Mis à jour le 

Parc historique de Sukhothai

Parc historique de Sukhothai Photo : Alice AUBERT

Un voyage à : Parc historique de Sukhothai

Parc historique de Sukhothai sur nos forums
Au même titre que le parc historique d'Ayuthaya, le parc historique de Sukhothai fut classé au patrimoine mondial de l'Unesco en 1991.

Histoire de la ville
Sukhothai fut la première capitale de la Thaïlande. Signifiant «Aube du bonheur», elle connut son apogée aux XIIIe et XIVe siècle. Sous influence khmer, elle doit son indépendance en 1238 à deux princes thaïs, Phra Muong et Bang Klang Thao. Ce dernier prit en main le royaume de Sukhothai et devint son premier gouverneur.
Positionnée entre la Chine et l'Indochine, la cité tient une position stratégique, idéale pour sa croissance économique.
Son plus célèbre souverain est Rama Khamheng (règne de 1275 à 1317) dont les écrits thaïs sont considérés comme les premiers dans la littérature du royaume. Il étend son territoire vers le Laos, la Birmanie et au sud, la Malaisie.

Mais l'arrivée de ses successeurs va entrainer le déclin de Sukhothai. La culture religieuse et artistique se développe au détriment des principes défensifs et économiques.
En parallèle, le royaume d'Ayuthaya est très expansif et ne tarde pas à englober Sukhothai en 1350. Sukhothai est réduit à l'état de province.

Visite du parc
On compte 21 monuments à l'intérieur du parc historique mais il ne faut pas oublier les 70 autres sites annexes dans un rayon de 5 km autour de la ville.
La cité originelle, la cité royale, était fortifiée par trois murailles et deux douves franchissables par quatre ponts-levis.
Le parc est divisé en cinq zones où il faut payer à chaque fois un droit d'entrée. Les temples de Sukhothai sont tous orientés d'est en ouest. On y accède par le wihan, la grande salle qui rassemble les fidèles avec la statue de Bouddha.
Les temples sont soit surmontés d'un mondop (édifice carré) soit d'un prang (tour de style khmer) soit d'un chedi (bâtiment qui abrite des reliques sacrées).

La cité royale

Au milieu des douves et des fortifications se trouve le Wat Mahathat, le plus grand temple et le coeur spirituel de la ville qui date du XIIIe siècle. Les stupas (monument bouddhique de forme conique qui renferme des objets sacrés) sont agrémentés de boutons de lotus, propres à l'architecture Sukhothai. Pas moins de 200 chedis et 10 wihan sont concentrés dans ce palais.
Au nord-ouest, se trouve le Wat Si Chum et son mandop abritant un bouddha assis de 15 m de haut.
Encore plus à l'ouest, sur une colline, se dresse le Wat Saphan Hin. Un petit chemin en pierres, d'origine, conduit à son sommet.
Dirigez-vous vers le sud, au Wat Si Sawai qui comprend trois prang de style khmer en stuc blanc (mélange de chaux et de plâtre). Derrière, un joli petit bassin reflète les tours construites au XIIe.
Un peu plus loin sur la droite, vous pourrez également visiter le Wat Sa Si ou le Wat Trapang Thong qui est encore habité.

Hors les murs
A l'extérieur des remparts, au nord de la ville, c'est un Wat un peu isolé qui présente trois tours de même style que le Wat Si Sawai mais plus grandes encore, c'est le Wat Phra Phai Luang. A l'est, le Wat Chang Lom, littéralement, le « monastère entouré d'éléphants », porte bien son nom. Le chedi est soutenu par 36 éléphants sculptés à sa base.
Enfin, à l'ouest, s'élève le Wat Chang Rop, dont le stupa est également orné d'éléphants.

Si vous avez pris un ticket qui englobe la visite des deux parcs historiques, sachez qu'une route ancestrale relie Sukhothai au parc historique de Si Satchanalai-Chaliang.

Parc historique de Sukhothai
A 12 km de la ville moderne.
Tarif : 30 baths pour les zones nord, sud, est, et ouest, 40 baths pour le centre.
Ticket unique pour toutes les zones + les musées nationaux + parc historique de Si Satchanalai-Chaliang : 150 baths (valable 1 mois).

Partir à : Parc historique de Sukhothai

Carte Parc historique de Sukhothai

Latitude : 17.06 - Longitude : 99.90

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine