Mis à jour le 

Les marais salants

Les marais salants Photo : Jean SAUVAGET

Un voyage aux marais salants

Les marais salants sur nos forums

Les marais salants de Guérande sont une zone de marais salants française située sur le territoire des communes de Guérande, Batz-sur-Mer et la Turballe, dans l'ouest du département de Loire-Atlantique et la région Pays de la Loire.

À quelques kilomètres au nord se trouve un autre bassin salicole, les marais du Mès, qui leur sont associés dans le cadre du « bassin salicole de la Presqu'île Guérandaise ».

Les marais salants occupent la partie orientale d'une vaste zone plane dont l'altitude maximale ne dépasse pas 6 mètres, située entre le coteau de Guérande au nord et la presqu'île du Croisic au sud. À l'ouest, cette zone est séparée de l'océan Atlantique par la pointe de Pen-Bron, à l'exception de l'ouverture (500 m entre le port du Croisic et l'hôpital de Pen-Bron) qui permet à l'eau d'y pénétrer à marée montante.

La partie occidentale de la zone, plus proche de l'océan, forme un vaste estran, qui divise un bras de mer, localement baptisées les Traicts du Croisic, en deux parties : le Petit Traict au nord (chenal de Pen-Bron, puis étiers de Pen-Bron et de la Paroisse) et le Grand Traict au sud (chenal des Vaux, puis étiers de Grévin et de la Croix) découvert à marée basse et recouvert à marée haute. Cet estran, qui fait partie du domaine maritime de l'État, est délimité par une digue construite au XIXe siècle. À la limite de l'estran et des marais, et entre les deux Traicts se trouve une presqu'île créée par les aménagements des marais salants sur le domaine marin appelé Sissable.

Les marais salants sont répartis entre les communes de Batz-sur-Mer au sud, de Guérande au nord, et pour une faible part, de La Turballe au nord-ouest. La commune du Pouliguen qui cadastrait quelques salines, comblées depuis les années 1960 sous la pression immobilière, et celle de La Baule, sans aucune emprise cadastrale sur le marais, sont limitrophes du bassin salicole. Les marais salants communiquent avec l'océan : à l'ouest, par les étiers et chenaux mentionnés plus haut et par leurs ramifications ; à l'est, par l'étier du Pouliguen, qui devient ensuite un chenal où se trouve abrité le port de plaisance.

Le site est longé par les routes départementales 774 à l'est, et 245 au sud.

Les marais salants de Guérande se sont vu attribuer le label Paysage de Reconquête en 1992.

La zone est également classée zone naturelle d'intérêt écologique, floristique et faunistique (ZNIEFF) de catégorie 1 sous la dénomination pointe de Pen-Bron, marais salants et coteaux de Guérande (38,39 km²) depuis 1991.

Les marais salants de Guérande sont inscrits à l'inventaire de la Convention de Ramsar depuis septembre 1995, conjointement avec les marais salants du Mès (zone humide d’importance internationale, 52 km² classés) et à la liste des sites naturels Natura 2000 conjointement avec le traict du Croisic et les dunes de Pen-Bron (43,76 km² classés).

De plus, le site des Marais salants de Guérande est inscrit sur la « liste indicative » soumise par la France au comité de sélection du Patrimoine mondial de l'humanité depuis 2002, pour son importance faunistique et floristique et comme témoin de l'activité humaine.

>> Texte issu de l'encyclopédie Wikipédia : voir la page <<

Partir aux marais salants

Carte Les marais salants

Latitude : 47.32 - Longitude : -2.47

Les marais salants, les articles à lire

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine