Agression sexuelle à Lille : la femme victime est traumatisée

Agression sexuelle à Lille : la femme victime est traumatisée Pendant 30 minutes, une jeune femme a subi l'agression d'un homme dans une station de métro de Lille, au vu de tous. "Personne ne m'a aidée" explique la victime.

Agressée sexuellement dans le métro de Lille, une jeune femme de 29 ans a décidé de raconter son calvaire et l'incroyable indifférence des passants et des personnes témoins de la scène. "J'ai crié à l'aide, j'ai demandé du secours" explique la victime qui préfère garder l'anonymat. "Personne ne m'a aidée. Je me suis défendue toute seule" s''est-elle indignée sur la radio RTL. La jeune femme attendait le métro, au sud du centre-ville de Lille, mercredi 23 avril, vers 22h30. C'est sur le quai qu'un homme âgé de 19 ans l'interpelle avec violence. "Dès qu'il m'a vue, il est venu vers moi directement. Il avait une bouteille, il sentait l'alcool. Il a commencé à me bloquer. Il m'a touchée..." raconte la victime.

"Je me suis mise près d'un homme, il n'a rien voulu savoir. Il ne m'a pas aidée" explique la jeune femme, bouleversée par le manque de réactions des personnes qui assistent à l'agression. Lorsque le métro arrive, elle entre dans une rame, son agresseur la suit. Les personnes présentes préfèrent elle monter dans une autre rame. "Ils m'ont laissée toute seule et ils me regardaient me faire agresser. "Il y avait beaucoup de gens, je suis une femme, c'est un homme, ils auraient dû me défendre, ou l'écarter...".

L'agresseur "demande pardon"

La jeune femme essaie de fuir lorsque le métro s'arrête à la station suivante, mais son agresseur la suit et la harcèle alors qu'elle tente "d'arrêter des voitures à contresens". La victime voit passer 3 véhicules, qui ne daignent pas stopper leur chemin. C'est alors qu'un jeune homme de 18 ans s'arrête enfin."Elle hurlait et s'est mise en travers de la route. J'ai freiné pour ne pas la renverser. Elle était si terrorisée qu'elle est montée dans la voiture par ma portière côté conducteur alors que j'étais au volant" a expliqué le jeune homme, qui est pris à parti par l'agresseur. Une bagarre commence, mais des agents de sécurité du métro viennent au secours du jeune conducteur.

Interpellé puis jugé dès jeudi 24 avril par le tribunal de Lille, l'agresseur, Abdelnour B, de nationalité marocaine, est condamné à 18 mois de prison. "Je demande pardon à cette dame. Je n'avais jamais commis ce genre de faits auparavant" a-t-il répété, indiquant qu'il "avait bu" et s'était ce soir-là "disputé avec sa copine". Le procureur, lors de l'audience, est revenu sur l'indifférence des passants : "En tant que représentant du ministère public, je suis inquiet de ce visage d'une société où on est capable de prendre une autre rame en laissant seule une femme face à son agresseur" a-t-il dénoncé.

La victime n'a, elle, pas eu la force de suivre l'audience. En larmes, elle est sortie du tribunal au bout de quelques minutes.