Sujet brevet histoire-géo : le sujet dans son intégralité

Sujet brevet histoire-géo : le sujet dans son intégralité BREVET HISTOIRE GEO - La France occupée par l'Allemagne, l'aménagement du territoire... Les questions de l'épreuve d'histoire-géo du brevet sont diverses. Voici le sujet dans son intégralité.

L'essentiel

Tous les élèves de troisième de la série générale ont passé ce vendredi matin l'épreuve d'histoire-géo du brevet 2018, de 9 heures à 11 heures. Le sujet, mis en ligne par Studyrama, est déjà disponible et consultable dans son intégralité, ci-dessous.

En direct

16:58 - La question la plus difficile du sujet d'histoire géo

C'est au sein de l'exercice 2 "Maîtriser différents langages pour raisonner et utiliser des repères géographiques" que l'on retrouve le point le plus difficile du sujet d'histoire géo pour ce brevet 2018, une question pour laquelle les candidats n'ont pour matière que leurs connaissances personnelles : "Rédigez un développement construit d’environ vingt lignes pour montrer les problèmes spécifiques rencontrés par les territoires ultra-marins français et les aménagements réalisés pour tenter d’y remédier. Vous pouvez prendre appui sur un exemple étudié en classe".

16:55 - Un témoignage fort sur la première partie du sujet d'histoire-géo

Le texte proposé aux élèves est le témoignage d'un ancien résistant, Jean-Jacques Auduc. Il raconte comment, très jeunes, il a participé à des actions contre le régime nazi qui occupait la France. "On avait prévu, en cas d’arrestation, que j’aille à Chartres, chez un commandant d’aviation. Je suis parti, sans argent, sans ticket d’alimentation, sans papiers ! Traqué par la Gestapo. Ne sachant pas ce que mes parents étaient devenus. [...] Entre-temps, mes parents avaient été déportés. La Gestapo ne s’intéressait plus à moi. J’ai pu rentrer chez ma grand-mère. J’ai repris l’école avec l’idée de m’engager dans les FFI pour aller libérer les camps et mes parents", écrit-il notamment.

16:12 - L'histoire-géo, dévalorisée par rapport au français ou aux maths ?

L'épreuve d'histoire-géo est notée sur 50 points. Cela signifie que cette épreuve compte pour un seizième de la note globale du brevet 2018 (800 points). Certains observateurs font remarquer que le sujet d'histoire-géo est deux fois moins important que celui de français ou de maths, sur le plan comptable. Ces deux matières ont en effet une épreuve notée sur 100 points chacune. Le ministère de l'Education nationale a voulu insisté sur les "fondamentaux" de l'enseignement cette année.

13:02 - L'histoire-géo, plus qu'une simple matière pour les professeurs

Le ministère de l'Education nationale a pour ambition de donner une vision large de l'histoire à tous les collégiens. Les "professeurs adoptent des démarches pédagogiques adaptées à l'âge des élèves, en recherchant le juste équilibre entre compétences et connaissances, sans éruditions, et en privilégiant les contenus indispensables à toute réflexion sur le passé". 

12:34 - Corrigé de l'épreuve d'histoire-géo

Studyrama propose un corrigé pour l'épreuve d'histoire-géo. En voici un extrait : à la consigne "Relevez les principaux acteurs de la lutte contre les Allemands avec lesquels il a été en contact", le site propose la réponse suivante "Le texte évoque les Anglais, en guerre contre l'Allemagne depuis 1939, et qui ont leurs réseaux de renseignement en France, puis sont évoquées les FFI, liées à la France libre de De Gaulle, qui rassemblent en 1944 toutes les formations militaires de la résistance". Cette question est notée sur 4 points. 

11:56 - L'épreuve d'histoire-géo est terminée

Les élèves de troisième générale candidats au brevet des collèges 2018 ont planché durant deux heures ce vendredi matin de 9 heures à 11 heures, sur l'épreuve d'histoire-géo. Découvrez les premières réactions des élèves après l'épreuve avec le #brevet2018 sur Twitter. 

11:38 - La partie "Education morale et civique" trop facile dans ce sujet d'histoire-géo ?

Notée sur 10 points la partie "EMC" est clairement la plus simple du sujet d'histoire-géo du brevet 2018. Les trois premières questions ne revêtent aucune difficulté, il semblerait que les concepteurs du sujet aient juste voulu insister sur l'importance de certaines valeurs - liberté, respect d'autrui, tolérance - en évoquant aussi la laïcité. La quatrième et dernière question est plus difficile : "Vous accueillez dans votre collège des élèves de CM2. À un écolier qui vous dit"que 'connaître le règlement intérieur ne sert pas à grand-chose', vous répondez en lui montrant ce qui fait l’intérêt du règlement et la nécessité de bien le connaître".

10:27 - Le sujet d'historie-géo est en ligne !

