DIRECT. Coronavirus en France : 244 morts en 24 heures, plusieurs seuils encore franchis

Chargement de votre vidéo
"DIRECT. Coronavirus en France : 244 morts en 24 heures, plusieurs seuils encore franchis"

DIRECT. Coronavirus en France : 244 morts en 24 heures, plusieurs seuils encore franchis CORONAVIRUS FRANCE. D'après le bilan de Santé publique France de mercredi, 244 décès ont été enregistrés dans les dernières 24 heures. Plus de 20 000 hospitalisations sont en cours, et la barre des 3 000 personnes en réanimation a été franchie. Lors de son allocution, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d'un nouveau confinement à partir de vendredi, jusqu'au 1er décembre.

Combien de cas et de morts du coronavirus en France ? Dernier bilan

Le dernier bilan de Santé publique France est tombé ce mercredi. 244 morts sont à déplorer dans les dernières 24 heures. Par ailleurs, plus de 20 000 hospitalisations sont en cours (20 207 exactement), et le seuil des 3 000 personnes en réanimation a été franchi. Voici les chiffres du jour :

  • 1 235 132 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 36 437 de plus
  • 35 785 décès au total (Ehpad compris), soit 244 de plus
  • 24 424 décès à l'hôpital, soit 244 de plus
  • 20 207 hospitalisations en cours, soit 1229 de plus
  • 3045 personnes actuellement en réanimation, soit 127 de plus
  • 2821 nouveaux admis à l'hôpital (-167) et 372 en réanimation (-59)
  • 113 977 personnes sorties de l'hôpital, soit 1261 de plus
  • Taux de positivité des tests : 18,6%, soit 0,2 point de plus
  • 2 448 clusters en cours d'investigation, stable
  • 96 départements en vulnérabilité élevée, stable

NB : les données relatives aux personnes hospitalisées et en réanimation présentées ci-dessus correspondent au nombre de patients en cours de soins et non au cumul depuis le début de l'épidémie. Concernant les évolutions, il faut distinguer le solde 'net', autrement dit l'évolution tenant compte des entrées, mais aussi des sorties et des décès, des nouveaux admis ('brut') présentés juste en dessous.

Les infos du mercredi 28 octobre

  • Face à la situation du coronavirus en France de nouveau critique, Emmanuel Macron a pris la parole mercredi soir, à 20 heures, devant les Français. Le président de la République a annoncé la mise en place d'un reconfinement, à partir de vendredi, "a minima jusqu'au 1er décembre" (retrouvez les dernières infos sur l'allocution d'Emmanuel Macron).
  • Lors de son allocution, Emmanuel Macron a déclaré : "Près de 9 000 patients seront en réanimation à la mi-novembre", avant d'évoquer "une deuxième vague qui sera sans doute plus dure et plus meurtrière que la première".

Lire aussi

23:48 - Plus de 20 000 hospitalisations et plus de 3 000 patients en réanimation

FIN DU DIRECT - Plusieurs seuils ont été franchis, au niveau des chiffres du Covid-19, ce mercredi. Selon le dernier bilan de Santé publique France, plus de 20 000 personnes sont actuellement hospitalisées (20 207 exactement, soit 1 229 de plus en 24 heures). La barre des 3 000 personnes sont actuellement en réanimation a été dépassée (3 045 précisément, soit 127 de plus). Ces données correspondent aux nombres de patients en cours de soins et non au cumul depuis le début de l'épidémie.

22:27 - Quelle est la situation dans le Bas-Rhin ?

Selon le dernier bilan de Santé publique France, 206 patients sont actuellement hospitalisés, avec 31 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 23 personnes se trouvent en réanimation, sans nouvelle entrée dans la journée. 727 personnes sont mortes du coronavirus, soit 2 de plus en 24 heures, et 3 014 sont sorties de l'hôpital soit 9 de plus. Le taux d'occupation des lits de réanimation est de 27,3%.

22:09 - L'hôpital de Mouthe à la recherche de renfort

L'hôpital de Mouthe, dans le Doubs, recherche, lui aussi, des bénévoles pour son Ehpad, où plusieurs cas de coronavirus ont été confirmés, indique France Bleu. L'établissement de santé a également besoin de renfort de personnel soignant. L'appel a été lancé par la direction du centre hospitalier Haute-Comté, situé à Pontarlier.

21:38 - Taux de positivité des tests : 18,6 %

D'après le dernier bilan de Santé publique France, le taux de positivité des tests ce mercredi est de 18,6 %, ce qui représente une augmentation de 0,2 point en 24 heures. Par ailleurs, 96 départements sont classés en vulnérablité élevée, comme la veille.

