DIRECT. Coronavirus en France : 22 848 nouveaux cas, Véran sonne l'alerte

Chargement de votre vidéo
"DIRECT. Coronavirus en France : 22 848 nouveaux cas, Véran sonne l'alerte"

DIRECT. Coronavirus en France : 22 848 nouveaux cas, Véran sonne l'alerte COVID FRANCE. Le dernier bilan de Santé publique France publié jeudi 21 janvier fait état de 22 848 nouveaux cas et de 346 décès en 24 heures. Des chiffres encore très élevés. La tension se fait de plus en plus ressentir dans les hôpitaux. Dans ce contexte, le ministre de la Santé Olivier Véran s'est exprimé au 20 heures de TF1 jeudi, pour évoquer la situation sanitaire.

Cas, morts... Dernier bilan du coronavirus

Le dernier bilan de Santé publique France est tombé jeudi 21 janvier. Le nombre de nouveaux cas enregistrés en 24 heures (22 848) est encore au-dessus de celui de jeudi dernier (22 800). Par ailleurs, 346 décès dans la journée sont à déplorer, ce qui est élevé. À titre de comparaison, jeudi dernier, le bilan s'élevait à 282 morts. Par ailleurs, les chiffres dans les hôpitaux continuent de monter.

  • 2 987 965 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 22 848 de plus
  • 71 998 décès au total (Ehpad compris), soit 346 de plus
  • 50 352 décès à l'hôpital, soit 346 de plus
  • 25 735 hospitalisations en cours, soit 49 de plus
  • 2 876 personnes actuellement en réanimation, soit 24 de plus
  • 1 755 nouveaux admis à l'hôpital (-152) et 252 en réanimation (-40)
  • 214 538 personnes sorties de l'hôpital, soit 1296 de plus

NB : les données relatives aux personnes hospitalisées et en réanimation présentées ci-dessus correspondent au nombre de patients en cours de soins et non au cumul depuis le début de l'épidémie. Concernant les évolutions, il faut distinguer le solde 'net', autrement dit l'évolution tenant compte des entrées, mais aussi des sorties et des décès, des nouveaux admis ('brut') présentés juste en dessous.

Les infos du jeudi 21 janvier

  • Olivier Véran était l'invité du 20 heures de TF1, jeudi soir. Le ministre de la Santé s'est notamment exprimé au sujet de la campagne de vaccination, dont le rythme est vivement critiqué en France. "Nous aurons vacciné 4 millions [de personnes] à la fin du mois de février" et "la totalité de la population française, d'ici à la fin août" a-t-il assuré. Il a également indiqué que 500 000 places de vaccination seront ouvertes dès mardi. Si la campagne de vaccination est victime de son succès dans plusieurs territoires de France, Olivier Véran a annoncé : "D'ici demain, vous aurez le nombre de doses envoyées par centre." Interrogé sur le mutant britannique du Covid-19, il a estimé qu'"on a toutes les raisons de penser que [le vaccin] soit aussi efficace sur le variant anglais". Et de souligner : "Nous faisons tout pour limiter que le variant ne se propager sur le territoire." Par ailleurs, le ministre n'a pas exclu le recours à un troisième confinement : "Nous pourrions aller jusqu'à un reconfinement si la situation pouvait l'exiger."
  • L'inquiétude grandit à cause de la montée en puissance des nouveaux variants du Covid-19. Que ce soit celui identifié au Royaume-Uni, en Afrique du Sud ou au Brésil, ces mutations du coronavirus font trembler les autorités sanitaires. Et pour cause, bon nombre de professionnels de santé estiment que ces nouvelles souches, réputées comme plus contagieuses, seront majoritaires en France d'ici quelques semaines. De plus, elles pourraient se montrer résistantes non seulement aux vaccins, mais aussi aux anticorps développés dans le cas d'une contamination à la souche originelle du virus. Toutes les infos dans notre article dédié aux variants du Covid-19.
  • Un important foyer de contaminations a été identifié dans l'Oise, à l'hôpital de Compiègne-Noyon. 172 patients et 70 membres du personnel, dont une majorité de soignants, ont été testés positifs au Covid-19. Ces contaminations pourraient avoir comme origine l'un des variants du virus, a précisé la directrice du centre hospitalier, dont l'activité a été réduite.
  • Nouveau couac dans la campagne de vaccination en France. Le centre d'Alençon a dû fermer ses portes pour pénurie de doses, illustrant la colère de certains élus face à la lenteur de l'approvisionnement des centres. "C'est complètement incompréhensible", a déploré jeudi sur LCI Christophe de Balorre, le président du Conseil départemental  de l'Orne.
Lire aussi

Consultez les chiffres du coronavirus dans votre commune

Nouveaux cas de Covid, taux de positivité des tests, part de la population testée... Linternaute vous propose de consulter gratuitement les données sur l'évolution de l'épidémie dans votre commune. Voir
 

21/01/21 - 23:59 - "On peut s'attendre à ce qu'il y ait une très forte augmentation"

FIN DU DIRECT - À la question "La France peut-elle se retrouver dans la même situation que le Royaume-Uni ?", le Professeur Patrick Berche, microbiologiste et membre de l'Académie de médecine, a répondu sur franceinfo : "C'est une possibilité, car on a une augmentation importante du nombre de cas, un chiffre-clé va être le nombre de cas du variant la semaine prochaine, s'il double ou s'il triple, on peut s'attendre, d'après les modèles mathématiques, à ce qu'il y ait une très forte augmentation."

21/01/21 - 23:52 - Quelle est la situation en Bourgogne-Franche-Comté ?

D'après le dernier bilan du Covid-19 daté du 21 janvier, en Bourgogne-Franche-Comté, le nombre de personnes hospitalisées est de 1 787 patients, avec 150 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 181 malades sont en réanimation, avec neuf nouvelles entrées dans la journée. 3 116 personnes sont mortes du coronavirus, soit 39 de plus en 24 heures, et 11 466 sont sorties de l'hôpital, soit 126 de plus. Le taux d'occupation des lits de réanimation, à l'échelle régionale, est de 91,4%.

21/01/21 - 23:37 - Les chiffres en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon le dernier bilan du Covid-19 daté du jeudi 21 janvier, en Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre de personnes hospitalisées est de 3 833 patients, avec 212 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 400 malades sont en réanimation, avec 39 nouvelles entrées dans la journée. 7 613 personnes sont mortes du coronavirus, soit 45 de plus en 24 heures, et 31 365 sont sorties de l'hôpital, soit 225 de plus. Le taux d'occupation des lits de réanimation, à l'échelle régionale, est de 71,6%.

21/01/21 - 23:22 - "Le couvre-feu à 18 heures a des effets positifs"

Le maire de Colmar Éric Straumann a souligné auprès de franceinfo, ce jeudi, que "le couvre-feu à 18 heures a des effets positifs, même si la pression sur les hôpitaux et les réanimations est forte". L'élu est favorable à la mise en place de "confinements différenciés", territoire par territoire. Il a également appelé Emmanuel Macron à "s'appuyer davantage sur les élus locaux".

21/01/21 - 23:07 - Le point en Île-de-France

Selon le dernier bilan du Covid-19, en Île-de-France, le nombre de personnes hospitalisées est de 4 804 patients, avec 258 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 584 malades sont en réanimation, avec 53 nouvelles entrées dans la journée. 12 947 personnes sont mortes du coronavirus, soit 50 de plus en 24 heures, et 58 039 sont sorties de l'hôpital, soit 224 de plus. Le taux d'occupation des lits de réanimation, à l'échelle régionale, est de 50,9%.

21/01/21 - 22:51 - Une quarantaine imposée à toute personne arrivant aux États-Unis par avion

Une quarantaine sera imposée à toute personne arrivant aux États-Unis par avion, d'après l'AFP dont Le Figaro se fait l'écho. C'est ce qu'a annoncé le nouveau président américain Joe Biden, lors de la présentation de son plan de lutte contre le Covid-19, ce jeudi.

21/01/21 - 22:36 - Baccalauréat : épreuves de spécialité annulées au profit du contrôle continu

D'après franceinfo, le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a annoncé que les épreuves de spécialité du nouveau baccalauréat, prévues au mois de mars, sont annulées au profit du contrôle continu. "Les enseignements de spécialité des baccalauréats général et technologique ne seront pas évalués au travers d’épreuves au mois de mars mais sur la base des moyennes des trois trimestres de terminale de ces enseignements", a-t-il indiqué à travers une lettre envoyée aux professionnels de l'Education nationale.

21/01/21 - 22:21 - Bruno Le Maire s'exprime sur la réouverture des restaurants

Interrogé sur les rumeurs selon lesquelles les restaurants ne pourraient rouvrir avant avril, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a ainsi réagi sur LCI : "Toutes les dates qui circulent, c'est du vent."

21/01/21 - 22:06 - Quel bilan dans les Bouches-du-Rhône ?

Selon le dernier bilan du Covid-19 daté du 21 janvier, dans les Bouches-du-Rhône, le nombre de personnes hospitalisées est de 1 161 patients, avec 87 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 200 malades sont en réanimation, avec 18 nouvelles entrées dans la journée. 2 015 personnes sont mortes du coronavirus, soit 18 de plus en 24 heures, et 11 919 sont sorties de l'hôpital, soit 68 de plus. Le taux d'occupation des lits de réanimation, à l'échelle régionale, est de 76,5%.

21/01/21 - 21:49 - Pfizer va livrer moins de doses à la France.. pour le même tarif

Le laboratoire Pfizer a décidé de livrer moins de flacons de vaccin à l'Union européenne. Pourquoi ? Pfizer avait estimé initialement que chaque flacon fourni permettait d'effectuer 5 vaccins. Or, comme le rappelle le laboratoire dans un communiqué transmis à l'AFP ce jeudi, l'Agence européenne du médicament "a autorisé l'utilisation de l'extra-volume présent dans les flacons de vaccin, considérant qu'il correspondait à une sixième dose". Pour Pfizer, cette donnée a une implication très intéressante : le groupe considère en effet qu'il est "donc possible désormais d'extraire six doses et non plus cinq dans les flacons". Pfizer se base sur ce constat pour ajuster la livraison prévue pour toutes les commandes effectuées, notamment par l'UE et la France. Le groupe va livrer moins de flacons que prévu, sans modifier le tarif de la commande, le laboratoire insiste sur ce point : c'est un nombre de doses qui a été commandé et non pas un nombre de flacons. Quant aux flacons prévus à la livraison et non distribués dans l'UE, Pfizer ne s'en privera pas, le laboratoire les vendra à d'autres commanditaires.

21/01/21 - 21:34 - Vaccination : faut-il privilégier l'est de la France ?

C'est en tout cas la volonté d'Odile Launay, infectiologue et coordinatrice du centre de vaccinologie Cochin-Pasteur, qui a estimé ce jeudi qu'il convient de vacciner en priorité cette zone car c'est là où le Covid-19 circule le plus.

21/01/21 - 21:19 - Des cas du variant anglais dans le Rhône

Le département du Rhône compte désormais plusieurs cas de variant au Covid-19, a fait savoir l'Agence régionale de santé, qui précise malgré tout que pour l'instant, ce sont des cas isolés. Il n'y a donc pas de foyer de contamination.

21/01/21 - 21:04 - Les chiffres continuent de monter dans les hôpitaux

La tension se fait de plus en plus ressentir dans les hôpitaux. D'après le dernier bilan de Santé publique France publié ce jeudi 21 janvier, 25 735 hospitalisations sont en cours, soit 49 de plus. 2 876 personnes sont actuellement en réanimation, soit 24 de plus. À noter que ces données correspondent aux nombres de patients en cours de soins et non au cumul depuis le début de l'épidémie.

21/01/21 - 20:48 - Les séniors reconfinés seuls ?

Invitée sur BFMTV ce jeudi matin, l'infectiologue Odile Launay s'est dite favorable à un confinement uniquement pour les personnes âgées. "Si malgré le couvre-feu on continue à avoir une augmentation du nombre de cas et d'hospitalisations, très probablement on va être obligés de repasser par le confinement. Dans la mesure où les vaccins arrivent, est-ce que ce confinement ne pourrait pas être proposé aux gens les plus à risque, ceux qui vont être très vite vaccinés", a-t-elle déclaré, justifiant l'intérêt de "maintenir une certaine vie économique en particulier pour nos plus jeunes".

21/01/21 - 20:33 - Quid des masques ? Olivier Véran a donné quelques précisions

Au sujet des masques, Olivier Véran a précisé que "le Haut Conseil considère que les masques de catégorie 1 sont suffisants". Toutefois, "il recommande aux Français ne plus utiliser le masque artisanal que l'on a fabriqué chez soi".

21/01/21 - 20:27 - "Nous aurons vacciné 4 millions [de personnes] à la fin du mois de février"

Face aux critiques sur le rythme de la vaccination en France, Olivier Véran a assuré : "Nous avons fait le choix de massivement vacciner en janvier." Et de poursuivre : "Il y aura des rappels de vaccinations en février. Nous aurons vacciné 4 millions [de personnes] à la fin du mois de février. (...) La totalité des Français seront vaccinés d'ici la fin août, à condition d'avoir les vaccins (..) s'ils sont validés et efficaces."

21/01/21 - 20:26 - "Un taux d'adhésion au vaccin supérieur à 80%" chez les résidents d'Ehpad

Le ministre de la Santé Olivier Véran a également précisé que le "taux d'adhésion au vaccin" est "supérieur à 80%" chez les personnes âgées en Ehpad, depuis le lancement de la campagne de vaccination en France.

21/01/21 - 20:23 - "La vaccination garde tout son intérêt quelle que soit la situation"

Concernant l'efficacité du vaccin pour lutter contre le variant britannique, le ministre de la Santé Olivier Véran a assuré : "La vaccination garde tout son intérêt quelle que soit la situation. On a toutes les raisons de penser qu'il soit aussi efficace sur le variant anglais."

21/01/21 - 20:19 - "Nous pourrions aller jusqu'à un reconfinement si la situation pouvait l'exiger"

Interrogé sur les mesures en place pour endiguer la propagation du coronavirus, Olivier Véran n'a pas exclu le recours à un troisième confinement. "Nous espérons des effets positifs. Si la situation doit évoluer, si nous sommes sur une pente épidémique à cause du variant britannique, (...) nous pourrions aller jusqu'à un reconfinement si la situation pouvait l'exiger", a-t-il déclaré. Et d'évoquer le couvre-feu à 18 heures, actuellement en vigueur : "Là où nous l'avons mis en place tôt, il y a plutôt eu une baisse de la pression épidémique."

21/01/21 - 20:17 - "Nous faisons tout pour limiter que le variant ne se propage sur le territoire"

Selon Olivier Véran, il y a 200 à 300 cas par jour du mutant britannique en France. "C'est une course contre la montre pour freiner la diffusion du virus", a-t-il lancé. Et d'ajouter : "Le variant anglais, c'est presque le même virus mais qui est beaucoup plus contagieux. Nous faisons tout pour limiter que le variant ne se propage sur le territoire" 

LIRE PLUS

Quelle est l'évolution du coronavirus en France ?

