Blanche de Castille : femme à poigne, poète... Qui était la mère de Saint-Louis ? [biographie courte]

Blanche de Castille : femme à poigne, poète... Qui était la mère de Saint-Louis ? [biographie courte] Blanche de Castille a marqué le XIIIe siècle européen par la régence royale en France. La monarque, qui mit au monde 12 enfants, eut une vie hors du commun.

Biographie courte de Blanche de Castille - Fille d'Alphonse VII de Castille et d'Aliénor d'Angleterre, Blanche de Castille naît au nord de la péninsule ibérique en 1188. Poussée par sa grand-mère, Aliénor d'Aquitaine, elle épouse en 1200 le prince Louis, fils héritier du roi Philippe Auguste, afin de symboliser l'union entre la France et l'Angleterre.

En 1223, le prince Louis est couronné roi de France et devient Louis VIII. Douze enfants naissent de ce mariage, notamment le futur saint Louis IX et Isabelle de France. Elle fait part de son désaccord à son mari lorsque celui-ci lui livre son intention de conquérir l'Angleterre. Louis VIII meurt trois ans plus tard, en 1226. À l'annonce de la nouvelle, elle assure qu'elle veut mourir à son tour. Elle parvient à retrouver goût à la vie et à assurer la régence jusqu'à ce que son fils Louis soit en âge de régner. Blanche doit faire face à l'hostilité des barons qui n'acceptent pas d'être gouvernés par une femme, qui plus est d'origine étrangère. Blanche de Castille est à l'origine du traité de Meaux-Paris en 1229 qui met un terme au conflit albigeois entre le royaume de France et le comté de Toulouse. Sous son impulsion, les abbayes de Royaumont, de Maubuisson et du Lys sont fondées entre 1228 et 1244.

En 1234, Louis IX prend les rênes du royaume et Blanche se retire peu à peu, surtout après le mariage de son fils avec Marguerite de Provence. Elle se voit à nouveau confier la régence du royaume pendant la croisade de 1248. Elle meurt quatre ans plus tard, en 1252, et est enterrée à l'abbaye de Maubuisson.

Une reine qui fut aussi poète

Une oeuvre dite "musicale" est attribuée par certains historiens à Blanche de Castille, bien qu'il soit difficile de certifier scientifiquement qu'elle en fut réellement l'autrice (voir la notice de la BNF). Ce texte s'intitule "Amours ou trop tard me suis pris". En voici le contenu, en français du XIIIe siècle :

Amours ou trop tard me suis pris
M'a, par sa ségnourie appris,
Douce Dame de Paradis
Que de vous veuille un cant canter.

Pour la joie qui peut durer
Vous doit on servir et aimer.

Et pour ça que nus n'a mespris
Tant vers vo fill, n'en fai, n'en dit,
S'il sait en vo service mis
Que vous nel faciés racorder.

Virge Roïne, fleurs de lys,
Com li hom a de ses delis
Qui de vous aime est épris
Nus hom ne le seroit raconter.

Mout fut li vaissiaus bien eslis
Douce Dame ou Saint Esprit
Nonant mois tous entiers nourris.
Ce fut vos coeurs, Dame sans per.

Blanche de Castille : dates clés

25 avril 1214 : Naissance de Louis IX
Louis IX naît à Poissy. Il est l’aîné des cinq fils de Louis VIII et de Blanche de Castille.
29 novembre 1226 : Sacre de Louis IX
Louis IX est couronné roi à Reims et succède ainsi à son père Louis VIII mort à Montpensier le 8 novembre. Sa mère, Blanche de Castille, assure la régence car il n'est âgé que de 12 ans. Fervent chrétien, il mourra en croisade devant Tunis le 25 août 1270.
12 avril 1229 : Fin de la croisade contre les albigeois
Un traité est signé à Paris entre Blanche de Castille, régente mère de Louis IX, et Raymond VII, comte de Toulouse, contraint à en accepter les termes. L’ "accord" met fin à la croisade menée contre les albigeois, ou cathares, depuis 1209. Le comte doit alors céder une grande partie de ses terres au royaume mais conserve le comté de Toulouse et le Lauragais. Il s’engage également à marier Jeanne de Toulouse, son héritière, à Alphonse de Poitiers, frère cadet du roi. Ainsi, à sa mort, le reste de son territoire reviendra définitivement au royaume de France.
27 mai 1234 : Louis IX épouse Marguerite de Provence
Le roi, majeur depuis le mois d’avril, épouse la fille de Raymond Bérenger V, Marguerite de Provence. Ensemble, ils auront onze enfants. Mais Louis IX préfère ne pas voir son épouse intervenir dans les affaires du royaume. D’ailleurs, le gouvernement reste encore aux mains de sa mère, Blanche de Castille et ce, jusqu’en 1242.