Studyrama a mis en ligne le sujet. La première partie, "Analyser et comprendre des documents en histoire" porte sur "La France défaite et occupée, le régime de Vichy, la collaboration et la Résistance". La partie 2 porte sur "Pourquoi et comment aménager le territoire ?". Enfin, la troisième partie a pour intitulé : "Le droit et la règle. Le règlement intérieur : des principes pour vivre avec les autres".

09:58 - La deuxième partie du sujet d'histoire géo est souvent la plus difficile

Les candidats ont été avertis : c'est la deuxième partie qui demande le plus de concentration et d'efforts. Il faut en effet rédiger un paragraphe sur une thématique, en faisant appel à ses propres connaissances, sans pouvoir s'appuyer sur des documents. Il faut montrer sa capacité à analyser, à organiser sa pensée, en présentant des savoirs concrets. Dans cette même partie, il faut remplir un document vide - diagramme, carte, frise chronologique -, et là encore, il faut démontrer que l'on a bien appris le programme de l'année.

09:42 - Le détail du barème de notation du sujet d'histoire-géo au brevet 2018

Les trois parties de l'épreuve d'histoire géo sont notées sur ce barème : 20 points pour la partie "Analyser et comprendre des documents en histoire ou en géographie", 20 points pour la partie "Maîtriser différents langages pour raisonner et utiliser des repères historiques et géographiques", et 10 points enfin pour la dernière partie intitulée par le ministère de l'Education nationale "Mobiliser des compétences relevant de l’enseignement moral et civique".

09:25 - Sujet d'histoire-géo : à quoi correspond l'éducation morale et civique ?

Selon le ministère, l'enseignement d'éducation morale et civique a pour principal objectif de former les élèves à être de futurs citoyens en leur faisant acquérir une conscience morale et en leur permettant de "comprendre, respecter, partager des valeurs humaines de solidarité, de respect et de responsabilité". Le programme de cette matière repose sur les concepts de laïcité et de ceux qui sont liés à la République. Après avoir appris l'histoire des grands symboles de la nation, les élèves ont aussi appris cette année les grandes lignes du système électoral du pays ou encore sur le fonctionnement de l'impôt.

09:07 - Pour une bonne note en histoire-géo au brevet, il faut être précis

C'est une consigne - ou du moins un conseil - que donnent les enseignants tous au long de l'année aux élèves de troisième : il faut autant que faire se peut bien préciser de quoi l'on parle et éviter d'être évasif. Les correcteurs attendent des candidats une restitution exacte des événements (par exemple, la date de la Première Guerre mondiale), et qu'ils placent des mots-clés (ex : "génocide"). Développer ses exemples en argumentant son propos donnera plus de poids à sa copie.

09:00 - Face au sujet d'histoire-géo du brevet 2018, il faut être méthodique

Attention à ne pas se lancer dans la rédaction tête baissée sans avoir pris bien le temps de lire correctement les questions. Il est très important de passer un peu de temps sur les documents pour comprendre les éléments qu'il faut en retirer en fonction du sujet. Par ailleurs, soigner son orthographe et bien exposer clairement sa pensée fait vraiment gagner des points, le candidat est d'ailleurs vivement encouragé à rédiger au brouillon avant de passer à la rédaction finale de son sujet. Relire sa copie est également essentiel, il faut y consacrer au moins 5 minutes à la fin de l'épreuve.

08:57 - Un sujet en trois parties distinctes

L'épreuve d'histoire-géo est divisée en trois parties : la première partie porte sur l'histoire et consiste à analyser et comprendre des documents (texte, carte géographique, document audio ou encore photos). Il s'agit ensuite de répondre à une série de questions (généralement au nombre de cinq). Après une brève présentation des documents, il est demandé aux candidats d'en extraire des informations. Le deuxième exercice porte sur la partie géographie et consiste à rédiger un paragraphe argumenté d'environ une vingtaine de lignes avec introduction, développement et conclusion. Cet exercice est également constitué d'un document à remplir, comme par exemple une frise chronologique ou une carte de géographie. Enfin, le troisième et dernier exercice porte sur l'éducation civique ou enseignement moral et civique. Il est demandé aux élèves de troisième de répondre à une ou plusieurs questions en lien avec un ou des documents mis à leur disposition.

08:55 - Le sujet du brevet d'histoire-géo, un sujet traditionnellement sans surprise

Le sujet d'histoire-géo au brevet 2018 ne comporte jamais de questions pièges ou d'éléments non étudiés en classe. Il intègre les enseignements au programme de l'années scolaire 2017-2018, à savoir les chapitres suivant : "L'Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914-1915)", "Le monde depuis 1945", "Françaises et Français dans une République repensée", "Dynamiques territoriales de la France contemporaine", "Pourquoi et comment aménager le territoire". Voici le programme d'éducation civique : "Principes, valeurs et symboles français et européens", "La citoyenneté en France et en Europe", "Les grandes déclarations des Droits de l'Homme", "Les principes de la laïcité", "L'organisation de la défense en France" et enfin, "Les engagements internationaux de la France".

Article le plus lu - Tout savoir sur la mobilisation du 17 novembre › Voir les actualités

Annonces Google