciples ainsi que la mosaïque de la trahison dans le jardin. Le dôme du monastère a été restauré après un séisme en 1881. A l'intérieur ne ratez pas la superbe fresque Anastasis qui représente le Christ sauvant Adam et Eve de l'enfer avant d'entrer au Paradis.

Dans une des chapelles du monastère, vous verrez un ossuaire contenant des crânes de martyres de 1822. Un massacre a eu lieu lorsque les habitants de Chios (les "Chiotes" !) ont réclamé leur indépendance. En regardant bien, vous verrez que les crânes ont les marques des coups de hache, témoignage de la violence du massacre.


Le musée

Dans une pièce du monastère, se trouve un intéressant musée où vous verrez de très belles icônes post-byzantines, des broderies, des objets de cultes. Malheureusement, le musée a été pillé par les Turcs lors du massacre de 1822.

Monastère de Néa Moni
  • Ouvert de 7h à 12h et de 16h à 19h tous les jours d'avril à octobre et jusqu'à 18h de novembre à mars.
  • Téléphone : (+30)227 107 93 91

Musée du monastère de Néa Moni

  • Ouvert de 8h à 13h du mardi au dimanche.
  • Téléphone : (+30)227 107 93 70

Partir à : Monastère de Néa Moni sur l'île de Chios

Carte Monastère de Néa Moni sur l'île de Chios

Latitude : 38.37 - Longitude : 26.05

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine