Résultat du brevet 2018 : tous les résultats du brevet par académie

Résultat du brevet 2018 : tous les résultats du brevet par académie BREVET 2018 - Tous les résultats du brevet 2018 sont désormais consultables sur notre page, par académie, ville ou nom de candidat. Consultez le résultat du brevet de votre choix en utilisant nos moteur de recherche et carte...

[Mis à jour le 13 juillet 2018 à 16h54] Le résultat du brevet général a désormais été communiqué dans son intégralité, dans le sillage du résultat du bac et des résultats du brevet professionnel. Toutes les académies ont ainsi rendu leur verdict, donnant à l'ensemble des candidats du diplôme national du brevet (DNB) l'accès à leurs notes. Les listes des admis est accessible gratuitement via notre plateforme de résultats. Pour faire votre recherche, il suffit d'utiliser le moteur de recherche ci-dessous. Vous pouvez également consulter la liste des admis par ville ou par académie à l'aide de notre carte interactive. Pour ce faire, cliquez sur "Résultat du brevet 2018" dans le sommaire ci-contre.

Les résultats du brevet 2018 pour les élèves de troisième sont par ailleurs tombés ce vendredi après-midi. Sans grande surprise, le taux de réussite se maintient très élevé, même s'il accuse cette année une baisse de 1,9 points : il est à 87,1% selon les résultats provisoires publiés ce vendredi par le ministère de l'Education, soit plus de 700 000 collégiens (704 000 précisément) admis au brevet cette année.

Pour décrocher le brevet des collèges 2018, il suffit d'avoir une note moyenne de 10/20. Cela correspond, avec le barème du DNB, à 400 points sur 800. Les points sont attribués de la manière suivante : 400 points pour le contrôle continu, 100 points pour l'épreuve de mathématiques, 100 points pour l'épreuve de français, 50 points pour l'épreuve d'histoire-géo, 50 points pour l'épreuve de sciences, 100 points pour l'épreuve orale. Des mentions sont aussi délivrées : il faut 480 points pour une mention "assez bien", 560 points pour une mention "bien" et 640 points pour une mention "très bien".

Consultez aussi notre page spéciale Parcoursup

Zoom sur les chiffres du brevet 2018

Cette année, ce sont 834 688 candidats qui ont tenté d'obtenir leur DNB, dont 79 733 élèves candidats au Brevet Professionnel. Un nombre de candidats global en augmentation de 2 034 élèves par rapport à l'an dernier. L'académie comptant le plus d'inscrits est celle de Versailles. Ses 75 892 élèves se répartissent entre les Yvelines, l'Essonne, les Hauts-de-Seine et le Val d'Oise. A contrario, l'académie recensant le plus faible nombre d'inscrits est celle de Corse, avec 3 139 candidats exactement. Le coût moyen du passage du brevet par candidat est estimé à 3€ par élève en 2016 (le dernier chiffre disponible en date). Premier examen officiel scolaire, le brevet présentait lors de la précédente édition un taux de réussite de 89% à l'échelle de l'Hexagone (89,8 % pour la série générale et 79,7% pour la série professionnelle), alors qu'en 2016, la réussite globale de cet examen se chiffrait à 87,3%. Qu'en sera-t-il pour 2018 ? Le suspense est encore de mise quand au taux de réussite définitif du DNB de cette année. Les premières estimations donnent 89,87% de taux de réussite au brevet des collèges selon Digischool. Le ministère de l'Education doit fournir le chiffre définitif dans une poignée de jours.

Résultat du brevet 2018

Rechercher un nom, une ville ou une académie grâce à notre moteur de recherche

Sur Linternaute.com, les résultats du brevet sont publiés par académie et par ville. Seuls les noms des admis sont diffusés par le ministère de l'Education.

Résultats du brevet 2018

Par académie

Notre moteur de recherche permet aussi de retrouver un nom en un clin d'oeil parmi les admis, avec les informations suivantes : nom, prénom, commune de rattachement postal où se situe l'établissement, série ou spécialité et évidemment résultat. Pour acquérir le brevet, il faut décrocher la moyenne sur la totalité des notes obtenues (10/20) et la validation, par un jury, du socle commun. Des bourses au mérite sont possibles pour les mentions "bien" et "très bien". Enfin, l'obtention du brevet donne l'accès à certains concours de catégorie C de la fonction publique.

En attendant de découvrir le taux de réussite définitif du brevet 2018, sachez que lors de la précédente session du brevet, le taux de réussite à cet examen en France avait atteint les 90,85 %. Dans la voie générale, le taux de réussite avait alors été de 93 %, tandis que dans la voie professionnelle, il ne dépassait pas les 76 %. En 2016, le taux de réussite général était de 88,78 % : 91 % pour le brevet général, 75 % pour le brevet professionnel.

► Consultez également sur Linternaute.com les résultats du bac

Date des résultats du brevet

Il n'y a pas une date des résultats du brevet 2018 (DNB), mais plusieurs. La période de publication des résultats du brevet 2018 courrait ainsi du 6 au 13 juillet 2018 (la date variant selon les académies). Elle s'étalait donc sur plusieurs jours contrairement aux résultats du baccalauréat, diffusés en une seule journée. Mais pour des enfants de 14 ans ces dates sont des plus importantes, le brevet des collèges demeurant un moment fort dans la vie des futurs lycéens.

Dates du brevet 2019

Définies par le ministère de l'Education nationale, les dates du brevet 2019 devraient comme chaque année s'étaler sur deux jours et débuter fin juin 2018, lors des derniers jours du mois. Les dates d'examen sont en général identiques pour tous les collégiens, mais les épreuves potentiellement différentes : en effet le Diplôme National du Brevet (DNB) peut être passé au sein de deux séries, une série générale (90% des inscrits) et une autre professionnelle, qui concerne les élèves des filières professionnelles et agricoles. Les dates du brevet des collèges ont été fixées aux jeudi 28 et vendredi 29 juin cette année.

Sujets du brevet 2018

Voici les sujets tombés lors des épreuves écrites du brevet 2018 :

En français, les collégiens de l'Hexagone ont dû répondre à des questions de compréhension de texte sur un extrait de Uranus (1948), de Marcel Aymé et une image tirée du film éponyme de Claude Berri réalisé en 1990. Un exercice de réécriture ainsi qu'une dictée était proposés. Quant aux deux sujets de rédaction, les candidats au brevet 2018 avaient le choix entre un sujet d'imagination (1) et un sujet de réflexion (2). Le sujet d'imagination (1) avait pour consigne : " '- Laisse-moi, murmura Léopold. Tu peux pas comprendre.' À la fin du cours, c'est à M. Didier, le professeur de français, que Léopold se confie sur son grand regret de n'avoir pu poursuivre ses études et découvrir des œuvres littéraires. Racontez  la  scène  et  imaginez  leur  conversation  en insistant  sur  les  raisons  que  donne Léopold et sur les émotions qu'il éprouve'. Le sujet de réflexion (2) demandait, lui : "Vous  avez  lu  en  classe  ou  par  vous-même  de  nombreuses  œuvres  littéraires  dans  leur intégralité ou par extraits. Vous expliquerez ce que vous ont apporté ces lectures et vous direz pour quelles raisons il est toujours important de lire aujourd'hui". 

Côté mathématiques, l'épreuve était constituée de sept exercices. Le premier était sur les volumes géométriques (11 points), le second sur les statistiques (14 points), le troisième était quant à lui dédié aux probabilités (12 points). Le quatrième exercice, sur la géométrie dans l'espace, était sur 14 points. Le cinquième portait sur des équations (programme de calcul, suites et nombres entiers (16 points). Le sixième portait sur un programme définissant des coordonnées en pixels et sur les aires géométriques (16 points), le septième était un QCM sur le développement, l'équation et la racine carré (3 points). Quant au septième, il portait sur le hand-spinner, ce jouet plébiscité par les ados, et il s'agissait de vérifier si le temps et la vitesse de rotation du hand-spinner étaient proportionnels (17 points). 

En histoire-géographie/éducation morale et civique, la première partie était sur la géographie. Au programme ? En partie 1, consacrée à l'histoire, les prétendants au DNB 2018 ont planché sur "Analyser et comprendre des documents en histoire", avec pour thème associé "La France défaite et occupée, le régime de Vichy, la collaboration et la Résistance". Pour la partie 2, dédiée à la géographie, il s'agissait de traiter la thématique "Pourquoi et comment aménager le territoire ?". Enfin, en partie 3, celle de l'Enseignement moral et civique (EMC), la thématique suivante est tombée : "Le droit et la règle. Le règlement intérieur : des principes pour vivre avec les autres".

Pour l'épreuve de sciences, les sciences et vie de la terre et la technologie étaient au programme cette année. En sciences et vie de la terre, il s'agissait de plancher sur le tétanos et en technologie, de s'intéresser à la technologie d'imagerie 2D qu'est l'échographie.

Brevet des collèges : la définition 

Le brevet des collèges a été instauré en 1947 sous le nom de BEPC (Brevet d’études du premier cycle du second degré). Il s’agit alors de couronner les études effectuées dans l’Enseignement primaire supérieur, alors communément appelés "cours complémentaire". Ces établissements permettaient de poursuivre les études après la fin du primaire et le certificat d’études, sans entrer dans les établissements secondaires d’élite qui conduisaient une minorité d’élèves au baccalauréat. Le brevet devait alors servir de tremplin vers les concours administratifs les plus accessibles. Deux réformes changent la face du secondaire. En 1959, la réforme Berthoin prolonge la scolarité obligatoire de 14 à 16 ans. Elle crée également les collèges d’enseignement général (CEG), qui cohabitent avec les "petits lycées" ou Collèges d’enseignement secondaire (CES).

C’est la loi Haby de 1975 qui crée le "collège unique" en fusionnant CES et CEG et généralise le passage par une génération entière du brevet. Pour marquer ce changement, en 1980, le BEPC devient le "diplôme national du brevet" (ou DNB).L’examen vise à mesurer les acquis des élèves arrivés à la fin du collège unique, en particulier leur maîtrise du fameux "socle commun" de connaissances, caractéristique du collège unique à la française. L'ensemble des élèves des collèges publics ou privés sous contrat passent cette épreuve chaque année. L'obtention du diplôme dépend en majeure partie d'un contrôle continu réalisé pendant l'année de Troisième, la dernière du collège. Ce contrôle est ensuite complété par un examen de fin d'année, comptant un oral et trois devoirs sur table (coefficient 2) en français, mathématiques, et histoire-géographie. Une nouvelle réforme du brevet a été adoptée et mise en place à la rentrée scolaire 2016 (lire ci-dessous).

Najat  Vallaud Belkacem, ministre de l'Education nationale jusqu'en mai 2017, a décidé d'instituer "une cérémonie républicaine de remise des brevets", lors de chaque premier mercredi qui suit la rentrée des classes de septembre. Pour la deuxième année, les lauréats du brevet 2017 seront conviés dans leur ancien collège pour y être applaudis par parents, élus locaux et collégiens. Pour la ministre de l'Education, il s'agit ainsi d'insister sur l' "importance de ce rite de la fin de la scolarité obligatoire".

Rattrapage du brevet

Une session de remplacement (à ne pas confondre avec le rattrapage) est organisée chaque année pour les candidats qui n'ont pas pu participer aux épreuves de juin et peuvent justifier leur absence. Elle aura lieu cette année les jeudi et vendredi 14 et 15 septembre. Cette session existe également pour le passage reporté des épreuves du bac, notamment quand les candidats ont été trop malades pour participer aux épreuves initiales et/ou hospitalisés. Quant aux candidats libres, ils possèdent eux aussi leurs propres dates, pour la session normale et pour la session de remplacement.

Réforme du brevet

La réforme du brevet a donné lieu à un nouveau diplôme national du brevet en juin 2017, élaboré sous le mandat de la ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem (2014-2017) et fixé par décret le 8 avril au bulletin officiel de l'Education nationale. Mais que change-t-elle vraiment ? Cette liste a été actualisée en fonction des nouveaux changements intégrés à la session 2018 du brevet.

  • Depuis 2017, l'évaluation du contrôle continu repose sur les 8 champs d'apprentissage du nouveau socle commun (qui en comptait 7 dans sa version précédente) : "Comprendre, s'exprimer en utilisant la langue française à l'oral et à l'écrit" ; "Comprendre, s'exprimer en utilisant une langue étrangère et, le cas échéant, une langue régionale" ; "Comprendre, s'exprimer en utilisant les langages mathématiques, scientifiques et informatiques" ; "Comprendre, s'exprimer en utilisant les langages des arts et du corps" ; "Les méthodes et outils pour apprendre" ; "La formation de la personne et du citoyen" ; "Les systèmes naturels et les systèmes techniques" ; "Les représentations du monde et l'activité humaine".
  • L'examen du brevet comporte actuellement quatre épreuves écrites : une partie français sur 100 points, une partie mathématiques également sur 100 points, une partie histoire-géo et enseignement moral et civique sur 50 points et une partie sciences (sciences et vie de la terre / physique-chimie / technologie) sur 50 points.
  • L'examen du brevet comporte toujours une unique épreuve orale, notée sur 100 points et qui porte non plus purement sur l'histoire de l'art mais "sur un des projets menés par le candidat pendant le cycle 4 dans le cadre des enseignements pratiques interdisciplinaires, ou sur un des parcours éducatifs (parcours Avenir, parcours citoyen, parcours d'éducation artistique et culturelle)", précise le ministère de l'Education nationale.
  • Des enseignements optionnels facultatifs peuvent être ajoutés à cette liste (latin, grec, langue étrangère ou régionale, découverte professionnelle de trois heures)
  • Question points, le brevet est au total noté sur 800 points (au lieu de 360 puis 700 dans les versions précédentes) : 400 points pour la maîtrise du socle commun (voir plus haut) et 400 points pour les "épreuves terminales", les cinq épreuves finales décrites ci-dessus, notées chacune sur 100 points. On obtient désormais son brevet avec un total de points égal ou supérieur à 400. Un poids équivalent est dorénavant accordé au contrôle continu et au contrôle final.
  • Question mentions. Maintenues, elles sont simplement adaptées au nouveau barème de notes : le candidat décroche la mention "assez bien" en cumulant plus de 480 points, la mention "bien" avec plus de 560 points et la mention "très bien" s'il atteint plus de 640 points.
  • Une "cérémonie républicaine de remise des diplômes", selon les termes du ministère, a lieu depuis l'automne 2016 pour féliciter les lauréats de l'année précédente. Elle reste d'actualité pour le brevet à partir de 2017.

Article le plus lu - Ecoutez l'album de Johnny Hallyday › Voir les actualités

Annonces Google