Retards, annulations : la ponctualité des avions s'est dégradée en France en 2016

Attente interminable, vol annulé… En 2016, les voyageurs français ont subi davantage de désagréments lors de leur voyage en avion, souligne un rapport officiel.

Prendre l'avion n'a jamais été un gage de ponctualité, et cela l'est de moins en moins. Vols intérieurs, moyen ou long-courrier, depuis ou vers la France : tous sont logés à la même enseigne avec des annulations et des retards en hausse entre 2015 et 2016, révèle dans son rapport annuel l'Autorité de la qualité de service dans les transports (AQST) qui dépend du ministère des Transports.

Ainsi, sur les liaisons domestiques, le taux d'annulation bondit de 11 à 17% en un an, quand le taux de retard passe de 19 à 22% sur les vols moyen-courrier, vers des destinations européennes par exemple. Si ces deux indicateurs se détériorent également sur les vols vers de lointaines destinations, le retard moyen baisse légèrement (de 52 à 50 minutes). Dix liaisons de longue durée sont particulièrement touchées par les retards, dont plusieurs en Outre-mer :

  • 1- Paris-Fort de France
  • 2- Dakar-Paris Charles de Gaulle
  • 3- Paris Orly-Pointe à Pitre
  • 4- Fort de France-Paris Orly
  • 5- Pointe à Pitre-Paris Orly
  • 6- Cayenne-Paris Orly
  • 7- Toronto-Paris Charles de Gaulle
  • 8- Dubaï-Paris Charles de Gaulle
  • 9- La Havane-Paris Charles de Gaulle
  • 10- Miami- Paris Charles de Gaulle

Article le plus lu : Incendie : feu "pas maîtrisé" à Artigues, retour des évacués à Bormes : voir les actualités

Transports / Aéroport