21:23 - Quelle est la situation en Isère ?

D'après les derniers chiffres du Covid publiés ce mercredi, en Isère, le nombre de personnes hospitalisées est de 638 patients, avec 124 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 83 malades sont en réanimation, avec 14 nouvelles entrées dans la journée. 259 personnes sont mortes du coronavirus, soit 10 de plus en 24 heures et 1395 sont sorties de l'hôpital, soit 46 de plus. Le taux d'occupation des lits de réanimation est de 92,8%.

21:19 - 244 morts, 36 437 nouveaux cas en 24 heures

Selon le bilan de Santé publique France diffusé ce mercredi, 244 morts ont été enregistrés en 24 heures. Depuis le début de l’épidémie, il y a eu 35 785 décès. Par ailleurs, on compte 36 437 nouveaux cas dans la journée, avec un total de 1 235 132 cas confirmés par PCR depuis le début de la crise sanitaire.

21:08 - Quelle est la situation en Île-de-France ?

Selon le dernier bilan de Santé publique France, en Île-de-France, le nombre de personnes hospitalisées est de 4 893 patients, avec 588 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 852 malades sont en réanimation, avec 84 nouvelles entrées dans la journée. 8858 personnes sont mortes du coronavirus, soit 44 de plus en 24 heures, et 39 466 sont sorties de l'hôpital, soit 295 de plus. Le taux d'occupation des lits de réanimation au 28 octobre 2020, à l'échelle régionale, est de 74,3%.

20:41 - Quelle est la situation dans les Hauts-de-France ?

D'après le dernier bilan de Santé publique France, dans les Hauts-de-France,  le nombre de personnes hospitalisées est de 2 132 patients, avec 324 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 328 malades sont en réanimation, avec 50 nouvelles entrées dans la journée. 2 356 personnes sont mortes du coronavirus, soit 26 de plus en 24 heures, et 9545 sont sorties de l'hôpital, soit 128 de plus. Le taux d'occupation des lits de réanimation est de 74,9%.

20:22 - Un confinement jusqu'au 1er décembre

Les nouvelles mesures annoncées par le président de la République Emmanuel Macron seront instaurées à partir de vendredi, "et elles seront appliquées a minima jusqu'au 1er décembre", a-t-il précisé. Quelques minutes plus tôt, le chef de l'Etat a souligné : "La deuxième vague sera sans doute plus dure et meurtrière que la première."

20:20 - Visites autorisées dans les Ehpad et maisons de retraite

Emmanuel Macron a précisé que "les visites en maison de retraite et en EHPAD seront cette fois autorisées dans le strict respect sanitaire". Il a également déclaré : "Restez au maximum chez vous, respectez les règles. La réussite dépend du civisme de chacune et chacun d'entre nous."

20:18 - Des précisions sur l'ouverture des établissements scolaires

"Nos enfants ne sauraient durablement rester privés d'instruction, d'éducation, de contact avec le système scolaire. (...) Les crèches, les écoles, les collèges et les lycées demeureront donc ouverts avec des protocoles sanitaires renforcés", a ajouté Emmanuel Macron.

20:15 - Un confinement plus léger qu'au printemps

Emmanuel Macron a précisé que ce confinement serait allégé, par rapport à celui du mois de mars : "Parce que nous avons appris des événements, ce confinement sera adapté sur trois points principaux. Les écoles resteront ouvertes. Le travail pourra continuer. Les Ehpad et les maisons de retraite pourront être visités", a-t-il indiqué.

20:12 - Emmanuel Macron confirme la mise en place d'un reconfinement

Comme attendu, Emmanuel Macron a annoncé le retour d'un confinement national, dès ce vendredi, pour endiguer la propagation du coronavirus en France. "J'ai décidé qu'il fallait retrouver à partir de vendredi le confinement qui a stoppé le virus. Tout le territoire est concerné", à l'exception d'aménagement dans les Outre-mers, a-t-il déclaré. Suivez le discours en direct et toutes les annonces

20:11 -  "Nous sommes submergés par l'accélération soudaine de l'épidémie"

La situation est critique en France, dans le contexte de crise sanitaire du coronavirus. Et Emmanuel Macron a insisté sur ce point, lors de son allocution à l'Elysée, ce mercredi. "Nous sommes submergés par l'accélération soudaine de l'épidémie", a-t-il déclaré.

20:07 - "Près de 9 000 patients seront en réanimation à la mi-novembre"

Le chef de l'Etat s'est exprimé sur les chiffres de réanimation. "Près de 9 000 patients seront en réanimation à la mi-novembre", a-t-il assuré avant d'évoquer "une deuxième vague qui sera sans doute plus dure et plus meurtrière que la première".

20:04 - "On peut toujours s'améliorer"

Emmanuel Macron est revenu sur la situation de l'épidémie en France : "Avons-nous tout bien fait ? Non, je l'ai dit il y a quinze jours, on peut toujours s'améliorer, mais nous avons fait tout notre possible et je crois profondément que notre stratégie était, compte tenu des informations qui étaient les nôtres, la bonne", a-t-il déclaré.

20:03 - "L'ensemble des régions se trouve aujourd'hui au seuil d'alerte"

Au début de son allocution, le président de la République Emmanuel Macron a déclaré : "Le virus circule en France à une vitesse que même les prévisions les plus pessimistes n'avaient pas anticipées." Et d'ajouter : "A la différence de la première vague, l'ensemble des régions se trouve aujourd'hui au seuil d'alerte dans de nombreux endroits pour prendre en charge les patients Covid-19."

20:00 - L'allocution d'Emmanuel Macron a commencé

Le discours d’Emmanuel Macron à l'Elysée a commencé. Le président de la République doit annoncer de nouvelles mesures, dans le contexte de l'épidémie du Covid-19 qui s'accélère de manière exponentielle ces derniers jours. Suivez le discours en direct et toutes les annonces.

19:57 - Plus de 3 000 personnes en réanimation

Ce mercredi, plus de 3 000 personnes sont en réanimation (3 036 exactement), indique LCI. Il y en a donc eu 127 de plus en 24 heures. Concernant le nombre de personnes hospitalisées, la barre des 20 000 a été franchie, avec précisément 20 184 patients, soit 1 229 de plus dans la journée.

19:56 - Les Français se préparent au reconfinement : la vente des pâtes a augmenté

A l'approche de l'allocution d'Emmanuel Macron qui se tiendra ce mercredi à 20h, les Français se préparent à un éventuel reconfinement, comme le rapporte BFMTV. Dans les magasins Leclerc, la vente des pâtes a augmenté de 30% en l'espace d'une semaine. Sur Twitter, Michel-Edouard Leclerc a tenu à rassurer les clients en assurant : "Pas de panique, il y a du stock partout. Ne rejouons pas mars 2020 !".

19:41 - Opération escargot prévue à Strasbourg

Après l'annonce de l'annulation du marché de Noël à Strasbourg, les forains ont annoncé qu'une opération escargot serait organisée jeudi. D'après le premier syndicat de la profession, 30% des 80 forains qui ont pour habitude de travailler l'hiver sur le marché de Noël, pourraient faire faillite. Selon le dernier bilan du Covid, à Strasbourg, le taux d'incidence mesuré le 25 octobre était de 522,4 cas pour 100 000 habitants.

19:24 - Trois ou quatre vaccins d'ici fin 2020, début 2021 selon Charles Michel

Le président du Conseil européen a assuré que trois ou quatre vaccins seraient disponibles d'ici fin 2020, début 2021. "Selon nos informations, on espère qu'à partir de la fin de l'année et au début de l'année prochaine, 3 ou 4 vaccins puissent être progressivement disponibles" a-t-il expliqué sur RTL. "La Commission européenne, au nom des États membres, a signé de nombreux contrats pour s'assurer que quand les vaccins seront disponibles, on puisse bénéficier des doses dont nous avons besoin."

19:09 - Moselle : taux d'occupation des lits à 33%

Comme dans de nombreux départements, la situation en Moselle est de plus en plus critique. Le taux d'incidence est de 319 cas pour 100 000 habitants ce mercredi, contre 307 mardi. Interrogée par France Bleu Lorraine, Lamia Himer, déléguée territoriale de l'Agence régionale de santé du Grand Est pour la Moselle, a souligné : "La situation a très nettement évolué ces deux dernières semaines avec aujourd'hui un taux d'occupation qui est de 33% des lits de réanimation de Moselle occupés par des patients malades de la Covid-19. Il y a encore trois ou quatre semaines, on était à un, deux ou trois patients mais pas plus."

