linternaute voyage
Search engine
L'Internaute > Voyager >
Eric Courtade > Chat
 VOYAGEUR 
Octobre 2005

"Je montre l'oeuvre d'une artiste unique : la Nature"

Auteur du livre "Etats-Unis, les derniers mondes sauvages II", Eric Courtade a partagé son amour pour les voyages et la nature au cours d'un chat, le lundi 19 septembre.
Envoyer à un ami|Imprimer cet article

D'où vous vient cet amour des Etats-Unis ?
Eric Courtade : 1983, un stage de fin d`études aux USA et l'envie d`en connaître plus sur ce pays.

On ne peut pas dire que les USA soit le pays le plus aimé en France. Ne vous sentez-vous pas en décalage avec l'opinion de vos compatriotes ?
Absolument pas dans la mesure où ma spécialité est la nature et que la nature existait bien avant l'arrivée de l'homme !

Qu'est-ce qui vous fascine le plus dans les paysages américains : la forte urbanisation comme New York ou les décors de Western comme la vallée de la mort ?
Les deux car ils sont à l'opposé l'un de l'autre. J'ai eu l`occasion de réaliser un long-métrage documentaire sur New York entre 1989 et 1991 et j'ai adoré cette ville. J'ai toujours plaisir à dire que "Dormir à New York, c'est lui faire un outrage" car cette ville vit 24h/24h. Mais aujourd'hui, ce sont les déserts de l'Ouest américain et l'Alaska qui m'attirent le plus.

Vous aimez tout des Etats-Unis, ou juste les paysages ?
On ne peut jamais aimer tout en bloc... Mais j'aime beaucoup l'aspect des USA, tout en restant très proche de la nature, d'une diversité, d'une grandeur et d'une beauté inégalable !

Est-ce que vous habitez aux USA ou en France ?
En France, mais je passe trois mois par an en moyenne aux USA depuis 1983.

Quel paysage vous a le plus marqué lors de vos différents voyages ? Pourquoi ?
Le parc de Bryce Canyon en Utah, l'Alaska, et un désert qui se trouve sur le "Paria Plateau" à la frontière de l'Utah et de l'Arizona. C'est un désert très peu exploré à ce jour.

Comment préparez-vous vos départs et vos périples "photographiques" ?
Beaucoup par l'intermédiaire d`Internet, et sur place avec les autorités compétentes qui m`assurent un soutien qui ne s`est jamais démenti à ce jour. Il semblerait que les photos du petit "frenchie" ne les laissent pas indifférents.

Comment avez-vous découvert tous ces sites merveilleux dont certains sont très peu connus du public ?

Par relation aux USA, mais aussi sur Internet, et en explorant des sentiers de randonnées donc parfois par hasard. Un exemple : Antelope Canyon à côté de Page était uniquement visité y a 10 ans par des photographes et c`était gratuit. Aujourd'hui, ce lieu fait l`objet d`un tourisme de masse qui ne me donne plus envie d`aller le photographier. J`étais d`ailleurs en 1994 l`un des premiers -sinon le premier- à photographier cet endroit pour la France.

Quel matériel utilisez-vous pour faire vos photos et vos films ?

Pour la photo, j'utilise un Nikon argentique, et depuis deux ans, un Nikon D100 numérique. La différence ne se voit pas : voyez mon dernier livre ! Vous ne différencierez pas celles qui ont été faites en argentique de celles faites en numérique. Pour ce qui est du cinéma, j'utilise du 16 mm, et depuis un an la Panasonic AGDVX100AE numérique.

Quelle différence y a-t-il entre prendre une photo très tôt le matin et très tard le soir ?
Très peu ! Le matin, je prends des photos 3 minutes avant le lever du soleil et 7 minutes après. Le soir, 7 minutes avant le coucher, et entre 3 et 50 minutes après. Petite précision : je prends mes photos à ces horaires là car c'est à ce moment que les lumières se révèlent uniques et montrent les paysages (ou les villes) comme peu de gens les voient. En effet, quand les gens partent en vacances aux USA, ils prennent entre 2 et 3 semaines, visitent un maximum de lieux et n'ont pas le temps de s'arrêter trop longtemps. De plus, peu de touristes se lèvent tous les matins à 3 ou 4 heures pour aller marcher au milieu d`un désert et pour y voir un lever de soleil. A travers mes photos, ils découvrent les lieux d`une manière totalement différente.

Vous avez survolé White Sands National Park en montgolfière. Quel sentiment avez-vous ressenti en voyant cette immensité de sable blanc ?

Un sentiment indescriptible car unique ! Un désert de sable d'un blanc éblouissant à perte de vue que je n`avais vu que du sol jusqu`à ce jour où j`ai obtenu l`autorisation de le survoler lors d`un festival de montgolfière, le 1er week-end de septembre. La vision devient alors transcendantale et l`esprit part ailleurs !

Vous êtes-vous fait de belles frayeurs en réalisant vos films ?

Oui et pas qu'une fois. Lors de mon dernier voyage, j`ai fait une chute. Je me suis démis l`épaule et fait une entorse à chaque cheville. Tout cela, trois jours avant de monter en montgolfière au-dessus de White Sands. 15 jours plus tard, je faisais 16 km à pied dans un lit de rivière pour aller photographier un endroit qui s`appelle le "Subway" près de Zion en Utah. J'ai vécu un Enfer!

Avez-vous eu besoin d'autorisations de l'Etat américain pour vous promener à l'intérieur de l'Antelope Canyon et prendre des photos?

Non, pas dans un premier temps. Aujourd'hui, si. Il faut obtenir l'autorisation de l'autorité Navajo car Antelope se trouve dans la réserve indienne des Navajos.

Vous considérez-vous comme un photographe ou comme un reporter ?

Ni l'un, ni l'autre ! Juste comme quelqu'un qui a envie de partager ses visions de tous les endroits qu'il parcourt avec ceux qui n`auront peut-être jamais la chance de les voir. D'ailleurs, à chaque fois que j'appuie sur le déclencheur de mon appareil ou de ma caméra, je me pose la question de savoir si j'aimerais avoir cette photo en grand dans mon salon.

Quelle est, selon vous, la photo que vous ayez la mieux réussie ?

New York Skyline en reflet parfait avec le World Trade Center, et une photo d'Antelope Canyon en gros plan que j'ai appelé "The Snake" (temps de pause photo : 15 minutes).

Pour quelles raisons les cow-boys de la région de l'Utah ont-ils surnommé Delicate Arch "les pantalons de l'institutrice" ?
Parce que cela correspond à leur vision de cette arche qui ressemble fort à deux jambes arquées. Je n'ai pas d`autre explication ! En avez-vous une à me proposer ?

Avez-vous déjà fait des photos aériennes comme Yann Arthus Bertrand ?
Tout à fait, j'adore cette vision vue du ciel ! New York, Niagara, Chicago, Miami, Los Angeles, San Francisco, Les Keys en Floride, le Grand Canyon, Bryce Canyon, Alaska au Mont McKinley, et surtout Monument Valley à très basse altitude au coucher du soleil, un moment unique !

Comment avez-vous pris les photos de Bryce Canyon National Park ? Avez-vous utilisé des moyens aériens ?
Non, je n'ai pas pris de photos aériennes car c'est du bord de ce qui est appelé "l'amphithéâtre" que le spectacle est le plus impressionnant, en particulier au lever du soleil et en hiver. En février 2005, j'y suis retourné une fois de plus. J`étais seul dans le parc à 7h30 par -25° pour faire des photos de Bryce Canyon National Park avec une neige neuve tombée pendant la nuit. Un spectacle unique : à photographier absolument !

Ne pensez-vous pas qu'en montrant ces sites naturels, vous les mettez en danger ?
Ceci est une bonne question. Mais de toutes les manières, le tourisme de masse a pris le dessus et les parcs nationaux commencent à gérer ce tourisme de masse en imposant des bus électriques comme moyen de déplacement dans des parcs comme Bryce, Zion, Grand Canyon et Yosemite. De sorte que la voiture ne pollue plus les parcs et que les touristes fassent un peu plus attention. Globalement, on respecte de plus en plus notre environnement grâce à des gens comme Nicolas Hulot qui oeuvrent d`arrache pied pour faire prendre conscience des merveilles naturelles qui nous entourent. Pour ma part, mon travail photo ou cinéma se résume à une sorte de "photographie du patrimoine naturel des Etats-Unis à l`aube du 21ème siècle".

Etes-vous sensible à la cause environnementale ?
Bien entendu ! Comment pourrais-je ne pas l`être ?

Comment est née l`idée de "Splendeurs des Etats-Unis" ?

