Sujet du bac de SVT 2018 : à quoi s'attendre ? Sujets probables et conseils

SUJET BAC SVT - Les terminales S passent l'épreuve de SVT (Sciences de la Vie et de la Terre) ce lundi 25 juin. Voici les ultimes conseils avant l'épreuve.

[Mis à jour le 22 juin 2018 à 15h31] Il s'agit de la dernière grande épreuve du bac 2018 pour les élèves de terminale S : ce lundi 25 juin, ils sont confrontés au sujet de SVT (Sciences de la vie et de la Terre). Certains candidats ont même choisi cette matière comme spécialité. L'enjeu est donc important, puisque les coefficients vont de 6 pour l'enseignement obligatoire à 8 pour l'enseignement de spécialité. Les candidats au bac 2018 ont 3h30 pour répondre à toutes les questions préparées par les concepteurs du sujet de SVT, de 14h à 17h30.

L'épreuve de SVT passée par les bac S diffère de celle passée en anticipé par les bac ES et L. Elle porte à la fois sur le programme de première et de terminale. L'épreuve se décompose en une partie écrite sur 16 points, et une partie pratique sur 4 points, passée au cours du troisième trimestre. Pour s'assurer une bonne note en SVT, il ne faut pas se contenter d'une unique révision de tout le programme, mais de mettre l'accent sur certains thèmes une fois cette première révision achevée. La consultation des "sujets probables" ou de ceux tombés à Pondichéry ou au Liban permet de se faire sa propre idée de la difficulté des questions abordées et des résultats du bac qu'elles peuvent laisser prévoir.

Le sujet du bac de SVT obligatoire [S]

Le Figaro Etudiant a consulté Karine Sabourdy, professeur de sciences et vie de la terre, qui donne les pronostics suivants pour le sujet du bac S de SVT obligatoire. Pour la partie 1, une synthèse accompagnée ou pas d'un QCM, l'enseignante cite en sujets probables les thèmes de "l'immunologie et la défense de l'organisme" - avec la question potentielle des vaccins, dans l'air du temps (les bébés sont désormais concernés par 11 vaccins obligatoires) ou celle du "virus du sida" -, mais aussi "la géothermie", liée aux énergies renouvelables et qui peut "être à l'échelle d'une maison, d'un immeuble, d'une usine...". En partie 2, la prof cite également "les vaccins" et "la géothermie" en sujets probables, et y ajoute "les plantes domestiquées" et "l'évolution humaine" ou "la biodiversité et son évolution", très présents dans l'actualité.

► Le détail des sujets probables de l'épreuve de SVT sur Le Figaro Etudiant

► Voir tous les sujets probables sur Le Figaro Etudiant

  • A Pondichéry, les Terminales S ont eu à traiter du thème "Génétique et évolution" en partie 1, à travers "la diversification génétique des êtres vivants" et la méiose ; en partie 2, de "Le domaine continental et sa dynamique" (disparition des reliefs via la circulation de l'eau) et "Le maintien de l'intégrité de l'organisme" (action des molécules anti-inflammatoires de nouvelle génération).
  • Au Liban, il s'est agi pour les candidats en Terminale S d'aborder en partie 1 "Corps humain et santé - Immunologie" (via la question de la réponse immunitaire adaptative dirigée contre une infection virale) ; puis en partie 2 "Génétique et évolution - la vie fixée des plantes"(à travers l'organogenèse florale et sa régulation par un système de gènes homéotiques) et "Géothermie et propriété géothermiques de la Terre" (origine des sources froides et chaudes de Bagnère-de-Luchon, lieu de thermalisme).

Le sujet du bac de SVT spécialité [S]

Pour la troisième partie de l'épreuve de SVT, celle qui concerne la spécialité, l'enseignante de Sciences et vie de la terre Karine Sabourdy interrogée par Le Figaro Etudiant présente les pronostics suivants : "le diabète" (et ses cas en augmentation), "le sucre" (et ses risques).

  • A Pondichéry, les Terminales S concernés par l'enseignement de spécialité ont eu à traiter pour cette partie en 2018 un sujet sur "Glycémie et diabète", avec comme question "La metformine, un médicament pour traiter le diabète de type 2".
  • Au Liban, les élèves en enseignement spécialité ont travaillé en mai sur le thème supplémentaire "Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l'avenir", qui avait trait à l'effet conjoint potentiel du CO2 et du CH4 sur le réchauffement climatique.

Article le plus lu : Coupe du monde : les toutes dernières infos : voir les actualités

Annonces Google