Vanuatu : les photos du volcan qui menace l'île d'Ambae

Vanuatu : les photos du volcan qui menace l'île d'Ambae Les autorités du Vanuatu, dans le sud-ouest de l'océan Pacifique, ont ordonné l'évacuation de l'île d'Ambae en raison du réveil du volcan Manaro Voui qui fait planer la menace d'une éruption majeure. Toutes les infos.

[Mis à jour le 5 octobre 2017 à 9h48] Alors que plus de 144 000 personnes ont été évacuées d'urgence à cause du réveil d'un volcan à Bali, un second volcan a fait parler de lui jeudi 28 septembre. Les autorités du Vanuatu, un archipel au sud-ouest de l'océan Pacifique, ont en effet ordonné l'évacuation d'Ambae en raison du réveil du volcan Manaro Voui. Les 11 000 habitants de la petite île située à 150 km au nord de la capitale Port-Vila, devront avoir quitté leurs habitations le 6 octobre au plus tard. Le bureau de gestion des catastrophes naturelles du Vanuatu a indiqué que c'était "la première fois qu'une île de l'archipel doit être intégralement évacuée en raison d'un volcan". Mardi 2 octobre, des scientifiques ont annoncé que l'activité d'un volcan du Vanuatu semble se stabiliser mais il est encore trop tôt pour que les habitants reviennent.

Volcan à Vanuatu : une île menacée par l'éruption

Le volcan Manaro Voui a grondé pendant plusieurs semaines avant d'envoyer une pluie de cendres et de roches sur certains villages de l'île au cours du week-end dernier, contraignant les autorités à décréter l'état d'urgence et à relever l'alerte volcanique au niveau 4, le deuxième le plus élevé. Le niveau devrait probablement passer à 5 dans les jours à venir suite à l'activité inquiétante du volcan. Les autorités ont donc mis en garde les habitants contre le risque de chutes de pierres, de pluies acides et de gaz volcaniques. L'île était déjà soumise à la sécheresse avant le réveil du volcan, les sources d'eau et les récoltes sont à présent recouvertes de cendres. Une catastrophe naturelle qui pourrait provoquer de très sérieux dégâts dans l'un des pays les plus pauvres de la planète.

Volcan à Vanuatu : évacuation obligatoire de 11 000 personnes

L'éruption du volcan Manaro Voui semble imminente. Afin de protéger la population, le bureau du Premier ministre Charlot Salwai a annoncé jeudi que les 11 000 habitants d'Ambae devront avoir quitté leur île le 6 octobre. La grande majorité de la population a déjà dû être évacuée vers des hébergements d'urgence, sur les hauteurs de l'île. L'Australie a annoncé dimanche avoir dépêché un navire au Vanuatu. Il va aider à l'évacuation d'une île de cet archipel du Pacifique. En France, le haut-commissariat de la République a indiqu" qu'une tonne de matériel et des équipes de secours sont parties mercredi 4 octobre de Nouvelle-Calédonie vers l'archipel voisin du Vanuatu. Cette assistance s'effectue dans le cadre de l'accord FRANZ (France-Australie-Nouvelle-Zélande), qui porte sur une coordination des moyens en cas de catastrophe dans la région.En 2005, des milliers de personnes avaient déjà été évacuées lors d'une précédente éruption du volcan Manaro Voui. Les personnes évacuées avaient dû attendre trois mois avant de pouvoir revenir.

Catastrophe naturelle / Océan Pacifique