DIRECT. Coronavirus en France : 4 240 nouveaux cas, un virage cette semaine ?

Chargement de votre vidéo
"DIRECT. Coronavirus en France : 4 240 nouveaux cas, un virage cette semaine ?"

DIRECT. Coronavirus en France : 4 240 nouveaux cas, un virage cette semaine ? COVID FRANCE. L'épidémie continue de se répandre en France, selon le dernier bilan du Covid-19, qui fait craindre une augmentation de la pression sur les hôpitaux en raison des variants. Ces dernières 24 heures, plus de 4 200 cas ont été recensés et près de 1 800 nouveaux patients ont été hospitalisés.

Cas, morts... Dernier bilan du coronavirus

L'épidémie de coronavirus continue de progresser en France. D'après le dernier bilan du Covid-19, 4 240 cas ont été recensés en date du lundi 25 janvier. Un chiffre à prendre avec des pincettes le lundi, en raison de données de tests faibles le week-end. Néanmoins, on observe une tendance à la hausse, avec 500 cas de plus que lundi dernier. Le bilan fait également état de 445 décès supplémentaires des suites du coronavirus, un chiffre en général plus élevé le lundi en raison de remontées partielles des hôpitaux le week-end. Les chiffres dans les hôpitaux sont en nette augmentation : 1 768 personnes ont été hospitalisées en 24 heures, ce qui représente 850 patients supplémentaires en un jour, et 298 patients ont été admis dans les services de réanimation, soit 123 de plus. Dans le même temps, 743 personnes sont sorties de l'hôpital. Voici les derniers chiffres disponibles ci-dessous : 

  • 3 057 857 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 4 240 de plus
  • 73 494 décès au total (Ehpad compris), soit 445 de plus
  • 51 518 décès à l'hôpital, soit 445 de plus
  • 26 924 hospitalisations en cours, soit 531 de plus
  • 3 041 personnes actuellement en réanimation, soit 76 de plus
  • 1 768 nouveaux admis à l'hôpital (+850) et 298 en réanimation (+123)
  • 217 708 personnes sorties de l'hôpital, soit 743 de plus
  • Taux de positivité des tests : 7,1%, stable

NB : les données relatives aux personnes hospitalisées et en réanimation présentées ci-dessus correspondent au nombre de patients en cours de soins et non au cumul depuis le début de l'épidémie. Concernant les évolutions, il faut distinguer le solde 'net', autrement dit l'évolution tenant compte des entrées, mais aussi des sorties et des décès, des nouveaux admis ('brut') présentés juste en dessous.

Les infos du lundi 25 janvier

  • L'institut Pasteur a annoncé dans un communiqué arrêter son principal projet de vaccin, basé sur le virus du vaccin contre la rougeole, jugé pas assez efficace, selon des résultats intermédiaires d'essais cliniques. "Dans ces études de première administration chez l’homme, le candidat vaccin a été bien toléré, mais les réponses immunitaires induites se sont avérées inférieures à celles observées chez les personnes guéries d'une infection naturelle ainsi qu’à celles observées avec les vaccins autorisés contre le SARS-CoV-2/Covid-19" . De son côté, Moderna rassure en indiquant dans un communiqué que son vaccin est efficace sur les variants venant de Grande Bretagne et d'Afrique du Sud.
  • La propagation du variant anglais ne fait plus guère de doutes désormais en France. Au Parisien qui rappelle que le mutant est encore extrêmement minoritaire, Mylène Ogliastro, vice-présidente de la Société française de virologie, répond : "Cela ne paraît rien, mais c'est énorme. Comme une grenade prête à dégoupiller. Nous sommes aujourd'hui dans une plaine, avant d'attaquer la montagne. Plus on agira en amont, moins la pente sera rude. [...] Plus on le laisse circuler, plus il risque d'évoluer à moyen terme et de trouver d'autres formes de résistance.
  • Emmanuel Macron a indiqué ce lundi qu'aucune décision concernant un éventuel confinement ne serait prise cette semaine. L'exécutif prépare tout de même les esprits à un nouveau confinement, en laissant fuiter des réflexions dans la presse. "Tous ces indicateurs sont inquiétants", a estimé le Premier ministre, lors d'un déplacement à l'ARS Ile-de-France, appelant à "ne pas baisser la garde" et à "amplifier la stratégie".
  • Jean-François Delfraissy, interrogé sur BFMTV hier soir, a indiqué que "les variants sont en train de changer la donne depuis trois semaines. [...] C'est l'équivalent d'une deuxième pandémie, ce variant, il faut changer nos logiciels". Il a estimé qu'il "faudra probablement aller vers un confinement", ajoutant : "Les mesures intermédiaires n'ont pas suffisamment marché pour les variants, mais le confinement en Angleterre et en Irlande montre un début de diminution de la courbe". Le président du conseil scientifique s'interroge aussi sur la fermeture des écoles. "On peut imaginer d'adapter les vacances scolaires de février, en les allongeant d'une semaine ou en les regroupant par exemple".
  • D'après le dernier bilan de l'épidémie, 4 240 cas de Covid-19 ont été recensés et 445 personnes ont perdu la vie des suites du virus. Dans les hôpitaux, près de 27 000 personnes sont hospitalisées actuellement, dont 1 768 nouveaux admis en 24 heures, et 2 041 patients sont en réanimation, soit 76 de plus que la veille. Sur le front de la vaccination, en date de ce lundi, 1 092 958 personnes ont reçu une dose de vaccin, soit 66 087 patients de plus en un jour.
Lire aussi