18:54 - Le centre hospitalier de Périgueux lance un appel aux bénévoles

Pour faire face à l'épidémie du Covid-19 qui continue de s'accélérer, le centre hospitalier de Périgueux a lancé un appel à bénévoles ce mercredi. Ces volontaires pourront par exemple organiser les visites en Ehpad, indique France Bleu. Les personnes qui souhaitent venir en aide au centre hospitalier de Périgueux sont invitées à envoyer leur CV à l'adresse mail suivante : da.rh@ch-perigueux.fr, ou téléphoner au 05.53.45.25.47. Pour l'instant, il s'agit d'un recensement des volontaires disponibles, qui seront éventuellement contactés si besoin.

18:39 - Près de 600 hospitalisations dans la Loire et dans le nord de l'Ardèche

D'après Santé publique France, dans la Loire et au nord de l'Ardèche, près de 600 patients sont actuellement hospitalisés (596 précisément). Au pic de la première vague, il y en avait 450, indique le CHU de Saint-Etienne relayé par France Bleu. Parmi ces personnes hospitalisées, plus de 70 se trouvent en réanimation.

LIRE PLUS

Quelle est l'évolution du coronavirus en France ?

Dans son dernier bulletin épidémiologique, publié jeudi 22 octobre dans la soirée, Santé publique France rapporte une "forte augmentation" des indicateurs liés au coronavirus pour la semaine 42 (du 12 au 18 octobre 2020). SPF alerte particulièrement des 65 ans et plus : on compte six fois plus de cas et cinq fois plus d’hospitalisations et d’admissions en réanimation en comparaison à début septembre. Au niveau national, les taux de positivité des tests et d'incidence ont tous les deux augmenté entre S41 et S42 (dans toutes les classes d'âge). Après avoir observé une stabilité en S41, les nouvelles admissions en réanimation repartent drastiquement à la hausse (+48%). Voici ce qu'il faut retenir point par point :

  • Les indicateurs épidémiologique observent une forte hausse. Le taux d'incidence national (nombre de cas pour 100 000 habitants), est désormais de 251 (182 en S41). Désormais, tous les départements sont au-dessus du seuil d’alerte de 50/100 000 habitants. Le taux de positivité des tests est de 13,7% (12,3% en S41). Il est désormais supérieur à 5% dans tous les départements de France métropolitaine et supérieur à 10% pour 62 départements. Les taux de positivité les plus élevés étaient rapportés dans la Loire (23,5%), en Isère (21,7%), en Haute-Loire (20,6%).
  • Les cas confirmés et cas contact augmentent sensiblement. Une augmentation très importante du nombre de nouveaux cas et de nouvelles personnes-contacts à risque identifiés par Santé publique France est observée en S42 pour la 2e semaine consécutive. Le nombre de cas de coronavirus confirmés a augmenté de 39%.
  • En milieu hospitalier, après une baisse en S39 et en S40, et pour la 2ème semaine consécutive, le nombre de passages pour suspicion de SARS-Cov-2 dans l’activité totale était en hausse dans toutes les régions de France métropolitaine (+35% par rapport à S41). A noter que ce chiffre est en baisse en outre-mer. Les déclarations de nouvelles hospitalisations pour COVID-19 ont augmenté en semaine 42 (+48%) Les régions les plus concernées sont Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur,  Île-de-France et Hauts-de-France. SPF note une reprise de l'augmentation des admissions en réanimation (+48% entre S41 et S42), après une stabilisation observée entre S40 et S41.
  • Concernant les décès, le nombre hebdomadaire au niveau national a fortement augmenté : +40% entre les semaines 41 et 42 (de 546 décès en S41 à 764 en S42).
  • Le nombre d’actes SOS Médecins pour suspicion de coronavirus a augmenté entre S41 et S42 (+15%). Cette hausse concerne exclusivement les adultes et semble s’intensifier par rapport à la semaine 41 chez les adultes de 45-74 ans (+35%) et de 75 ans et plus (+26%).

Carte du coronavirus en France : quels sont les départements les plus touchés ?

Nous avons élaboré une carte de synthèse donnant un aperçu de la situation du coronavirus en France, mise à jour au quotidien. Y figurent une série d'indicateurs clés comme les données hospitalières, les décès, les guérisons, mais aussi des statistiques sur la progression du virus comme le taux de positivité des tests, le taux d'incidence, le "R effectif". La classification de chaque département est aussi mentionnée (rouge, alerte renforcée, alerte maximale, en vulnérabilité modérée ou élevée...). 

Retrouvez tous les détails sur cette cartographie et le point complet par département dans notre article sur la carte du Covid en France. 

Si la carte ne s'affiche pas, cliquez ici
Derniers articles sur le coronavirus