Je dois dire que le déclic s'est produit lorsqu`en 1985, j'ai découvert pour la 1ère fois les merveilles naturelles de l`Ouest américain. A ce moment, il m'est apparu comme une évidence qu'il me faudrait un jour réaliser une gigantesque fresque d'images sur ces paysages uniques sur Terre. Il m'a fallu 10 mois de repérages et 5 ans de travail entre 1995 et 2000 dont 18 mois de tournage pour réaliser mon film "Splendeurs des Etats-Unis" qui est présenté partout en France et en Belgique sous l`égide de Connaissances du Monde.

Les USA sont-ils un sujet inépuisable, "photographiquement" parlant ?

A chaque voyage, je découvre de nouveaux lieux, de nouvelles lumières et je pense qu`une vie ne me suffira pas pour avoir tout vu des USA.

Les Américains ont-ils le même amour que vous pour leur environnement ?

La population oui, mais pas le gouvernement puisque les USA s'avèrent être l`un des pays les plus pollueurs de notre planète !

Qui s`occupe de votre site et de réaliser les newsletters ?

Moi.

Quel est le cliché qui vous énerve le plus aux USA ?

C'est difficile de répondre. Un cliché sur les USA véhiculé en France ? Si c'est le cas : le côté superficiel des Américains aux yeux des Français !

Quels sont vos projets pour les mois à venir ?
Je repars dans un mois pour tourner durant trois semaines des images dans l`Ouest américain. Des endroits que la grande majorité des touristes n'auront jamais le temps d`aller voir. Tout cela pour mon prochain film de 80 minutes "Etats-Unis, les derniers mondes sauvages" que je monterai ensuite pour le projeter sur les écrans - si tout va bien - à partir de 2008-2009.

N'avez-vous pas envie de découvrir un autre pays ?

Bien entendu, mais j'ai fait de ma passion mon métier : "les Etats-Unis par l'image". Cependant, j'ai déjà visité la majeure partie des pays européens et méditerranéens. Pas d'Asie, ni d'Océanie, ni d'Amérique du sud pour le moment !

Vos livres sont-ils diffusés aussi aux USA ?

Malheureusement, non !

Ca paye la photo, Eric ? As-tu toujours pu en vivre correctement ou y a-t-il eu une période de vaches maigres durant laquelle tu as dû sacrifier ton niveau de vie sur l`autel de ta passion ?

10 ans de vaches maigres ! Depuis 10 ans cela va beaucoup mieux ! Cela dit, je n'ai jamais exercé ma passion pour l'appât du gain mais pour partager mes voyages avec les autres ! Le reste suit, si la rencontre avec le public se fait et si les médias sont sensibles à l`expression de mon travail. Je ne souhaite pas "réussir dans la vie" mais tout simplement "réussir ma vie".

A quelle saison faut-il profiter des USA ?
Avril-mai et septembre-octobre.

En tant que conférencier à Connaissances du Monde, avez-vous l'obligation de faire des films pour eux ?
Non !

Vous ne vous lassez pas des Etats-Unis ?
Non !

Rêvez-vous de connaître le succès qu'a connu "La Marche de l`Empereur" avec l`un de vos documentaires ?
Qu'il s`agisse de livres, de musique, de pièces de théâtre, d'opéra, de films ou de tout autre oeuvre qui relève du domaine artistique, quelque soit le plaisir de la réaliser, l'important est qu'elle rencontre son public. C'est l`aspect le plus imprévisible pour tous les "Artistes" ! Comment aurions-nous pu imaginer le succès de "La Marche de l`Empereur" y compris aux USA ? Personne n`aurait pu y penser une seconde. Le réalisateur a réalisé son oeuvre avec ses tripes, le public a salué son oeuvre et la symbiose, l`alchimie a alors opéré !!! Pour conclure, je voudrais simplement, à travers mes photos et mes films, "saluer l'oeuvre d'une Artiste Unique : LA NATURE ".
.
Voir aussi :
Notre dossier :
- Voyage aux Etats-Unis côté nature. Vidéo
- Biographie d'Eric Courtade

www.ericcourtade.com

EN IMAGES Ses plus belles photos des Etats Unis
14 photos


 
 Laetitia Devillars, L'Internaute
 
Magazine Voyager
Envoyer|Imprimer
Haut de page
 
 
newsletter
Voyager Voir un exemple
L'Internaute Voir un exemple
Week-end Voir un exemple
Toutes nos newsletters
 
 

Glossaire

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Tout L'internaute Voyage dans une newsletter

Newsletter inscirption

Voir un exemple | Toutes nos newsletters