Mis à jour le 

Villes souterraines de Turquie

Villes souterraines de Turquie Photo : Ali CHEMLAL

Un voyage à : Villes souterraines de Turquie

Villes souterraines de Turquie sur nos forums

Il y a près de trois millions d'années, des éruptions volcaniques ont recouvert le plateau de Nevsehir de tuf, une pierre tendre formée de lave, de cendre et de boue. Très friable, le tuf a été naturellement sculpté par le vent et la pluie, donnant naissance à un paysage spectaculaire de cônes rocheux et de vallées.

Les hommes ont tiré parti de ce relief inhospitalier de prime abord. Les premiers habitants d'Anatolie, les Hittites, ont creusé des habitats à même la roche dans le but de se protéger des éléments et de s'y réfugier en cas d'attaque. Les plus anciennes de ces habitations datent de 4000 avant JC. Plus tard, au VIème siècle, poussant la stratégie défensive à l'extrême, les habitants se sont construits des villes entièrement souterraines, pour échapper aux invasions des Perses et des Arabes.

Il y aurait une centaine de villages troglodytiques dans l'antre des rochers de Cappadoce. Au choix, vous pourrez visiter la ville souterraine de Nevsehir, Özhonak, Mazi, Kaymakli ou Derinkuyu.

La ville de Kaymakli s'étend (sous terre) sur plusieurs kilomètres et compte huit étages. La population pouvait y vivre en autonomie pendant plusieurs mois sans trahir sa présence. C'est la ville souterraine la plus visitée de la région.

Derinkuyu, la plus grande (18 niveaux !) et la plus intéressante des villes souterraines, possédait un puits profond de 60 mètres. Ce puits permettait le ravitaillement en eau, élément essentiel lors d'un siège de plusieurs mois. Un tunnel d'une dizaine de kilomètres reliait Derinkuyu à Kaymakli.

Les villes souterraines, construites ou plutôt creusées sur plusieurs niveaux, comportaient des étables, des entrepôts, des celliers, des dortoirs, des églises et des salles communes. Couloirs et escaliers permettaient de passer d'une habitation à l'autre. Il y avait un système d'aération par de grandes cheminées et un système d'arrivée et d'évacuation d'eau !

  • Derinkuyu et Kaymakli peuvent se visiter tous les jours de 8h à 18h. Entrée payante. Le petit matin ou la fin de journée sont les moments où l'on rencontre le moins de monde.
  • Ayez de bonnes chaussures et glissez un pull dans votre sac à dos.
  • Dans ces villes souterraines, suivez les flèches rouges pour descendre et bleues pour remonter.

Partir à : Villes souterraines de Turquie

Carte Villes souterraines de Turquie

Latitude : 38.42 - Longitude : 34.74

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine