Macron positif au Covid : un état de santé stable, questions sur sa contamination

Chargement de votre vidéo
"Macron positif au Covid : un état de santé stable, questions sur sa contamination"

Macron positif au Covid : un état de santé stable, questions sur sa contamination Le président de la République a été testé positif au Covid-19 le 17 décembre. Isolé au pavillon de la Lanterne à Versailles, Emmanuel Macron a précisé qu'il allait bien et ressentait toujours les mêmes symptômes, dont de la toux et de la fatigue...

Il a promis de rendre compte chaque jour de son état de santé. Selon les dernières informations communiquées ce dimanche 20 décembre par l'Elysée, Emmanuel Macron "présente un état de santé stable" par rapport à samedi et à vendredi, jour lors duquel il a enregistré et diffusé une vidéo où il apparaissait  visiblement fatigué. Samedi, la présidence avait déjà indiqué que le chef de l'Etat, qui se trouve toujours l'isolement dans la résidence officielle de La Lanterne, à Versailles, n'avait pas vu son état se dégrader et que son bulletin s'avérait "rassurant". Emmanuel Macron présenterait toujours les symptômes du Covid-19 : fatigue, toux, courbatures.

Emmanuel Macron testé positif au Covid le 17 décembre

Emmanuel Macron a effectué son test de dépistage du Covid jeudi 17 décembre, après un gros coup de fatigue. Un test qui s'est révélé positif. L'information a été rendue publique le jour même par un bref communiqué de l'Elysée. La question de la contamination du chef de l'Etat est depuis posée, d'autant plus après la révélation de deux repas de travail à l'Elysée ces derniers jours : "Le chef de l'Etat, en l'occurrence, n'a manifestement pas été contaminé au cours d'un déjeuner ou d'un dîner à l'Elysée mais vraisemblablement, d'après ce qu'on entend, en tout cas possiblement", lors d'un sommet réunissant à Bruxelles les dirigeants des Vingt-Sept, a depuis tenu à préciser le ministre de la Santé Olivier Véran. Emmanuel Macron était en effet présent à Bruxelles jeudi 10 et vendredi 11 décembre.

"J'ai été testé positif, ce qui montre que le virus vraiment peut toucher tout le monde parce que je suis très protégé, je fais très attention, je respecte les gestes barrières et les distances", a indiqué Emmanuel Macron dans une vidéo postée sur Twitter vendredi 18 décembre. "Malgré tout, j'ai attrapé ce virus, sans doute [à cause d'un] moment de négligence, un moment de 'pas de chance' aussi, mais c'est ainsi", a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron malade du virus, quels symptômes ?

Selon les premières informations rendues publiques dès le 17 décembre, les symptômes d'Emmanuel Macron "ne l'empêchent pas de travailler". Il ne souffrirait donc pas d'une forme grave du coronavirus. Sur BFM TV jeudi soir, Gabriel Attal, porte parole du gouvernement, a tout de même concédé que le président présentait une grosse toux, de la fatigue et un peu de fièvre, des vrais symptômes du coronavirus. Dans une vidéo postée vendredi, le chef de l'Etat, les traits tirés, a reconnu lui-même que son activité était "un peu ralentie" par le virus.

Mais depuis son dépistage, le chef de l'État continue à travailler à distance et à "s'occuper des dossiers prioritaires" et des "affaires courantes", a-t-il lui-même détaillé sur Twitter. Le président a participé jeudi après-midi, depuis La Lanterne, à une visioconférence avec le ministère des Affaires étrangères. Puis il est intervenu, toujours par visioconférence, à la conférence nationale humanitaire au Quai d'Orsay. Dimanche, il a aussi présidé à distance le Conseil de défense extraordinaire qui a abouti à la fermeture des frontières avec le Royaume-Uni, frappé par une nouvelle souche du coronavirus.

La vidéo d'Emmanuel Macron sur Twitter

Emmanuel Macron a posté une vidéo sur Twitter vendredi 18 décembre, dans l'après-midi, enregistrée depuis la résidence de la Lanterne, à Versailles, où il s'est confiné après son test positif au Covid-19. Les traits fatigués, le président de la République a indiqué qu'il allait bien. Il a ajouté qu'il présentait les mêmes symptômes que la veille, soit de la fatigue, des maux de tête, une toux sèche. "Je vous rendrai compte chaque jour de l'évolution de la maladie (…) Il n'y a normalement pas de raison que cela évolue mal", a précisé Emmanuel Macron.

Deux repas de travail à l'Elysée avant son dépistage

Deux repas de travail organisés à l'Élysée mardi 15 et mercredi 16 décembre, avec plus de six convives autour de la table, soulèvent des interrogations. Un possible manque de précaution de la part du chef de l'État est pointé. Participait à ces réunions, une dizaine de personnalités politiques, parmi lesquelles le Premier ministre Jean Castex, le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand ou encore le président du Modem François Bayrou. Tous ont indiqué qu'ils se mettaient à l'isolement. Eric Coquerel de La France insoumise a qualifié le président d'"irresponsable, porteur du Covid" tandis qu'Olivier Marleix des Républicains envoie "une pensé pour tous les restaurateurs de France à qui Emmanuel Macron interdit de travailler : 10 personnes à dîner à l'Élysée". Les critiques se multiplient sur les réseaux sociaux sur le sujet.

Deux plaintes contre X ont été déposées pour violation du couvre-feu. Ces plaintes visent le dîner de travail organisé mercredi soir et réunissant Emmanuel Macron, Jean Castex et plusieurs autres responsables politiques. Deux associations sont à l'origine de cette action, Victimes Coronavirus France et Les Pendus, qui dénoncent un "aveu d'irresponsabilité". "Les gouvernants ont été 10 à participer à un long dîner sur des sujets ne revêtant pas de caractère d'urgence, violant ainsi le couvre-feu en vigueur depuis la veille", justifient-elles. 

Qui sont les cas contact d'Emmanuel Macron ?

Plusieurs personnalités de premier plan, qui ont ainsi échangé avec Emmanuel Macron ces derniers jours, sont considérés comme de potentiels cas contact. Le chef de l'Etat était présent lors du Conseil des ministres du 16 décembre, mais l'Elysée a considéré que les membres du gouvernement n'étaient pas considérés comme tels. Selon CNews, un message a été envoyé aux ministres pour leur indiquer qu'ils pouvaient continuer leur activité, puisque les mesures de distanciation sociale et les gestes barrière ont été respectés. On sait en revanche que le Premier ministre Jean Castex et le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand sont, eux, considérés comme cas contact. Le chef du gouvernement a été testé négatif jeudi 17 décembre, à la suite d'un dépistage en urgence. Jean Castex reste toutefois à l'isolement, puisqu'il a rencontré plusieurs fois Emmanuel Macron ces tout derniers jours.

Le sommet européen des 10 et 11 décembre étant soupçonné, plusieurs personnalités européennes de premier plan ont décidé de se placer en quarantaine. Cinq dirigeants ont notamment pris cette précaution : le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel, le chef du gouvernement belge Alexander De Croo, le Premier ministre portugais Antonio Costa, son homologue espagnol Pedro Sanchez, ainsi que le président du Conseil européen Charles Michel. L'épouse du chef de l'Etat Brigitte Macron a aussi été placée à l'isolement.

Brigitte Macron est-elle menacée par le coronavirus ?

Les services de l'Elysée ont aussi fait savoir que l'épouse du chef de l'Etat, Brigitte Macron avait été placée à l'isolement. La Première dame a effectué un test de dépistage "par mesure de précaution" qui s'est avéré négatif. Elle ne présenterait "aucun symptôme", selon son entourage, contacté par Le Figaro. "Elle effectuera un nouveau test dans les prochains jours et reste à l’isolement. Elle poursuit ses activités en visioconférence", a précisé son cabinet.

Contemporain