Comme chaque fin de semaine, Santé publique France a publié ce jeudi dans la soirée, son dernier point épidémiologique hebdomadaire sur l'épidémie de coronavirus dans le pays pour la semaine 01 (du 4 au 10 janvier 2021). Ces points, plus détaillés que les bilans quotidiens délivrés chaque soir, éclairent chaque semaine un peu plus sur la situation sanitaire dans le pays. En résumé, SPF s'inquiète de la "forte augmentation du nombre de cas confirmés" de Covid en France, "plus marquée chez les moins de 20 ans" et de la pression qui continue de peser sur les hôpitaux. Voici ce qu'il faut retenir de ce point épidémiologique :

  • Les indices de circulations du Covid-19 ont tous augmenté en semaine 01. Le nombre de cas confirmés a augmenté de 30% avec près de 29 000 cas de plus entre les semaines 53 et 01. Le taux de positivité national est désormais de 6,5%, alors qu'il était de 5,4% en S53. Le taux national d’incidence (nombre de cas de Covid-19 pour 100 000 habitants) a bondi de 30%, passant de 145/100 000 en semaine 53 à 188 en semaine 01.
  • Les variant du Covid-19 progressent, Santé publique France note l'identification de 66 cas d’infection au variant VOC 202012/01 (Royaume-Uni) et de 3 cas d’infection au
    variant 501Y.V2 (Afrique du Sud). Ces cas correspondent à des tests prélevés entre le 13 décembre 2020 et le 4 janvier 2021, précise SPF. Le ministre de la Santé Olivier Véran a pour sa part évoqué ce jeudi en conférence de presse entre 200 et 300 nouveaux cas quotidiens du variant.
  • La pression augmente en milieu hospitalier avec une nouvelle hausse des hospitalisations en France. 8 872 nouvelles hospitalisations ont été déclarées en S01 contre 7 460 en S53, soit +19%. Autre élément inquiétant, le nombre de nouvelles admissions en réanimation a augmenté, passant de 1 135 en S53 à 1 375 en S01, soit +21%. Tout cela alors que les chiffres de réanimation s'étaient stabilisés entre les semaines 49 et 53.
  • Le nombre hebdomadaire de décès reste élevé, même s'il est stable. En semaine 01, 2298 décès étaient recensés, "mais les données n’étant pas consolidées, cette tendance ne peut pas encore être interprétée", précisé Santé publique France. En semaine 53, dernière semaine de l'année 2020, on avait compté 2360 décès.
  • Les régions les plus touchées par le Covid-19, tant en circulation du virus qu'en mortalité, restent Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Bourgogne-Franche-Comté, le Grand Est et Auvergne-Rhône-Alpes.

Carte du coronavirus en France

Suivez l'évolution du coronavirus dans votre commune grâce à la carte ci-dessous. Cliquez sur un département pour afficher la liste des communes. Retrouvez aussi tous les détails sur cette cartographie et le point complet par ville et par département dans notre article sur la carte du Covid en France

Cliquez sur un département pour consulter la liste de ses villes.

Depuis la mi-octobre, Santé publique France communique les données d'incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants) à l'échelle des communes. Les chiffres sont à ce stade communiqués selon une échelle (10 , 20, 50, 150, 250, 500, 1000 cas pour 100 000 habitants). Les données sont exprimées sur une semaine glissante, ce qui signifie qu'elles sont calculés un jour J à partir des tests réalisés entre 3 et 9 jours précédemment. Pour accéder aux informations relatives au coronavirus dans votre commune, saisissez son nom dans le moteur de recherche ou cliquez sur son département d'appartenance dans la carte ci-dessous.

Pour rappel, le taux d'incidence correspond au nombre de nouveaux cas de Covid-19 sur une période d'une semaine, par rapport à la population totale d'un territoire (pays, région, département ou commune). Cet indicateur s'exprime généralement en nombre de cas pour 100 000 habitants. Le taux de dépistage donne quant à lui le nombre de personnes ayant réalisé un test de dépistage du coronavirus sur le nombre total d'habitants,  au cours de la période. Il est lui aussi exprimé le plus souvent sur 100 000 habitants. Enfin, le taux de positivité des tests livre le pourcentage de tests positifs au coronavirus, rapporté au nombre total de tests effectués sur la période.

Derniers articles sur le coronavirus