Mis à jour le 

Pavillon d'Argent (Ginkaku) de Kyoto

Pavillon d'Argent (Ginkaku) de Kyoto Photo : Ludovic Mazelier

Un voyage à : Pavillon d'Argent (Ginkaku) de Kyoto

Pavillon d'Argent (Ginkaku) de Kyoto sur nos forums
Son nom peut porter à confusion. Contrairement au Pavillon d'or, le Pavillon d'Argent n'est pas recouvert dudit métal... C'est plutôt à la couleur du sable dans le jardin zen qu'on fait référence. Celui-ci prend une teinte argentée lorsqu'il est éclairé par la lune.

Le jardin, conçu au XVème siècle, est composé de deux parties : d'une part, un jardin de type "étang" et d'autre part, un très bel exemple de jardin de pierres (Karesansui). Le Ginsandan, constitué de vagues de sable méticuleusement ratissées, incite à la méditation. Le cône de gravier de presque 2 mètres de hauteur symboliserait, quant à lui, le mont Fuji.

Le Pavillon en lui-même date de 1489. Le shogun Ashikaga Yoshimasa le fit construire pour venir y couler des jours heureux à sa retraite. Celui-ci, souhaitant rivaliser avec le Pavillon d'or, voulait le couvrir de feuilles d'argent. La guerre civile de l'ère Onin mit à mal ses finances et le shogun ne put réaliser son souhait. Par contre Yohsimasa était un amoureux des arts. On dit que c'est ici que furent établis les codes qui régissent la cérémonie du thé.

Le Pavillon devint ensuite un temple Zen. Au premier étage, se trouve une salle de prière, tandis que le second étage correspond aux anciens appartements du shogun.

De là, on peut rejoindre le chemin de la Philosophie pour faire une petite promenade.

Partir à : Pavillon d'Argent (Ginkaku) de Kyoto

Carte Pavillon d'Argent (Ginkaku) de Kyoto

Latitude : 35.03 - Longitude : 135.80

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine