Mis à jour le 

Turquie : la côte égéenne

Trouver les hôtels aux meilleurs prix avec Linternaute
Chercher un hôtel

Un voyage en Turquie : la côte égéenne

Turquie : la côte égéenne sur nos forums
La côte égéenne est la région idéale pour un séjour mixte, alternant les activités de vacances (bronzette, baignades, sports nautiques, restaurants, discothèques...) et la découverte de ruines de l'Antiquité (Ephèse, Milet, Aphrodisias, Pamukkale...). La région est également réputée pour ses stations thermales.

Son climat généreux attire les touristes en mal de soleil. Mais il serait plus que dommage de passer à côté des merveilleux sites antiques qui jalonnent la côte et qui nous rappellent le riche passé de cette région, colonisée par les Grecs et les Romains.


Histoire du lieu

Les côtes bordant la mer Egée furent colonisées par les Grecs à partir du XIème siècle avant J.C. Les Ioniens, les Doriens et surtout les Eoliens se partagèrent la région. Ils fondèrent de grandes cités-Etats, telles Smyrne et Ephèse. Milet était le centre culturel et politique de toute la côte ouest de l'Asie mineure.

Ces colonies prospérèrent jusqu'au VIIe siècle avant notre ère. Mais le développement de l'empire lydien au VIe siècle leur fit beaucoup de tort. Un siècle plus tard, les Perses s'emparèrent du royaume lydien et des cités côtières. Après avoir été libérées des Perses par Alexandre le Grand en 334 avant J.C., les colonies se voient imposées la culture hellénique par les Séleucides. Il en résulte une période d'essor économique et culturel.

A la mort du dernier roi de Pergame au IIe siècle avant J.C, le royaume de ce dernier est légué aux Romains et devient la Province romaine d'Asie. Ephèse et Pergame rayonnent alors sur toute la Province.

L'apôtre Paul vient prêcher à Ephèse au Ier siècle après J.C. Le christianisme se développe jusqu'à sa proclamation comme religion officielle de l'Empire romain en 325 après J.C. Constantinople, "la nouvelle Rome" en Asie Mineure, concurrence fortement les cités côtières. Au VIIe siècle, les invasions arabes sonnent le glas des villes d'Ephèse, Priène et Milet.

Au XIIe siècle, la région connaît de graves troubles. Byzantins et Seldjoukides s'opposent pour s'emparer de la côte. Il faut attendre l'arrivée de Soliman le Magnifique en 1522 pour que le calme revienne dans la région. La côte égéenne renoue avec la prospérité sous les Ottomans. Elle ne tarde pas à attiser la convoitise des Grecs, qui veulent en faire une adjonction à leur territoire au XIXe siècle. Mais Mustafa Kemal repousse les intrusions grecques en 1922 et la côte égéenne reste rattachée à la Turquie.

Transports

La beauté des côtes de la mer Egée attire chaque année des voyageurs du monde entier. Pour les découvrir, vous pourrez prendre un vol pour Izmir ou Bodrum.

Si vous faites une première étape à Istanbul, vous pourrez descendre sur la côte égéenne avec une voiture de location ou en bus. 570 km séparent Istanbul d'Izmir.

Bus et dolmus, ces taxis collectifs, vous permettront ensuite d'aller de ville en ville sans trop de frais.

En ce qui concerne le train, sachez que vous mettrez 11h pour faire Istanbul-Izmir et 14h30 pour Ankara-Izmir. A bon entendeur...

Partir en Turquie : la côte égéenne

Que voir en Turquie : la côte égéenne

Monuments

Retrouvez toutes les informations pratiques sur les plus beaux édifices historiques en Turquie : la côte égéenne
» Monuments en Turquie : la côte égéenne

Musées

Tarifs, horaires et informations pratique, voici la liste des musées à visiter en Turquie : la côte égéenne
» Musées en Turquie : la côte égéenne

Carte Turquie : la côte égéenne

Latitude : 38.89 - Longitude : 26.97

Turquie : la côte égéenne, les articles à lire

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine