Yannick Jadot : programme, sondages... Toute l'actu du candidat à la présidentielle

Yannick Jadot : programme, sondages... Toute l'actu du candidat à la présidentielle JADOT. Déjà candidat en 2017 avant de se retirer, Yannick Jadot sera le représentant d'EELV à la présidentielle 2022. Toute l'actu de sa campagne.

[Mis à jour le 29 septembre 2021 à 11h00] "Le président du climat". Voilà comment Yannick Jadot s'est auto-proclamé après sa victoire à la primaire écologiste face à Sandrine Rousseau. Dès l'annonce des résultats, le député européen est directement entré en campagne en appelant au rassemblement. "Sandrine [Rousseau], Eric [Piolle], Delphine [Batho] vont avoir une place essentielle dans cette campagne, a-t-il poursuivi. Mais ça doit être beaucoup plus large. Notre socle, c'est 122 000 personnes qui ont participé à cette primaire. Et notre objectif, c'est de gagner la présidentielle. C'est une belle rampe de lancement. " 

Le candidat Jadot a également mis en avant son programme depuis le QG EELV à Pantin. "Demain nous engagerons la sortie de l'élevage industriel. C'en est fini des politiques publiques qui financent l'usage des pesticides, fini des politiques publiques complaisantes vis-à-vis des multinationales qui délocalisent ou font de l'évasion fiscale. Nous instaurerons un ISF climatique, nous revalorisons les salaires dans le public comme dans le privé. La priorité ira aux 5 millions de salariés, celles et ceux qu'on appelle les "salariés de deuxième ligne".

Après 2017, où il s'était retiré au profit de Benoît Hamon, Yannick Jadot se lance donc pour la deuxième fois dans la bataille à l'Élysée. Pour l'heure, le candidat de 53 ans est crédité de 6% des intentions de vote au premier tour du scrutin selon un dernier sondage Harris.

Qui est Yannick Jadot ?

Natif de l'Aisne ayant grandi en Picardie, Yannick Jadot suit des études d'économie et de commerce international en économie du développement à Paris-Dauphine. Il est diplômé à 23 ans et quitte la France pour le Burkina Faso puis le Bangladesh où il s'engage dans une ONG. Son militantisme débute en 1995 lorsqu'il intègre l'ONG Solagral avec qui il participe à des manifestations altermondialistes. En 2002, il rejoint Greenpeace France, chargé des campagnes hexagonales de l'ONG. C'est ainsi qu'il pénètre en 2005 dans le port de sous-marins nucléaires à Brest. Une action qui lui a valu d'être condamné pour "atteinte aux intérêts supérieurs de la nation".

Yannick Jadot a également fait condamner… et notamment EDF, du moins un salarié. Pierre-Paul François, cadre chez le géant de l'électricité, avait, via une agence privée spécialisée, fait pirater des données informatiques du militant en 2006 lorsqu'il était chez Greenpeace. Celui qui était alors chargé de mission sur la sécurité des centrales nucléaires d'EDF a été condamné par la justice. 

En septembre 2008, Yannick Jadot quitte Greenpeace pour se lancer en politique aux côtés de Daniel Cohn-Bendit et rallie Europe Ecologie en vue des élections européennes. Chargé de la communication durant la campagne, il est propulsé tête de liste dans l'ouest et est élu au Parlement européen (16%). Depuis, il n'a plus quitté Strasbourg ni Bruxelles, réélu en 2014 et 2019.

En 2016, Yannick Jadot se présente à la primaire écologiste, organisée en vue de la présidentielle de 2017, et remporte le scrutin face à Michèle Rivasi. Finalement, l'élu ne va pas au bout et rallie Benoît Hamon avant le premier tour du scrutin élyséen.

Quel est le programme de Yannick Jadot ?

Interrogé sur France Info, Yannick Jadot a fait savoir qu'il voulait porter "une écologie de l'action", après "un quinquennat de renoncement climatique". Dans les grandes lignes de son projet, il souhaite : 

  • Arrêter de verser de l'argent public à une entreprise engagée dans les énergies fossiles ;
  • Une sortie du nucléaire sur quinze ou vingt ans ;
  • Un grand plan d'investissement de 50 milliards d'euros par an pour reconstruire l'économie, accélérer la rénovation des logements, déployer les énergies renouvelables et tout ce qui relève des mobilités collectives et décarbonées ;
  • Des cantines à 100 % bio, de qualité et locales ;
  • Une TVA à 0 % sur les produits bio et de proximité ;
  • Interdire l'élevage en cage et les élevages d'animaux à fourrure ;
  • Interdire les ventes des voitures diesel et thermiques classiques à partir de 2030 ;
  • Fusionner le RSA et la prime d'activité pour créer un revenu citoyen ;
  • Jusqu'à 50 %, des salariés dans les instances de décision des entreprises ;
  • Un septennat non renouvelable pour le président, la proportionnelle aux législatives et la mise en place de référendums d'initiative locale ;
  • Une légalisation " sous contrôle public, pour traiter les personnes en addiction " au cannabis.

Quels sont les résultats de Yannick Jadot dans les sondages ?

S'il venait à remporter la primaire écologiste, Yannick Jadot serait crédité de 6% des voix au premier tour de l'élection présidentielle 2022, selon le dernier sondage Harris Interactive pour Challenges. Régulièrement testé par les instituts de sondage, le candidat EELV oscille entre 6 et 11% des voix.

Quelle est la position de Yannick Jadot sur le nucléaire ?

C'est l'un des sujets sensibles chez EELV et le second tour de la primaire est à l'image des divergences internes, même si l'opinion générale est similaire. Entre Yannick Jadot et Sandrine Rousseau, les visions diffèrent sur l'avenir du nucléaire en France. Mais tous deux souhaitent y mettre fin. Si la candidate veut en sortir "le plus rapidement possible", celui qui est arrivé en tête à l'issue du premier tour du scrutin interne estime "qu'il faudra une bonne quinzaine d'années pour en sortir", étant lucide sur la question : "nous en sommes tellement dépendants", a-t-il concédé. "Sortir progressivement du nucléaire, c'est investir et créer des emplois", avait-il ajouté sur France Info.

Isabelle Saporta, une femme journaliste aux côtés de Yannick Jadot 

Pendant deux ans, ils ont vécu une relation cachée, inconnue du grand public. Mais quand les résultats des élections européennes sont dévoilés en 2019, Yannick Jadot s'affiche aux côtés de sa compagne : Isabelle Saporta. Dans le monde médiatique, elle est loin d'être une inconnue. Aujourd'hui âgée de 45 ans, elle est chroniqueuse sur RTL lorsque sa relation avec le candidat est officialisée. Engagée sur le thème de l'écologie, l'autrice de plusieurs livres sur l'environnement est également passée par Marianne, France Inter, RMC ou encore France 2. Lorsque son couple est rendu public, elle quitte RTL et s'engage pleinement en politique, notamment aux côtés de Gaspard Gantzer pour les municipales en 2020 à Paris, avant de finalement se rallier à Cédric Villani. Depuis septembre 2020, elle intervient sur BFMTV/RMC.

Contemporain