Soldes d'été 2020 : les dates par département et les infos clés

Chargement de votre vidéo
"Soldes d'été 2020 : les dates par département et les infos clés"

Soldes d'été 2020 : les dates par département et les infos clés DATES SOLDES D'ETE 2020. Alors que les dates de début et de fin des soldes d'été 2020 ont été reportées d'un mois, les modalités ont changé aussi sur les dates dérogatoires pour certains départements. Le récap' !

A quelle date ont vraiment lieu les soldes d'été 2020 ? En ces temps de crise sanitaire liée au Covid-19, il est plus difficile de s'y retrouver. Si les dates initiales prévues pour les semaines de rabais nationales allaient du 24 juin au 21 juillet, c'est désormais le créneau de dates de début et de fin des soldes suivant qu'il faut retenir : du mercredi 15 juillet au mardi 11 août. A travers ce report de près d'un mois, le ministère de l'Economie a voulu donner davantage de temps aux petits commerçants pour reconstituer leur trésorerie. Quant aux départements de France métropolitaine habituellement concernés par des dates dérogatoires l'été, ils sont cette fois-ci logés à la même enseigne que les autres départements de l'Hexagone. Découvrez les détails ici.

Plus d'un Français sur quatre ne compte pas profiter des soldes d'été 2020

Selon une étude réalisée par YouGov *, plus d'un Français sur quatre (27%) ne compte pas profiter des soldes d'été cette année. Parmi ces Français ne souhaitant pas faire les soldes d'été cette année, 52% disent n'avoir "rien de spécial à acheter", 34% ne pas avoir "le budget",  et 31% déclarent essayer de "réduire leur consommation". Au-delà de ces trois raisons les plus désignées parmi les propositions de réponses faites au panel, 27% des sondés qui ne comptent pas faire les soldes estiment qu'elles "poussent à la consommation", suivis de près par les 26% avouant ne pas vouloir "visiter des lieux fréquentés dans le contexte actuel. Enfin, 14% des Français s'apprêtant à boycotter les soldes d'été 2020 disent ne pas aimer "se rendre en magasins", 9% considèrent qu'ils ont "déjà réalisé de bonnes affaires cette année" et 6% s'appuient sur le fait qu'ils ne "commandent jamais en ligne". 

*du 23 au 24 juin 2020, en ligne, sur 1054 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus.     

© YouGov

Quelles sont les dates de début et de fin des soldes d'été 2020 ?

En raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, la date de début des soldes d'été 2020 est décalée de près d'un mois. Ils démarrent le mercredi 15 juillet au lieu du 24 juin, pour une date de fin programmée au mardi 11 août au lieu du 21 juillet. Fixées par l'arrêté du 10 juin 2020, les nouvelles dates valent pour tous les départements de France métropolitaine : contrairement à l'habitude, aucune date dérogatoire n'est appliquée pour les quatre départements de France métropolitaine aux situations géographiques limitrophes que sont les Pyrénées-Orientales, les Alpes-Maritimes et les deux départements de la Corse. Autrement dit, les soldes d'été y débutent et s'y terminent aussi les 15 juillet et 11 août prochains. Ces soldes d'été vont par ailleurs s'étaler sur quatre semaines au lieu de six, une durée raccourcie remise en vigueur depuis les soldes d'hiver 2020, sous l'effet de la Loi Pacte. Cette durée s'applique, dérogation de dates ou pas, à tous les départements français.

Un nouveau créneau de soldes d'été... qui divise

L'annonce du décalage exceptionnel de la date des soldes a été faite par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire le 2 juin dernier, au premier jour de la Phase 2 du déconfinement. Le membre du gouvernement a alors précisé qu'il s'agissait de donner davantage de temps aux petits commerçants pour refaire leur trésorerie. Les soldes d'été dureront par ailleurs quatre semaines, ce qui était déjà le laps de temps prévu au départ. Cette modification des soldes d'été ne satisfait pas tout le monde : les grands magasins, encombrés par leurs stocks après deux mois d'arrêt d'activité, auraient préféré solder au plus vite, quand les indépendants ou les plus petits commerces voulaient éviter de casser les prix trop tôt, et souhaitaient écouler leur stock "au juste prix avec une marge bénéficiaire normale". Des mots de Francis Palombi, président de la Confédération des commerçants de France, dès la mi-mai. Face à cette division, le ministre de l'Economie a précisé le 2 juin, dans la foulée de son annonce des nouvelles dates de soldes : "Je sais que ça peut poser des difficultés pour d'autres grandes enseignes (…), mais je pense qu'il est légitime de soutenir, dans ces moments très particuliers, ceux qui sont les plus faibles, ceux qui ont les trésoreries les plus menacées. C'est une question à la fois d'efficacité économique mais aussi de justice."

Quelles sont les dates pour les territoires d'Outre-mer ? 

D'ordinaire, Mayotte (976) et la Guyane (973) possèdent les mêmes dates majoritaires de soldes d'été (autrement dit, hors dérogations) qu'en France métropolitaine. Cela reste le cas pour la Guyane, où les soldes estivaux sont également décalés au 15 juillet - 11 août cette année. A Mayotte, en revanche, les soldes d'été 2020 restent programmés du mercredi 24 juin au mardi 21 juillet. Voici les dates des soldes d'été 2020 dans les autres territoires d'Outre-mer : 

  • Guadeloupe (971) : du samedi 26 septembre au vendredi 23 octobre 2020
  • Martinique (972) : du jeudi 1er octobre au mercredi 28 octobre 2020
  • Saint-Pierre-et-Miquelon (975) : du mercredi 15 juillet au mardi 11 août 2020
  • Saint-Barthélémy (977) et Saint-Martin (978) : du samedi 10 octobre au vendredi 6 novembre 2020

N.B. : à la Réunion (974), les soldes d'hiver 2020 se déroulent entre le samedi 5 septembre et le vendredi 2 octobre 2020.

Quelles sont les dates des 2e et 3e démarques ?

Si les dates des soldes sont imposées aux commerçants par la législation en vigueur, ces derniers sont libres de choisir les dates à partir desquelles ils effectuent des rabais plus importants. Chaque enseigne décide donc de la date de la 2e démarque, certains choisissent d'en faire une 3e. De manière générale, les magasins affichent de nouveaux rabais à partir de la deuxième semaine des soldes.

Comment éviter les arnaques ?

  • Attention aux faux rabais ! : le prix de référence affiché sur les sites de vente en ligne peut être trompeur. Le prix barré peut ainsi donner lieu à un "faux rabais" quand il a été gonflé artificiellement, ce qui provoque un écart alléchant entre l'ancien et le nouveau montant. Pour prendre ses précautions face à ce procédé répandu, l'association de consommateurs UFC- Que Choisir conseille de "comparer les offres de différents commerçants" avant de faire son achat, pour se faire l'idée "la plus précise possible" du coût de base du produit.
  • Les comparateurs de prix, de précieux alliés : Idealo fait partie des comparateurs de prix en ligne réputés indépendants qui permettent de jauger les tarifs d'un même produit sur un grand nombre de sites afin de se protéger des "faux rabais". Il répertorie des centaines de millions d'offres proposées par des dizaines de milliers de marchands. Il existe bien sûr d'autres comparateurs de prix considérés comme fiables, tels que Kelkoo, Icomparateur, leDénicheur.
  • Comment reconnaître un site illicite ? : S'il ne s'agit pas d'un site très connu, voici quelques moyens sûrs de s'assurer que le cybermarchand via lequel vous comptez faire un achat est sûr. Commencez par vérifier que le site sur lequel vous allez utiliser votre carte bancaire est sécurisé, en vous assurant que l'adresse url du site en question commence bien par "https". Ensuite, cherchez sur le site le lien vers les mentions légales. Ces dernières sont obligatoires. Si vous ne les trouvez pas, c'est que ce site n'est pas légal. L'association de consommateurs UFC Que Choisir conseille enfin de privilégier un vendeur qui est basé en France car "un recours sera plus compliqué si la société est à l'étranger".

Quelle est la définition des soldes d'été en France ?

En quoi consistent les soldes d'été ? Ils sont l'exact inverse des soldes d'hiver. Cette fois, pour les commerçants, il s'agit d'écouler la fin de collection printemps-été avant le changement d'heure et l'équinoxe d'automne, synonymes (en théorie) de l'arrivée des jours froids. Par opposition à leurs "cousins" de l'hiver, les soldes d'été visent à minimiser les invendus de vêtements légers avant l'arrivée des collections automne-hiver. Ils ne durent que quatre semaines au lieu de six auparavant, pour intensifier leur impact sur le consommateur : comme leur durée est plus courte, il est incité à en profiter plus rapidement. Une durée établie par l'arrêté du 27 mai 2019 (voir sur Legifrance), en application de l'article L. 310-3 du code de commerce, et prévue par la Loi Pacte du 22 mai 2019 (relative à la croissance et la transformation des entreprises).