À 13 ans, elle a déjà fait le tour du monde !

À 13 ans, elle a déjà fait le tour du monde ! Elle vit le rêve de beaucoup : faire le tour du monde. Sauf que cette jeune fille n’a que 13 ans. Cela fait trois ans que Réka Kaponay parcourt le monde avec ses parents et son frère jumeau. Une vie bien différente que la plupart des enfants de son âge.

Si voyager est une envie ou un rêve pour de nombreuses personnes pour Réka Kaponay c'est une réalité quotidienne. Née en Australie, cette jeune fille de 13 ans et sa famille ont déjà traversé leur pays natal de fond en comble jusqu’aux terres aborigènes australiennes mais le périple des Kaponay ne s’est pas arrêté là... En 2012, alors que Réka et son frère jumeau, Lalika avaient 11 ans, leurs parents décident de partir. Ils vendent voitures et maison, regroupent leurs affaires dans des valises et le 7 juin, prennent un avion vers leur première destination : la Californie. Après avoir visité 31 des 50 états américains, la famille a décidé de partir vers... l’Amérique du Sud ! Aujourd’hui, ils ont traversé plus de 22 pays à travers les six continents. Et le voyage n’est pas terminé.

 

Une photo publiée par Reka Kaponay (@dreamtimetraveler) le

Pour faciliter les rencontres et les échanges sur place, les parents de Réka, George et Bobi, ont créé une organisation à but non-lucratif nommée EnergeticXChange. L'entreprise édite une application qui permet d’aider les gens qui voyagent, en leurs permettant de se rencontrer et d'échanger leurs biens.

De son côté, Réka est loin d’être une enfant comme les autres. A 13 ans, elle semble particulièrement mature. Passionnée de lecture et d’écriture, elle a créé son propre blog où elle raconte le long périple de sa famille. Sur le site Be my travel muse, Réka a confié que, pour elle, voyager est le meilleur outil pour apprendre : "pour moi, apprendre est un privilège. (...) Nous apprenons ensemble, en famille, nous partageons tout ce que nous savons et ça rend notre expérience encore plus forte ". Si Réka n’est pas une enfant banale, le fait de ne pas aller à l’école ne la handicape pas, au contraire. Elle sait parler trois langues et va bientôt publier un livre appelé "Dawn of the Guardian".

Mais une vie de voyage n’est pas toujours joyeuse. Pour Réka, le plus difficile, c’est de dire "au revoir" aux personnes qu’elle a rencontré. Selon elle, ces rencontres lui permettent de se rendre compte de la valeur des relations humaines : "pour moi, ça montre à quel point une vraie connexion physique entre les gens est importante ".

Réka partage son extraordinaire voyage à travers son compte Instagram, sur lequel elle publie de magnifiques photos des paysages qu’elle a pu observer.

Autour du même sujet

Annonces Google