Coronavirus en France : 19 561 cas en 24h, bientôt une 4e vague à l'hôpital ?

Chargement de votre vidéo
"Coronavirus en France : 19 561 cas en 24h, bientôt une 4e vague à l'hôpital ?"

Coronavirus en France : 19 561 cas en 24h, bientôt une 4e vague à l'hôpital ? COVID. Un rebond épidémique touche actuellement la France, notamment avec le variant Delta. Selon le Conseil scientifique, 55 000 cas quotidiens devraient être recensés en août. En parallèle, la vaccination s'accélère à la suite des nouvelles annonces du gouvernement.

L'essentiel

Quelle est la situation du coronavirus en France ?

Santé publique France a dressé son point épidémiologique, publié jeudi 22 juillet 2021, pour la semaine 28 (du 12 au 18 juillet). L'agence dit avoir observé une "très forte augmentation de la transmission du SARS-CoV-2, le nombre de nouveau cas ayant plus que doublé par rapport à la semaine précédente." Et d'ajouter : "Cette progression s’accompagne pour la première fois depuis 15 semaines d’une augmentation nette du taux d’hospitalisations (+55%) et du nombre de patients admis en services de soins critiques (+35%) après 3 semaines de croissance rapide du taux d’incidence".

Le nombre de cas de Covid et les indicateurs de l'épidémie repartent à la hausse. Le taux d'incidence est de 99 cas pour 100 000 habitants, contre 40 sur la semaine 27 (du 5 au 11 juillet), ce qui représente une hausse de 143%. Si une augmentation du taux d'incidence a été enregistré pour toutes les classes d'âge, c'est chez les 20-29 ans que la hausse est la plus spectaculaire, et du fait inquiétante, avec 311 cas pour 100 000 habitants, soit une progression de 168%. Les 10-19 et 30-39 suivent la même tendance avec des hausses de 146 et 143%. Le taux de positivité des tests a augmenté de 1,4 point, avec un chiffre qui s'élève à 2,7%.

Le variant Delta majoritaire. Cette mutation du Covid-19 représente désormais 81% des tests séquencées et interprétables de l'enquête Flash#14 du 6 juillet. Lors de la semaine 27 il ne représentait que 63% des prélèvements positifs sur le territoire métropolitain.

Dans les hôpitaux, les chiffres repartent à la hausse. Après 15 semaines consécutives de baisse, le nombre d'hospitalisations et d'admissions en soins critiques a augmenté sur la semaine 28. L'agence sanitaire chiffre à 1 215 le nombre de nouvelles hospitalisations (+55% par rapport à S27) et à 208 celui des nouvelles admissions en services de soins critiques (+35%). "Le taux hebdomadaire de nouvelles hospitalisations était stable ou en augmentation dans toutes les régions", précise-t-elle dans son rapport. Il y a tout de même une bonne nouvelle : le nombre de décès de patients Covid-19 hospitalisés était toujours en diminution en semaine 28, avec 115 victimes à déplorer au niveau national (-30%)

En direct

23:45 - 56% des Français ont reçu au moins une dose du vaccin anti coronavirus

FIN DU DIRECT - À l'échelle nationale, ce sont en moyenne 254 983 premières injections du vaccin contre le Covid-19 qui sont effectuées chaque jour. Au total, 56 % de la population a reçu au moins une dose de vaccin anti coronavirus, indique France 3 Régions. 

23:15 - Une vaccination à "flux tendu" dans la région PACA

Que ce soit dans les centres de vaccination, les pharmacies ou les cabinets des médecins généralistes, les prises de rendez-vous pour la vaccination anti Covid-19 explosent depuis les annonces du gouvernement, comme le rapporte France 3 Régions. Et avec la période estivale, la région PACA est d'autant plus concernée par cette hausse. Or, les doses manquent. Patrick Magnetto, le président du syndicat des pharmaciens du Var, déplore ceci : "Nous manquons de doses. Nous vaccinons à flux tendu alors que nous sommes un département ultra touristique et que la demande ne cesse d'augmenter." En région PACA, 40 % de l’activité économique est liée au secteur du tourisme.

22:45 - Le retour à la normale, toujours pas pour 2022 ? 

Face à la résurgence épidémique causée par le variant Delta, il est impératif de maintenir les gestes barrières, comme le port du masque dans les lieux fréquentés, a insisté ce vendredi 23 juillet le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy. Il s’est montré très prudent quant aux prévisions à long terme : "Le retour à la normale, ce n’est pas maintenant, c’est peut-être 2022, 2023… (…) Nous gagnerons [contre le virus], mais je pense qu’on va avoir probablement un nouveau variant et qu’on est entrés dans quelque chose en longueur."
 

