Working holiday visa : comment fonctionne le visa vacances travail ?

Working holiday visa : comment fonctionne le visa vacances travail ? Le "Working Holiday Visa" est également connu sous le nom Programme Vacances-Travail (PVT), Permis Vacances-Travail (VVT) ou encore Visa Vacances-Travail (VVT). Ces termes désignent les visas temporaires permettant de voyager à l'étranger tout en travaillant, sous certaines conditions.

Ce programme, réservé en général aux 18-30 ans, a pour vocation de faciliter les échanges culturels, en permettant au bénéficiaire d'approfondir son niveau de langue. Il permet également de renforcer les liens entre le pays ayant mis en place le programme et les pays partenaires qu'il aura choisis. Les citoyens français ont ainsi la possibilité, grâce à ce système, de partir dans différents pays : le Canada, l'Australie, le Japon, Taïwan, la Nouvelle-Zélande, la Corée du Sud, Hong Kong, la Russie, l'Argentine et le Chili.

Le Working Holiday visa pour l'Australie

Le Working Holiday visa pour l'Australie est assez simple à obtenir. En effet, il n'y a pas de quota imposé.
Cependant, certaines conditions sont à remplir pour être éligible au programme dans ce pays. Le titulaire, muni d'un passeport français valide, doit ainsi être âgé de 18 à 30 ans au moment de sa demande. Une assurance santé, des ressources suffisantes pour subvenir à ses propres besoins (environ 3 500 €), ainsi qu'un billet d'avion pour le retour (ou une preuve que le demandeur est financièrement capable d'acheter un billet) sont également des prérequis obligatoires.
Ce visa permet de vivre jusqu'à une année en Australie, en travaillant pour un ou des employeurs au choix, dans la limite de 6 mois par employeur, et en ayant l'opportunité d'améliorer sa pratique de la langue anglaise en étudiant pendant 4 mois maximum. Durant cette période, le titulaire du visa a également la liberté d'aller et venir à volonté dans le pays.

Le Working Holiday visa pour la Nouvelle-Zélande

Les quotas pour la Nouvelle-Zélande ayant été supprimés, la demande peut intervenir à n'importe quel moment de l'année. Pour pouvoir prétendre à ce visa, il faut, une fois de plus, être âgé de 18 à 30 ans révolus, ne jamais avoir participé à ce programme et être titulaire d'un passeport français. Le visa est valable 1 an. Pendant cette durée, seuls 3 mois peuvent être consacrés aux études de la langue. Idéal pour s'assurer une intégration rapide et une recherche d'emploi plus fructueuse. 

Le Working Holiday visa pour le Canada

Le Canada étant une destination très prisée, les quotas sont de mise. Les dates de demande du visa sont donc à respecter scrupuleusement afin de mettre toutes les chances de son côté pour obtenir le précieux sésame. Pour bénéficier du programme, le titulaire de 18 à 35 ans devra en outre justifier d'au moins 2 500 Can$ pour assurer les 3 premiers mois de vie sur le territoire canadien. Le travail est autorisé dans la limite de 6 mois par employeur. La restauration est un secteur très porteur pour les étrangers. A noter que, comme pour tous les autres pays adhérents au programme Working Holiday visa, le titulaire du doit obligatoirement être couvert par une assurance frais médicaux et une assistance rapatriement.

EN VIDEO - Partir à l'étranger : les avantages du Programme Vacances-Travail

Papiers / Administratif

Annonces Google