Consultez les chiffres du coronavirus dans votre commune

Nouveaux cas de Covid, taux de positivité des tests, part de la population testée... Linternaute vous propose de consulter gratuitement les données sur l'évolution de l'épidémie dans votre commune. Voir
 

23:34 - Les Bouches-du-Rhône, département le plus endeuillé en 24 heures

FIN DU DIRECT - D'après le dernier bilan de Santé publique France, Les Bouches-du-Rhône sont le département où les hôpitaux ont recensé le plus de morts ces dernières 24 heures, avec 26 décès liés au Covid-19. L'Isère a recensé 25 décès quand le Var en a comptabilisé 15. L'Auvergne-Rhône-Alpes est la région qui recense le plus grand nombre de décès, avec 73 morts en un jour.

23:04 - Variant britannique : un deuxième mort dans un Ehpad de Toulouse

Un deuxième résident d'un Ehpad de Toulouse, où le variant britannique a été détecté, est mort du Covid-19, a annoncé ce lundi l'ARS de Haute-Garonne. Sur les 42 résidents et 15 membres du personnel, onze sont porteurs de la mutation. À cela s'ajoutent "11 cas probables", a fait savoir le directeur de l'Agence régionale de santé, Laurent Poquet, auprès de l'AFP. "Le patient zéro est toujours en recherche d'identification", a-t-il ajouté.

22:35 - Les discothèques, futurs centres de vaccination ?

Ce lundi, des dirigeants de discothèques se sont mis à disposition de l'État pour contribuer à la campagne de vaccination. Le Syndicat national des discothèques et lieux de loisirs (SNDLL) a proposé de réouvrir ses 1 600 établissements de métropole et d'Outre-mer pour les "transformer en centres de vaccination d'urgence pour toute la population", une initiative relayée par l'AFP. "À l’arrêt depuis le 13 mars 2020, les discothèques représentent à ce jour le secteur d’activité commerciale le plus touché par les conséquences économiques de la Covid-19", a rappelé le président du syndicat, Patrick Malvaës, dans un communiqué mis en ligne ce lundi. Les professionnels du secteur "seront, évidemment, ravis, de contribuer à l’accélération du dispositif de vaccination, étape sanitaire incontournable à la reprise normale de l’activité du pays et à la réouverture de nos établissements".

22:01 - Une campagne de dépistage dans les facs de Rennes

Alors que les chiffres de l'épidémie sont inquiétants à Rennes, avec un taux d'incidence en augmentation, une vaste campagne de dépistage a démarré dans les universités de Rennes ce lundi. "Elle pourrait être élargie à d’autres campus en Bretagne", a indiqué Stéphane Mulliez, le directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) de Bretagne, à nos confrères de Ouest-France. Le taux d'incidence s'élève à 155 dans l'agglomération rennaise, soit deux fois plus qu'à la fin de décembre, où ce taux s'établissait autour de 80 cas pour 100 000 habitants. Un taux à hauteur de 143 cas pour les 16-25 ans, selon l'ARS. Avec 67 000 étudiants, Rennes est l'une des principales villes universitaires de Bretagne. 

21:36 - Près d'1,1 million de personnes vaccinées depuis le début de la campagne

En date de ce vendredi soir, le ministère de la Santé comptabilise 1 092 958 personnes vaccinées contre le Covid-19. C'est 66 087 de plus que lors du précédent bilan d'hier. Sur ce total, 257 000 doses ont été injectées en unités de soins longue durée.

21:11 - CHU de Rennes : déprogrammations d'opérations à cause de clusters

Dans plusieurs services du CHU de Rennes, les clusters se sont multipliés, ce qui a contraint l'hôpital à déprogrammer "à nouveau" des opérations, relate Ouest-France ce lundi. Une situation qui "se tend" dans l'établissement hospitalier, en raison d'un nombre croissant de patients Covid-19. Du point de vue des chiffres, le taux d'incidence est en augmentation à Rennes, avec 162 cas pour 100 000 habitants, "et de manière plus importante encore chez les 66 ans et plus (239,5 pour 100 000 habitants", indique le CHU.

20:45 - JO de Tokyo : des conditions difficiles pour les sportifs non-vaccinés

Les sportifs qui ne seraient pas vaccinés d'ici le 23 juillet, date de lancement des JO de Tokyo, vont traverser la compétition dans des conditions "extrêmement difficiles", a fait savoir Denis Masseglia, le président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), à l'AFP. Les athlètes devront effectuer "une forme de quarantaine, de quinzaine" une fois au Japon, où ils seront contraints de faire des tests matin et soir. "Pas question que les athlètes soient prioritaires par rapport à d'autres catégories de population, mais d'ici les Jeux on peut penser qu'il y a la possibilité de les faire vacciner sans que cela ne pénalise d'autres personnes", estime Denis Masseglia.

20:21 - Le seuil des 3 000 patients en réanimation est franchi

D'après le dernier bilan de l'épidémie, 3 041 personnes sont actuellement en réanimation, soit un chiffre supérieur à 3 000, l'objectif fixé par Emmanuel Macron lors de son allocution en novembre dernier. Près de 300 nouveaux patients ont été admis dans les services de réanimation des hôpitaux de France ces dernières 24 heures.

19:58 - Bruxelles juge inacceptables les retards du vaccin d'AstraZeneca

L'Union européenne a mis la pression sur le laboratoire AstraZeneca, qui a annoncé des livraisons de vaccins moins importantes que prévues. En cause : une baisse de rendement sur un site de production. Selon un porte-parole européen, la présidente de la Commission européenne a appelé le PDG de l'entreprise pour lui "poser des questions importantes et graves" sur ces retards. "Elle a affirmé très clairement qu'elle attend qu'AstraZeneca honore les contrats et conditions prévus dans l'accord de précommande". Dans le même temps, la commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides, a jugé "inacceptables" ces retards de livraisons.

19:41 - Pasteur veut "rebondir" après l'échec de son vaccin

Ce lundi, l'institut Pasteur a annoncé renoncer à son principal projet de vaccin contre le Covid-19. "Sur cet échec, nous allons certainement rebondir", a affirmé Christophe D'Enfert, directeur scientifique de l'institut, dans une interview accordée à Europe 1 dans la soirée. "Il faut se dire que de cet échec, on pourra apprendre pour développer des vaccins dans le futur", a-t-il ajouté, en précisant que Pasteur planchait actuellement sur deux autres projets de vaccins, en lien avec le VIH et un vaccin à ADN.

19:25 - 4 240 nouveaux cas de Covid-19, 445 morts à déplorer

D'après le dernier bilan de l'épidémie, 4 240 nouveaux cas de Covid-19 ont été recensés ces dernières 24 heures. Dans les hôpitaux, les chiffres sont en augmentation : près de 27 000 personnes sont actuellement hospitalisées, dont 1 768 nouveaux patients en 24 heures, et 3 041 patients sont en réanimation, dont 298 nouvelles admissions. Le bilan des morts fait état de 445 décès supplémentaires en 24 heures. 

19:23 - La situation dans les Pays de la Loire

Selon le dernier bilan de l'épidémie dans les Pays de la Loire, 963 personnes ont été hospitalisées, avec 31 personnes admises dans les 24 heures. 92 personnes sont actuellement en réanimation, dont quatre nouvelles admissions dans la journée. Depuis le début de l'épidémie, 1 619 personnes ont perdu la vie des suites du Covid-19.

19:01 - Les vaccins, "ça ne suffit pas", selon Dominique Costagliola

Alors que les rumeurs se font de plus en plus persistantes sur un éventuel reconfinement, la question se pose de l'efficacité du couvre-feu sur la propagation de l'épidémie. "Pour l'instant, on ne voit pas de signes d'améliorations tangibles. On s'est dit qu'on avait une solution avec les vaccins mais ça ne suffit pas", a évoqué l'épidémiologiste Dominique Costagliola sur RTL soir, ce lundi. Selon la directrice de recherche à l'Inserm, "il faut produire [des vaccins] en grandes quantités, c'est un enjeu depuis le début. Les firmes ont essayé de se mettre en ordre de marche mais manifestement, ce n'est pas si facile." La propagation des variants britannique et sud-africain, plus contagieux, font craindre une troisième vague épidémique en France. Mais ces variants sont-ils plus mortels ? "Il y a deux aspects : ils affectent plus de gens, donc entraînent plus de formes graves. Mais est-ce qu'ils augmentent le risque de décéder ? On n'a pas assez de données convaincantes."

18:27 - Un collège fermé à Toulouse après plusieurs cas de variant britannique

Le collège Hubertine Auclert de Toulouse , est fermé jusqu'au 1er février après la découverte de plusieurs cas du variant britannique dans l'établissement annonce l'ARS. Un grand dépistage se déroulera le 29 janvier prochain.

18:07 - 46 cas positifs dans un Ehpad en Dordogne

La semaine dernière, 25 nouveaux cas de coronavirus ont été détectés chez des résidents, ce qui porte à 46 le nombre cas positifs depuis le début de l'année. Trois résidents sont décédés, deux sont actuellement hospitalisés, et deux sont sous oxygène au sein même de la maison de retraite indique le directeur de l'Ehpad Felix Lobligeois au Bugue. 

17:47 - Les chiffres en PACA

Selon le dernier bilan du Covid daté du 24 janvier 2021, le nombre de personnes hospitalisées est de 3145 patients, avec 157 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 376 malades sont en réanimation, avec 23 nouvelles entrées dans la journée. 4252 personnes sont mortes du coronavirus, soit 11 de plus en 24 heures et 21403 sont sorties de l'hôpital soit 35 de plus.

17:27 - Une école fermée en Normandie

Dans un communiqué, le préfet annonce la fermeture de l'école élémentaire Henri Ribière ce lundi 25 et mardi 26 janvier. Une dizaine de cas positifs ont été recensés au sein de l'établissement composé de neuf classes.

17:07 - Le bilan sanitaire en Occitanie

Selon le dernier bilan en Occitanie, le nombre de personnes hospitalisées est de 1622 patients, avec 56 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 218 malades sont en réanimation, avec 9 nouvelles entrées dans la journée. 2458 personnes sont mortes du coronavirus, soit 7 de plus en 24 heures et 11446 sont sorties de l'hôpital soit 23 de plus.

16:47 - "Le variant ? C'est le même virus, il faut respecter les gestes barrières" selon un infectiologue

Invité de France Bleu Paris, Benjamin Rossi, médecin infectiologue, explique que même si le variant est plus contagieux, les gestes barrières permettent de limiter la transmission. "Pour éviter la transmission du variant, "il faut avoir des masques efficaces, utiliser de meilleurs outils, et mieux respecter les gestes barrières".

16:27 - Le bilan en Nouvelle-Aquitaine

Selon le dernier bilan du Covid dans la région daté du 24 janvier 2021, le nombre de personnes hospitalisées est de 1417 patients, avec 61 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 194 malades sont en réanimation, avec 11 nouvelles entrées dans la journée. 2109 personnes sont mortes du coronavirus, soit 9 de plus en 24 heures et 9037 sont sorties de l'hôpital soit 11 de plus.

LIRE PLUS

Quelle est l'évolution du coronavirus en France ?

Santé publique France a publié jeudi dans la soirée, son dernier point épidémiologique hebdomadaire sur l'épidémie de coronavirus dans le pays pour la semaine 02 (du 11 au 17 janvier 2021). Ces points, plus détaillés que les bilans quotidiens délivrés chaque soir, éclairent chaque semaine un peu plus sur la situation sanitaire dans le pays. En résumé, SPF s'inquiète de l'"augmentation des hospitalisations et admissions en service de réanimation", mais note une "stabilisation des taux d’incidence, de positivité et de dépistage au niveau national". Intéressant également, un premier bilan chiffré du couvre-feu avancé à 18 heures y est évoqué et on constate l'efficacité de la mesure. Voici ce qu'il faut retenir de ce point épidémiologique :

  • Les indices de circulation du Covid-19 se sont stabilisés, après avoir augmenté en semaine 01. Le nombre de cas confirmés en semaines 02 est de 128 551, contre 126 734 en S01. Concernant le taux de positivité des tests réalisés en S02, on observe là encore une stabilisation : 6,7% contre 6,5% en S01. Enfin, le taux d'incidence ne décolle pas lui non plus. De 189 cas pour 100 000 Français en S01, on est passé à 192/100 000.
  • Les effets du couvre-feu avancé à 18 heures ont été évoqués. Santé publique France note une différence sensible de l'évolution du taux d'incidence dans les départements ayant fait l'objet de la mesure en premier, dès le 2 janvier. Dans ces départements, on constate une diminution du taux d’incidence de -13,3% entre S01 et S02. En comparaison, dans les départements où le couvre-feu a été avancé seulement depuis le 16 janvier, le taux d'incidence a augmenté de 4,7%. Dans les départements où la mesure est en place depuis les 10 et 12 janvier, le taux d'incidence est stable (+0,7%). En revanche, le couvre-feu avancé n'a pour l'instant pas d'incidence sur le taux de positivité des tests.
  • Les 75 ans et plus inquiètent Santé publique France, qui note une "augmentation du nombre de cas" particulière pour cette classe d'âge. Cela se ressent lorsque l'on regarde le taux d'incidence par classe d'âge justement. En semaine 02, ce taux est de 94 chez les 0-14 ans, 233 chez les 15-44 ans, 196 chez les 45-64 ans, 145 chez les 65-74 ans et 259 chez les 75 ans et plus.
  • Concernant le milieu hospitalier, l’augmentation du nombre de déclarations de nouvelles hospitalisations pour Covid-19 observée en semaine 01 se poursuit en semaine 02 : 9 631 nouvelles hospitalisations ont été déclarées en S02 contre 8 872 en S01, soit +9%. Une augmentation également constatée en services de réanimation, mais de manière plus mesurée (+3%).
  • Les régions les plus touchées par le Covid-19, tant en circulation du virus qu'en mortalité, restent : Provence-Alpes-Côte d'Azur, Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est et Auvergne-Rhône-Alpes.

Carte du coronavirus en France

Suivez l'évolution du coronavirus dans votre commune grâce à la carte ci-dessous. Cliquez sur un département pour afficher la liste des communes. Retrouvez aussi tous les détails sur cette cartographie et le point complet par ville et par département dans notre article sur la carte du Covid en France

Cliquez sur un département pour consulter la liste de ses villes.

Depuis la mi-octobre, Santé publique France communique les données d'incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants) à l'échelle des communes. Les chiffres sont à ce stade communiqués selon une échelle (10 , 20, 50, 150, 250, 500, 1000 cas pour 100 000 habitants). Les données sont exprimées sur une semaine glissante, ce qui signifie qu'elles sont calculés un jour J à partir des tests réalisés entre 3 et 9 jours précédemment. Pour accéder aux informations relatives au coronavirus dans votre commune, saisissez son nom dans le moteur de recherche ou cliquez sur son département d'appartenance dans la carte ci-dessous.

Pour rappel, le taux d'incidence correspond au nombre de nouveaux cas de Covid-19 sur une période d'une semaine, par rapport à la population totale d'un territoire (pays, région, département ou commune). Cet indicateur s'exprime généralement en nombre de cas pour 100 000 habitants. Le taux de dépistage donne quant à lui le nombre de personnes ayant réalisé un test de dépistage du coronavirus sur le nombre total d'habitants,  au cours de la période. Il est lui aussi exprimé le plus souvent sur 100 000 habitants. Enfin, le taux de positivité des tests livre le pourcentage de tests positifs au coronavirus, rapporté au nombre total de tests effectués sur la période.

Derniers articles sur le coronavirus