Sujet du bac éco-droit 2018 : les sujets probables

SUJET BAC ECO DROIT - Pour la partie économie comme pour la partie droit, les pronostics du sujet du bac d'éco-droit peuvent amener les Terminales STMG à s'orienter vers des thèmes-clés du programme dans leurs révisions...

[Mis à jour le 11 juin 2018 à 18h09] Lundi 25 juin prochain, le sujet distribué aux candidats au bac 2018 STMG pour l'épreuve d'économie-droit, de 8h à 11h, a statistiquement plus de chances de comporter certains sujets que d'autres : on les appelle les "sujets probables". Il ne s'agit pas de garanties mais, pour rappel, de probabilités. Retrouvez ci-dessous le pronostic du Figaro Etudiant, un site spécialisé en matière d'éducation, pour l'épreuve d'économie-droit du bac 2018, ainsi que les sujets tombés à Pondichéry et au Liban en mai dernier.

Pour cette matière, les élèves travaillent sur une partie "Economie" et sur une partie "Droit", chacune notée sur dix points. Lors de la dernière édition du bac, les pronostics des sites spécialisés ont en partie vu juste en citant comme sujet probable "Le Droit du travail" (Digischool, L'Etudiant.fr). Le sujet d'éco-droit sur lequel les candidats au bac STMG planchent demande d'avoir bien assimilé les notions vues en cours. Il est en effet difficile de répondre aux questions sans avoir bien révisé en amont. D'autant que cette épreuve est dotée d'un coefficient 5 et peut donc réellement faire la différence pour les candidats aux notes un peu justes dans les autres matières. Un facteur à garder à l'esprit pour ceux s'inquiétant de leurs résultats au bac.

Le sujet du bac d'éco-droit 2018

Le Figaro Etudiant a récolté les pronostics des enseignants pour le sujet du bac d'éco-droit 2018. En économie, les sujets cités à la fiabilité la plus forte sont "la nouvelle économie (Uber, Airbnb, Blablacar) et les conséquences sur l'emploi", faisant du chapitre "L'Etat a-t-il des marges de manœuvre en termes de politiques économiques ?" un élément central du programme auquel sont liés chômage, développement durable et croissance ; mais encore "Les explications principales du chômage" ou "L'économie sociale et solidaire". En droit, sont répertoriés dans la catégorie "fiabilité forte" "le contrat de travail (en lien éventuel avec la prestation de service ou encore la protection des données numériques, "c'est-à-dire, quelqu'un qui aurait critiqué son entreprise sur Facebook par exemple ou un supérieur qui ouvrirait l'agenda électronique de son salarié. En a t-il le droit ?" suggère Jean-Pierre Broutin, professeur au lycée Giraux-Sannier de Boulogne-sur-mer) ; "la responsabilité" (un peintre éclabousse une voiture en repeignant un mur, qui est responsable ?) et "les problèmes de concurrence et de loyauté".

► Voir le détail des pronostics pour l'éco-droit sur Le Figaro Etudiant

► Tous les sujets probables sur Le Figaro Etudiant

L'épreuve d'éco-droit l'an dernier

Pour l'épreuve de l'an dernier du bac d'éco-droit, il était demandé aux candidats STMG, dans la partie droit, d'analyser la situation juridique d'un commercial victime d'une demande de trajet domicile / travail imposée par sa hiérarchie et menaçant son organisation personnelle. La question finale était : "Peut-il refuser ce déplacement ?". Pour la partie économie, il s'agissait de répondre à la question "La croissance économique est-elle compatible avec les objectifs du développement durable ?". Consultez ci-dessous le sujet dans son intégralité :

► Voir aussi "Les révisions du bac d'éco-droit" sur Le Figaro Etudiant

Article le plus lu : Coupe du monde : les toutes dernières infos : voir les actualités

Annonces Google