Les 7 merveilles du monde antique et moderne

Les 7 merveilles du monde antique et moderne Monuments, sites et constructions les plus extraordinaires jamais édifiés pendant l'Antiquité, les 7 Merveilles du monde antique, complétées de 7 nouvelles Merveilles du monde, nous livrent leurs secrets.

[Mis à jour le 9 novembre 2017, à 9h56] Les 7 merveilles du monde figurent parmi les chefs-d’œuvre de l'art antique. Ces réalisations architecturales et artistiques sont si extraordinaires qu'elles sont qualifiées de Merveilles du monde depuis la nuit des temps. Toutes se distinguent par des proportions hors du commun et témoignent de la puissance de leurs commanditaires et du génie de leurs bâtisseurs. Prouesses architecturales, défis de l'apesanteur, richesse décorative... Ces œuvres de légende jouissaient d'une très grande célébrité dans l'ensemble du monde antique et participaient au rayonnement des cités qui les avaient édifiées.

La liste des 7 merveilles du monde antique

Réparties à travers le monde Hellénique, en Afrique du Nord et en Asie mineure, ce sont les grands voyageurs, artistes et érudits émerveillés par ces prodigieuses réalisations qui propagèrent leur légende. On doit à Philon de Byzance une première liste des sept Merveilles. Mais cette liste primitive évoluera au fil du temps, alimentée par différents auteurs. Finalement, la liste canonique compte les 7 Merveilles du monde suivantes : 

  • la Pyramide de Khéops
  • les Jardins suspendus de Babylone
  • la Statue de Zeus
  • le Mausolée d'Halicarnasse
  • le Temple d'Artémis
  • le Colosse de Rhodes
  • le Phare d'Alexandrie

Ces œuvres, construites entre environ 2650 av. J.-C. pour la pyramide de Khéops et le début du IIIe siècle av. J.-C. pour le phare d'Alexandrie, se situent toutes autour du bassin méditerranéen.

Les 7 Merveilles du monde ont-elles vraiment existé ?

Pami les 7 Merveilles du monde antique, seule la Pyramide de Khéops semble avoir résisté au temps. Des vestiges du mausolée d'Halicarnasse sont, eux, conservés au British Museum. Outre les découvertes archéologiques récentes des blocs immergés du Phare d'Alexandrie, la destruction tardive de la statue de Zeus et du temple d'Artémis à Éphèse au Ve siècle ainsi que la dispersion des restes du colosse de Rhodes au VIIe siècle ont permis de rassembler de nombreux récits et descriptions de ces œuvres, confirmant leur existence. Cités indirectement dans des récits antiques, les Jardins suspendus de Babylone n'ont laissé en revanche aucun trace archéologique pouvant attester de leur existence.

Les 7 nouvelles Merveilles du monde moderne

En 2007, 7 nouvelles Merveilles du monde viennent compléter la liste canonique. A l'origine de cette nouvelle liste, la New Seven Wonders Foundation, une fondation privée (sans aucun lien avec l'Unesco), dotée d'un jury composé d'architectes de renommée internationale tels que Zaha Hadid, César Pelli, Tadao Ando, Harry Seidler, Aziz Tayob, Yung Ho Chang et avec pour président, Federico Mayor, ancien directeur général de l'UNESCO. Le jury avait établi une liste de 21 sites ou bâtiments datant de l'Antiquité au XXe siècle siècle, situés sur tous les continents. Suite au vote de millions d'internanutes à travers le monde, 7 sites ont été désignés Nouvelles Merveilles du monde, le 7 juillet 2007 :

  • la Grande Muraille de Chine
  • Pétra, en Jordanie
  • la Statue du Christ rédempteur à Rio de Janeiro
  • le Machu Picchu
  • le site archéologique de Chichén Itzá au Mexique
  • le Colisée de Rome
  • le Taj Mahal

Lire aussi

Autour du même sujet

Annonces Google