22:15 - Deux foyers de contamination au Covid-19 dans les discothèques

Nouveau coup dur pour la vie nocturne et festive en France, comme le rapporte Le Monde. En effet, deux foyers de contaminations au coronavirus ont été identifiés dans des discothèques situées dans l’est du pays, selon les annonces des autorités sanitaires, ce 23 juillet. Au Discopolis de Charmes, dans les Vosges, l’Assurance-maladie a identifié 44 contaminations, selon la préfecture et l’Agence régionale de santé (ARS) du Grand Est. Par ailleurs, nos confrères indiquent qu’à Mathay, dans le Doubs, le Cario Club a fermé ses portes après que 66 personnes eurent été testées positives, ont annoncé l’ARS Bourgogne Franche-Comté et la préfecture du Doubs.

21:45 - Les bars, des lieux importants de contamination au Covid-19 ? 

Alors que plusieurs cas de coronavirus ont été signalés dans des bars et restaurants, qu’en est-il de la contamination dans ces lieux ? Il faut d’abord soulever que ces personnes n’ont pas forcément contracté le virus au bar, mais ont indiqué avoir fréquenté ces établissements. "Personne n'est en capacité de dire où ils ont contracté le virus. Mais les interactions sociales qu'il y a dans les bars sont des vecteurs importants de contamination, du fait de la proximité, de la moindre distanciation, et de l'enlèvement du masque. Dès lors que les gestes barrières sont moins respectés, du fait de l'extrême contagiosité du variant Delta, les cas se multiplient", décrypte Thierry Cardouat, le directeur départemental de l’Agence régionale de santé (ARS) en Haute-Garonne.

20:30 - Des foyers de Covid-19 recensés dans une soixantaine de bars toulousains

Des "signaux de Covid-19" sont actuellement recensés dans "une soixantaine de cafés et restaurants" de Toulouse, alerte l’Agence régionale de santé (ARS) Occitanie, ce vendredi 23 juillet 2021. Par "signaux", l’ARS indique qu’il ne s’agit pas forcément – ou pas encore – de clusters (un terme précis qu’elle n’attribue qu’à partir de trois cas avérés, ndlr), mais d’établissements où "1 à 30 cas de contaminations" ont été relevés, décrypte le média.

19:50 - À Brest, la foire Saint-Michel repensée à cause du Covid-19

Brest Métropole a annoncé ce vendredi 23 juillet que la foire Saint-Michel, qui se tient fin septembre à Brest, sera repensée en raison de l'évolution de l'épidémie de coronavirus. Si la braderie des commerçants et la fête foraine sont maintenues, la braderie des particuliers est annulée, rapporte France Bleu. Le pass sanitaire sera demandé pour accéder à l’événement. 

19:39 - 19 561 nouveaux cas de coronavirus vendredi 23 juillet

Le bilan de l’épidémie de Covid-19 en France, en date du 23 juillet 2021, fait état de 19 561 nouveaux cas, soit 2 348 de moins qu'hier et 10 585 de plus que vendredi dernier. Du côté de l'hôpital, 330 nouvelles admissions ont été recensées, soit 38 de plus que la veille et 110 de plus comparé à la semaine dernière. En réanimation, on parle de 69 nouveaux arrivants, soit 10 de plus qu'hier et 36 de plus que vendredi dernier. Voici tous les chiffres du jour :

  • 5 953 071 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 19 561 de plus
  • 111 587 décès au total (Ehpad compris), soit 29 de plus
  • 85 082 décès à l'hôpital, soit 29 de plus
  • 6 802 personnes actuellement hospitalisées, soit 30 de moins
  • 872 personnes actuellement en réanimation, soit 4 de plus
  • 330 nouveaux admis à l'hôpital (+38) et 69 en réanimation (+10)
  • 389 021 personnes sorties de l'hôpital, soit 314 de plus
  • Taux de positivité des tests : 3,74%, soit 0,49 point de plus
  • Taux d'incidence : 125,73 cas/100 000, soit 17,46 point de plus

19:10 - L’ARS appelle la population à se faire vacciner en Occitanie

Alors que le variant Delta du coronavirus se propage en Occitanie, et que les flux de nouvelles hospitalisations ont été multipliés par trois en 15 jours, l’Agence régionale de santé appelle chacun à prendre ses responsabilités. "Chacun de nous doit prendre ses responsabilités en respectant les gestes barrières, porter un masque lorsque cela est obligatoire ou recommandé, en se faisant tester en cas de doute ou de symptômes, en respectant l’isolement strict en cas de contamination", a rajouté l’ARS.

18:35 - En Occitanie, les hospitalisations liées au coronavirus en hausse

Le variant Delta du Covid-19 se propage en Occitanie, avec un taux d’incidence quatre fois supérieur au seuil d’alerte, comme le rapporte France Bleu. Les flux de nouvelles hospitalisations ont été multipliés par trois en 15 jours, précise le média. "Tant pour les hospitalisations conventionnelles (90 par semaine contre 30 par semaine il y a 15 jours) et pour les soins réanimatoires (30 par semaine contre moins de 10 par semaine il y a 15 jours)" détaille le communiqué de l’Agence régionale de santé (ARS). 

18:22 - Le taux d'incidence de la Corse ne comptabilise pas les touristes testés positifs

Alors que le taux d'incidence en Corse (et en particulièrement en Haute-Corse), continue d'augmenter, nos confrères de Franceinfo nous indiquent que ce chiffre ne prend pas en compte les touristes testés positifs sur l'île de Beauté. En fait, cela s'explique simplement par le fait que "Quand une personne est testée positive au Covid-19, elle est rattachée à son lieu de résidence principale, dans la base de données de la plateforme SI-DEP (Système d'Informations de Dépistage), pas à son lieu de vacances", écrivent-ils. En fait, il faut bien comprendre que si la majorité des personnes testées en Corse sont résidentes de l'île, le taux d'incidence peut être faussé en raison de la saison touristique qui bat actuellement son plein.  

17:59 - À Paris aussi, le Covid-19 se répand comme une trainée de poudre

Selon le dernier bilan du Covid à Paris en date du 22 juillet 2021, le nombre de personnes hospitalisées était de 262 patients, avec 13 nouveaux admis durant les dernières 24 heures. 70 malades étaient hier en réanimation, avec 6 nouvelles entrées dans la journée. Le taux d'occupation des lits de réanimation au 21 juillet 2021, à l'échelle régionale, était de 21,5%. Le taux de positivité des tests, mesuré à la date du 19 juillet 2021, était de 2,2% (en hausse) alors que le taux d'incidence était de 163,2 cas pour 100 000 habitants (en hausse). 4573 personnes sont mortes du coronavirus depuis le début de l'épidémie dans le département, dont 3 décès dans les dernières 24 heures.

LIRE PLUS
En savoir plus

Quel est le dernier bilan du coronavirus en France ?

DERNIER BILAN. Le bilan de l’épidémie de Covid-19 en France, en date du 23 juillet 2021, fait état de 19 561 nouveaux cas, soit 2 348 de moins qu'hier et 10 585 de plus que vendredi dernier. Du côté de l'hôpital, 330 nouvelles admissions ont été recensées, soit 38 de plus que la veille et 110 de plus comparé à la semaine dernière. En réanimation, on parle de 69 nouveaux arrivants, soit 10 de plus qu'hier et 36 de plus que vendredi dernier. Voici tous les chiffres du jour :

  • 5 953 071 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 19 561 de plus
  • 111 587 décès au total (Ehpad compris), soit 29 de plus
  • 85 082 décès à l'hôpital, soit 29 de plus
  • 6 802 personnes actuellement hospitalisées, soit 30 de moins
  • 872 personnes actuellement en réanimation, soit 4 de plus
  • 330 nouveaux admis à l'hôpital (+38) et 69 en réanimation (+10)
  • 389 021 personnes sorties de l'hôpital, soit 314 de plus
  • Taux de positivité des tests : 3,74%, soit 0,49 point de plus
  • Taux d'incidence : 125,73 cas/100 000, soit 17,46 point de plus

Carte du coronavirus en France

Suivez l'évolution du coronavirus dans votre commune grâce à la carte ci-dessous. Cliquez sur un département pour afficher la liste des communes. Retrouvez aussi tous les détails sur cette cartographie et le point complet par ville et par département dans notre article sur la carte du Covid en France

Cliquez sur un département pour consulter la liste de ses villes.

Depuis la mi-octobre 2020, Santé publique France communique les données d'incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants) à l'échelle des communes. Les chiffres sont à ce stade communiqués selon une échelle (10 , 20, 50, 150, 250, 500, 1000 cas pour 100 000 habitants). Les données sont exprimées sur une semaine glissante, ce qui signifie qu'elles sont calculés un jour J à partir des tests réalisés entre 3 et 9 jours précédemment. Pour accéder aux informations relatives au coronavirus dans votre commune, saisissez son nom dans le moteur de recherche ou cliquez sur son département d'appartenance dans la carte ci-dessous.

Pour rappel, le taux d'incidence correspond au nombre de nouveaux cas de Covid-19 sur une période d'une semaine, par rapport à la population totale d'un territoire (pays, région, département ou commune). Cet indicateur s'exprime généralement en nombre de cas pour 100 000 habitants. Le taux de dépistage donne quant à lui le nombre de personnes ayant réalisé un test de dépistage du coronavirus sur le nombre total d'habitants,  au cours de la période. Il est lui aussi exprimé le plus souvent sur 100 000 habitants. Enfin, le taux de positivité des tests livre le pourcentage de tests positifs au coronavirus, rapporté au nombre total de tests effectués sur la période.

Coronavirus