Mis à jour le 

Le Musée de l'Armée

Un voyage au Musée de l'Armée

Le Musée de l'Armée sur nos forums

Le Musée de l'Armée situé dans l'hôtel des Invalides, dans le VIIe arrondissement de Paris, est né de la fusion en 1905 du musée d'Artillerie et du musée historique de l'Armée. Sa situation exceptionnelle au sein de l'Hôtel National des Invalides, un monument à vocation militaire, et la diversité de ses œuvres placent le musée de l'Armée parmi les plus grands musées d'art et d'histoire militaire au monde.


Les collections

Les œuvres du musée, couvrant de larges périodes chronologiques, ont été constituées par les fonds du musée d’Artillerie et du musée historique de l’Armée qui étaient tous deux déjà situés dans l’hôtel des Invalides.


Le musée d'Artillerie est créé sous la Révolution est installé aux Invalides en 1871. Il a été constitué sur deux collections d'armement : la collection du garde-meuble de la Couronne et celle des princes de Condé. Sont venus s'y ajouter des fonds provenant du Louvre, de l'artillerie de Vincennes, du château de Pierrefonds et des acquisitions ou dons.

   

Le musée historique de l'Armée est créé en 1896 par une société privée, La Sabretache. Le peintre Édouard Detaille qui la présidait possédait ses propres collections et il voulait créer un musée militaire similaire aux salles rétrospectives de l’Exposition universelle de Paris de 1889.


7 sites majeurs constituent le musée de l'armée :


La cour d'Honneur et les collections d'artillerie.

Au cœur du site de l'hôtel national des Invalides, la cour d’Honneur voit se déployer une exceptionnelle batterie de 60 canons classiques français en bronze ainsi qu'une dizaine d'obusiers et de mortiers. De la fabrication des matériels jusqu’à l'épopée des grands artilleurs français, ce sont plus de 200 ans d'histoire de l'artillerie qui se dévoilent aux visiteurs.


Le département ancien, armures et armes anciennes XIIIe - XVIIe siècle

Du XIIIe au XVIIe siècle, ce département possède la troisième plus importantes collection d’armes et armures au monde. Son parcours chronologique mène le visiteur à travers l’histoire militaire. On peut y admirer de véritables épées de chevaliers, les avancées de l’armée royale ainsi qu’une partie consacrée aux loisirs chevaleresques : chasse, joutes et tournois.

 

Le département moderne, de Louis XIV à Napoléon III, 1643 – 1870

Couvrant la période de Louis XIV à Napoléon III, le département moderne nous plonge dans l’histoire militaire, politique, sociale et industrielle de la France. Des pièces exceptionnelles qui nous font revivre les grandes batailles, la vie des simples soldats, ou encore l’évolution technologique et tactique des armées.

 

Le Dôme des Invalides, tombeau de Napoléon Ier

Figure indissociable du paysage parisien les ors du dôme des Invalides surmonte l’église du Dôme, une chapelle royale construite entre 1677 et 1706. Les décors intérieurs réalisés à cette époque exaltent la gloire de Louis XIV, de la monarchie et de ses armées.

La crypte abrite quant à elle le célèbre tombeau de l'Empereur Napoléon Ier. Un tombeau, façonné dans des blocs de porphyre rouge, placé sur un socle de granit vert des Vosges et entouré de douze "Victoires " sculptées par Pradier, symbolisent les campagnes militaires de Napoléon. Dans la galerie circulaire, sont inscrites sur dizaine de bas-reliefs les grandes œuvres de son règne : pacification de la nation, centralisation administrative, conseil d’état, Code civil, Concordat, Université impériale, cour des comptes, code du commerce, Grands travaux, Légion d'honneur.


Nécropole militaire, l'église du Dôme abrite les sépultures de Turenne, Vauban, Foch, Lyautey ainsi que celles de Joseph et Jérôme Bonaparte.


Le département contemporain, les deux guerres mondiales 1871 – 1945
Dans ces salles qui retracent l'histoire militaire de la France de 1871 à 1945 et plus généralement celle des deux grands conflits mondiaux du XXe siècle.

 

L'Historial Charles de Gaulle

Cet espace multimédia interactif, qui a ouvert ses portes en février 2008, est entièrement consacré à la vie de Charles de Gaulle, chef de la France Libre et président fondateur de la Ve République. Sur près de 2500 m2, le visiteur, à l’aide d’un audioguide infrarouge, choisit son propre parcours à travers 400 documents audiovisuels.


La Cathédrale Saint-Louis des Invalides
Confiée en 1676 au jeune architecte Jules Hardouin-Mansart, l’église Saint-Louis des Invalides a été conçue pour accueillir les pensionnaires de l'hôpital des Invalides mais également comme église royale pour Louis XIV puisse y entendre la messe lors de ses royales visites.


Informations pratiques
129 rue de Grenelle, Paris 7e

Horaires
Du 1er avril au 31 octobre : du lundi au dimanche, de 10h à 18h
Du 1er novembre au 31 mars : du lundi au dimanche, de 10h à 17h
Clôture des caisses 30 mn avant la fermeture du musée.

Tarifs
Musée : Tarif plein : 9,5 € - Tarif réduit : 7,5 €
Un billet Musée vous donne accès :
aux collections permanentes du musée de l'Armée
à l'Eglise du Dôme, tombeau de Napoléon Ier
à l'Historial Charles de Gaulle
au musée des Plans-Reliefs
au musée de l'Ordre de la Libération (fermé pour travaux jusqu'en juin 2014)

Exposition :  
2 grandes expositions sont présentées par année.
Tarif unique : 8,5 €
Tarif billet combiné (musée et exposition): 12 € Le billet combiné vous donne accès à l'exposition et à l'ensemble des espaces du musée.

En savoir plus : www.musee-armee.fr

Transports

en métro
ligne 8 stations Latour-Maubourg et Invalides
ligne 13 stations Varenne et Saint François-Xavier

en RER
ligne C station Invalides

en bus
lignes 28, 63, 69, 80, 82, 83, 87, 92, 93 et Balabus

Partir au Musée de l'Armée

Carte Le Musée de l'Armée

Latitude : 48.86 - Longitude : 2.31

Le Musée de l'Armée, les articles à lire

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

classement lycée 2016

Retrouvez gratuitement et en intégralité le classement des lycées à PARIS ou à proximité, mais aussi le classement des lycées à Paris.

Magazine