Vols vers les Etats-Unis : prévoyez large pour les contrôles

Depuis le 26 octobre, les compagnies aériennes proposant des vols vers les États-Unis doivent désormais soumettre leurs passagers à un interrogatoire et à une fouille plus poussée. Toutes les infos.

[Mis à jour le 31 octobre 2017, à 11h41] Depuis le jeudi 26 octobre, les milliers de voyageurs qui se rendent chaque jour aux Etats-Unis doivent désormais remplir un nouveau questionnaire avant d'embarquer, et peuvent également être soumis à une fouille plus poussée. Les États-Unis avaient exigé ce renforcement de la sécurité au mois de juin en contrepartie de la levée de l'interdiction des appareils électroniques à bord des avions en provenance de dix aéroports du Proche-Orient et d'Afrique du Nord jugés pas assez sûrs. En tout, pas moins de 325 000 passagers, 180 compagnies aériennes et 280 aéroports dans 105 pays sont concernés par ces nouvelles mesures de contrôle.

Lufthansa a annoncé que tous les voyageurs à destination des Etats-Unis devraient désormais répondre à un bref questionnaire au moment de l'enregistrement ou à la porte d'embarquement. Sa filiale Swiss a demandé à ses passagers de se présenter à l'embarquement au moins 90 minutes avant l'heure de départ.

Vidéo : Contrôles renforcés pour se rendre aux Etats-Unis

C'est un soulagement pour les compagnies aériennes : l'interdiction des ordinateurs en cabine sur les vols à destination des États-Unis ne sera finalement pas étendue aux pays européens. Autrement dit, si vous avez prévu un voyage à New York ou en Californie, vous pourrez garder avec vous ordinateur et tablette pendant le vol. La menace, bien réelle, a été écartée par la voix du ministre de la Sécurité intérieure, John Kelly qui a annoncé de nouvelles mesures de sécurité lors d'un discours à Washington. Celles-ci consistent en des contrôles "plus serrés" sur les passagers et des "vérifications accrues" de leurs appareils électroniques. Ce n'est que si les compagnies aériennes ne respectent pas ces nouvelles règles qu'elles se verront obligées d'interdire les ordinateurs portables et autres appareils électroniques plus gros qu'un smartphone, non seulement en cabine mais aussi en soute.

Washington s'est engagé à lever l'interdiction d'emporter en cabine les ordinateurs portables pour les compagnies qui appliqueront ces nouvelles mesures. Dont acte : dimanche 2 juillet, les autorités américaines ont levé les restrictions qui s'imposaient à Etihad Airways, la compagnie des Émirats arabes unis, depuis le 21 mars. A cette date, au nom de la lutte antiterroriste, les passagers en provenance de dix aéroports, situés dans huit pays arabes et en Turquie, s'étaient en effet vu interdire de transporter en cabine ordinateurs portables, tablettes et autres appareils électroniques sur les vols à destination des États-Unis.

Article le plus lu : Remaniement : du nouveau dans le staff gouvernemental : voir les actualités

Etats-Unis / Compagnie aérienne

Annonces Google