DIRECT. Coronavirus en France : 22 950 malades hospitalisés, une évolution favorable"

Chargement de votre vidéo
"DIRECT. Coronavirus en France : 22 950 malades hospitalisés, une évolution favorable""

DIRECT. Coronavirus en France : 22 950 malades hospitalisés, une évolution favorable" CORONAVIRUS. "L'évolution semble favorable", selon le directeur général de la santé Jérôme Salomon, au JDD, ce dimanche 16 mai. Les nombres de personnes hospitalisées et de malades en réanimation continuent de baisser.

Les infos Covid du dimanche 16 mai

  • 20 millions de personnes ont été vaccinées avec une seule dose, samedi 15 mai, a annoncé Emmanuel Macron sur Twitter. Le gouvernement a donc rempli son objectif. Ce dernier envisage d’avancer la date de l’ouverture de la vaccination à tous les majeurs, sans aucune condition, à avant le 15 juin. La possibilité d’une avancée de la date est "sur la table", selon les informations du Journal du Dimanche.
  • Le directeur général de la santé se dit "raisonnablement optimiste", sur l’épidémie de Covid-19. "L'évolution semble favorable", décrit Jérôme Salomon, dans Le JDD, ce dimanche 16 mai. L’infectiologue appelle cependant à la prudence face aux 16 000 nouveaux cas quotidiens et aux taux d’incidence assez élevé dans certains départements. "Il ne faut pas rater les derniers kilomètres du marathon, ce moment où on peut flancher", alerte-t-il.
  • Les indicateurs de l’épidémie poursuivent leur baisse. 22 950 personnes sont actuellement hospitalisées, soit 456 de moins par rapport à la veille, et moins de 4 300 patients se trouvent en réanimation. Les nouvelles admissions à l’hôpital et en soins intensifs diminuent également.
  • La Guyane connaît un nouveau confinement, depuis vendredi et pour une durée de 17 jours. La région présente le plus haut taux d’incidence du pays (320,6), et cet indicateur a plus que doublé en un mois. Le variant brésilien y est largement majoritaire, en raison de la proximité avec le Brésil.
Lire aussi

Consultez les chiffres du coronavirus dans votre commune

Nouveaux cas de Covid, taux de positivité des tests, part de la population testée... Linternaute vous propose de consulter gratuitement les données sur l'évolution de l'épidémie dans votre commune. Lire

En direct

10:30 - Jérôme Salomon se dit "raisonnablement optimiste", mais reste prudent

Le directeur général de la santé affirme qu’il est "raisonnablement optimiste" face aux indicateurs de l’épidémie. "Si les risques demeurent, l'amélioration actuelle peut encore s'amplifier", affirme Jérôme Salomon, dans Le JDD, ce dimanche. "L’évolution semble favorable, tant mieux. Mais on compte encore près de 16.000 nouveaux cas par jour", prévient l’infectiologue. Il évoque également certains départements où le taux d’incidence dépasse 200 ou 250 comme l’Île-de-France. "Il ne faut pas rater les derniers kilomètres du marathon, ce moment où on peut flancher", nuance le directeur général de la santé. 

Cas, morts... Dernier bilan du Covid en France

La situation dans les hôpitaux continue de s'améliorer, selon les derniers chiffres publiés par Santé publique France. 112 décès sont à déplorer. Plus de 15 000 nouvelles infections au Covid-19 ont été enregistrées en 24 heures. Le point complet : 

  • 5 863 839 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 15 685 de plus
  • 107 535 décès au total (Ehpad compris), soit 112 de plus
  • 81 228 décès à l'hôpital, soit 112 de plus
  • 22 950 personnes actuellement hospitalisées, soit 456 de moins
  • 4 271 personnes actuellement en réanimation, soit 81 de moins
  • 580 nouveaux admis à l'hôpital (-153) et 134 en réanimation (-18)
  • 357 613 personnes sorties de l'hôpital, soit 913 de plus
  • Taux de positivité des tests : 4,48%, soit 0,25 point de moins
  • Taux d'incidence : 165,81 cas/100 000, soit 2,71 points de moins

Quelle est l'évolution du coronavirus en France ?

Santé publique France a publié dans la soirée du jeudi 13 mai son dernier point épidémiologique hebdomadaire sur l'épidémie de coronavirus dans le pays pour la semaine 18 (du 3 au 9 mai 2021). Ces points, plus détaillés que les bilans quotidiens délivrés tous les soirs, éclairent chaque semaine un peu plus sur la situation sanitaire dans le pays. En résumé, on note une poursuite de la baisse des indicateurs et de la pression hospitalière. Santé publique France insiste malgré tout sur la prudence à observer à la lecture de ces chiffres, alors qu'a débuté la levée des restrictions. Découvrez ce qu'il faut retenir de ce point épidémiologique :

  • La circulation du Covid-19 continue de diminuer en France. Les deux indicateurs naturellement retenus sont en diminution d'une semaine à l'autre. En S17, le taux de positivité des tests était de 5,4% (-2 points par rapport à S17) et le taux d'incidence faisait état de 197 cas de contaminations pour 100 000 habitants (241/100 000 en S17, soit -18%). De fortes disparités territoriales subsistent encore néanmoins, avec encore quelques départements encore au-dessus du seuil de 250 cas pour 100 000 habitants, dont certains encore au-dessus de 300.
  • La pression hospitalière est également en baisse, avec 8 062 nouvelles admissions à l'hôpital en semaine 18, contre 10 748 en semaine 17. En réanimation, on note également une baisse, 1 246 nouveaux patients ont intégré ces services en S18, contre 1 678 en S17, soit -26%.
  • La situation reste fragile. Santé publique France insiste sur la nécessité de maintenir une forte vigilance aux mesures de prévention, malgré ces baisses, alors qu'a débuté le déconfinement. "La circulation du virus reste toujours soutenue sur l’ensemble du territoire métropolitain. La pression hospitalière demeure forte, notamment dans les services de soins critiques dans la majorité des régions invitant à la plus grande vigilance dans les prochaines semaines compte tenu de l’assouplissement progressif des mesures collectives"
  • En milieu scolaire, la réouverture des écoles maternelles et primaires le 26 avril a eu un impact à la hausse sur le nombre de cas ayant fréquenté le milieu scolaire, ainsi que sur le nombre de contacts à risque chez les moins de 10 ans, explique Santé publique France. Cela se ressent dans la baisse du taux d'incidence chez les 0-14 ans, qui reste la plus faible si l'on se penche sur les classes d'âges, avec -6%. En comparaison, chez les 65-74 ans, cette baisse se situe autour des -24%.
  • Concernant les variants, si la souche d'origine britannique continue de circuler avec intensité et confirme une fois de plus son caractère majoritaire sur la souche originelle, les variants sud-africain et brésilien n'explosent toujours pas en France. Les chiffres restent stables par rapport à la semaine 17 avec 79,5% des tests criblés ayant une correspondance avec le variant britannique, contre 5,6% avec les variants sud-africain et indiens.

Carte du coronavirus en France

Suivez l'évolution du coronavirus dans votre commune grâce à la carte ci-dessous. Cliquez sur un département pour afficher la liste des communes. Retrouvez aussi tous les détails sur cette cartographie et le point complet par ville et par département dans notre article sur la carte du Covid en France

Cliquez sur un département pour consulter la liste de ses villes.

Depuis la mi-octobre, Santé publique France communique les données d'incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants) à l'échelle des communes. Les chiffres sont à ce stade communiqués selon une échelle (10 , 20, 50, 150, 250, 500, 1000 cas pour 100 000 habitants). Les données sont exprimées sur une semaine glissante, ce qui signifie qu'elles sont calculés un jour J à partir des tests réalisés entre 3 et 9 jours précédemment. Pour accéder aux informations relatives au coronavirus dans votre commune, saisissez son nom dans le moteur de recherche ou cliquez sur son département d'appartenance dans la carte ci-dessous.

Pour rappel, le taux d'incidence correspond au nombre de nouveaux cas de Covid-19 sur une période d'une semaine, par rapport à la population totale d'un territoire (pays, région, département ou commune). Cet indicateur s'exprime généralement en nombre de cas pour 100 000 habitants. Le taux de dépistage donne quant à lui le nombre de personnes ayant réalisé un test de dépistage du coronavirus sur le nombre total d'habitants,  au cours de la période. Il est lui aussi exprimé le plus souvent sur 100 000 habitants. Enfin, le taux de positivité des tests livre le pourcentage de tests positifs au coronavirus, rapporté au nombre total de tests effectués sur la période.

Coronavirus