Macron à Mayotte : un show et des promesses

Macron à Mayotte : un show et des promesses MAYOTTE - Emmanuel Macron est à Mayotte, avant de rallier la Réunion. Le chef de l'Etat a promis des avancées en matière d'immigration clandestine, dans un discours aux accents de meeting de campagne.

[Mis à jour le 22 octobre 2019 à 15h54] Malgré trente degrés à l'ombre, Emmanuel Macron n'a pas manqué d'énergie pour son discours d'arrivée à Mayotte, ce mardi matin. Le chef de l'Etat, d'abord en veste puis en bras de chemise, s'est employé à rassurer les habitants de l'île française de l'océan Indien, située au nord-ouest de Madagascar, avant de poursuivre sa tournée à la Réunion. On avait constaté un durcissement de ton sur l'immigration de la part d'Emmanuel Macron à la rentrée de septembre, cela tombe bien puisque les Mahorais attendais le président de pied ferme sur le sujet. Il faut dire que Mayotte est rongée par l'immigration clandestine et fait face à l'afflux quotidien de Comoriens désireux de rejoindre ce bout d'Union européenne du bout du monde.

Résultat, près de la moitié de la population locale est étrangère, dont 95% Comorienne, et la fracture sociale s'en ressent avec un chômage important, la moitié de la population en situation irrégulière, des services publics débordés... "On attend des gestes forts", prévenait avant son arrivée Estelle Youssouffa, présidente d'un Collectif des citoyens de Mayotte, citée par l'AFP. Cette jeune femme est à l'origine d'un mouvement social justement contre l'immigration clandestine et l'insécurité ayant paralysé Mayotte en 2018. Elle espère "un vrai plan de lutte contre l'immigration clandestine, pas seulement de faire du chiffre en faisant des reconduites".

"Mayotte, c'est la France jusqu'au bout"

Emmanuel Macron n'est pas resté sourd face à ces espoirs d'une île de Mayotte plus sûre. Le chef de l'Etat a assuré aux habitants que le gouvernement était "en ligne avec ces objectifs" des 25 000 reconduites par an, dans le cadre de l'opération "Shikandra". "L'immigration, quand elle n'est pas maîtrisée, peut déséquilibrer un territoire. (...) La sécurité sera au rendez-vous. C'est ce qui est dû à Mayotte", a promis Emmanuel Macron, qui s'est également engagé à améliorer l'éducation sur l'île grâce à la création de "800 classes nouvelles".

Par ailleurs, il s'est dit favorable à l'agrandissement de la piste d'atterrissage de l'aéroport de Pamandzi, ce qui permettrait de relier la métropole sans escale. Devant les cris de la foule, Emmanuel Macron s'est laissé porter, assumant son opération séduction jusqu'au bout. "La France, c'est la sécurité, la France, c'est l'éducation, la France, c'est la santé !", a-t-il lancé. Et de conclure, avant un bain de foule, en mahorais : "Maore na farantsa pakatcho (Mayotte, c'est la France jusqu'au bout)".

Article le plus lu - Macron à Mayotte : un show et des promesses › Voir les actualités

Autour du même sujet