DIRECT. Coronavirus en France : 627 morts de plus, un plateau sur le nombre de cas

Chargement de votre vidéo
"DIRECT. Coronavirus en France : 627 morts de plus, un plateau sur le nombre de cas"

DIRECT. Coronavirus en France : 627 morts de plus, un plateau sur le nombre de cas COVID FRANCE. Le dernier bilan de l'épidémie de coronavirus fait état ce vendredi de 11 221 cas de plus enregistrés en 24 heures. Un chiffre qui tend à montrer un ralentissement de la baisse des nouveaux cas depuis quelques jours.

Combien de cas et de morts du coronavirus en France ? Dernier bilan

Selon le dernier bilan de l’épidémie de Covid-19, communiqué par Santé publique France vendredi 4 décembre, le nombre de décès diminue avec 282 morts de plus en 24 heures, contre 324 la veille. De même, les hospitalisations et les réanimations sont en baisse, avec respectivement 392 patients hospitalisés de moins, et 132 malades de moins en réanimation. Les derniers chiffres :

  • 2 268 552 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 11 221 de plus
  • 54 767 décès au total (Ehpad compris), soit 627 de plus
  • 37 608 décès à l'hôpital, soit 282 de plus
  • 17 159 décès en Ehpad, soit 345 de plus depuis mardi
  • 26 311 hospitalisations en cours, soit 392 de moins
  • 3293 personnes actuellement en réanimation, soit 132 de moins
  • 168 352 personnes sorties de l'hôpital, soit 1412 de plus
  • Taux de positivité des tests : 10,7%, stable

NB : les données relatives aux personnes hospitalisées et en réanimation présentées ci-dessus correspondent au nombre de patients en cours de soins et non au cumul depuis le début de l'épidémie. Concernant les évolutions, il faut distinguer le solde 'net', autrement dit l'évolution tenant compte des entrées, mais aussi des sorties et des décès, des nouveaux admis ('brut') présentés juste en dessous.

Les infos du vendredi 4 décembre

  • Santé publique France a publié son point épidémiologique hebdomadaire, qui révèle une poursuite de la baisse de circulation du Covid-19, mais une mortalité encore élevée. Retrouvez le point épidémiologique complet.
  • Jean Castex a annoncé jeudi soir au cours de sa conférence de presse qu'il recommandait une jauge de six adultes à table à Noël, "sans compter les enfants". On en sait également davantage sur la stratégie de vaccination à venir en France.
  • Les contaminations dans les milieux scolaires sont en baisse, a annoncé l'Education nationale ce vendredi. Dans le détail, 123 classes et 10 établissements ont fermé en raison de cas de Covid-19, soit 8 écoles et 2 collèges. Aucun des 4 200 lycées n'ont été touchés par des contaminations. La semaine dernière, 135 classes et 23 établissements avaient dû fermer.

Quelle est l'évolution du coronavirus en France ?

Jeudi 3 décembre dans la soirée, Santé publique France a publié comme chaque fin de semaine son dernier point épidémiologique hebdomadaire sur l'épidémie pour la semaine 48 (du 23 au 29 novembre 2020). Ces points, plus détaillés que les bilans quotidiens délivrés chaque soir, éclairent chaque semaine un peu plus sur la situation sanitaire dans le pays. En résumé, SPF indique que la baisse de circulation du Covid-19 se poursuit sur le territoire français. Voici les points clés à retenir :

  • Nouvelle baisse des indicateurs de circulation du Covid-19, mais moins marquée qu'en semaine 47. S'il convient de se satisfaire que les indicateurs baissent à nouveau en semaine 48, la baisse est malgré tout moins importante qu'entre S46 et S47. Le taux de positivité des tests est désormais de 10,7% (13% en S47, -2,3 points). Le taux d'incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants) est de 96 S48, alors qu'il était de 152 en S47,(baisse de -36,5%). Ce taux d'incidence reste élevé chez les 75 ans et plus : il est de 189.
  • Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 diminue encore en semaine 48. 64 609 nouveaux cas confirmés par RT-PCR ont été rapportés, ce qui constitue une forte diminution par rapport à la semaine 47 où 101 735 nouveaux cas avaient été rapportés, soit -36,5%. Par ailleurs, Santé publique France note qu'au cours de la semaine 48, la diminution du nombre de nouveaux cas-contacts se poursuit.
  • En semaine 48 , la diminution des déclarations de nouvelles hospitalisations pour Covid-19 observée les semaines précédentes se poursuit et ce dans toutes les régions de la France métropolitaine. 9 382 nouvelles hospitalisations ont été déclarées contre 13 585 en S47, soit -31%. La diminution des déclarations de nouvelles admissions en réanimation observée les semaines précédentes se poursuit également en S48, avec 1 391 nouvelles admissions en réanimation contre 2 069 en S47, soit -33%. Cela concerne l'ensemble des régions, hormis la Corse où les nouvelles admissions en réa ont augmenté (+25%).
  • Le taux de mortalité lié au Covid-19 resté élevé, même si la diminution des déclarations de décès survenus au cours d’une hospitalisation observée la semaine précédente se poursuit. En semaine 48, 2 490 nouveaux décès ont été déclarés, contre 2 685 en semaine 47, soit -7%. A noter que le nombre de retours à domicile de patients Covid a diminué en semaine 48, passant à 10 016 en semaine 48 à 12 136 en S47, soit -17%.
  • Les régions les plus touchées par le Covid-19 restent l'Auvergne-Rhône-Alpes, la Bourgogne-Franche-Comté et Provence-Alpes-Côte d’Azur, tant au niveau de la circulation du virus que de la pression à l'hôpital.
Lire aussi

Consultez les chiffres du coronavirus dans votre commune

Nouveaux cas de covid, taux de positivité des tests, part de la population testée... Linternaute vous propose de consulter gratuitement les données sur l'évolution de l'épidémie dans votre commune. Voir
 

23:19 - Le bilan des décès dans le Grand Est

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus en France, 4 932 personnes sont décédées des suites de la maladie dans le Grand Est. La Moselle paie le plus lourd tribut avec 1 150 décès, contre la Meuse, qui enregistre 147 morts.

23:19 - Ralentissement de la décroissance des entrées à l’hôpital

[Fin du direct] Alors que la courbe des entrées à l’hôpital avait considérablement baissé avec l’entrée en vigueur du reconfinement, depuis le 28 novembre, cette baisse connaît toutefois un net ralentissement selon les données de Santé publique France. De même, le nombre de nouveaux cas de Covid-19 a désormais atteint un plateau de 10 000 par jour. Face à ces chiffres, l’objectif des 5 000 cas quotidiens fixé par le gouvernement au 15 décembre semble s’éloigner.

22:23 - 33 nouvelles entrées en réanimation en Île-de-France

En Île-de-France, le dernier bilan de l’épidémie de Covid-19 fait état de 33 nouvelles entrées en réanimations en 24 heures : 15 à Paris, 4 dans le Val-de-Marne, 3 en Seine-Saint-Denis et dans l’Essonne, 2 dans les Yvelines, en Seine-et-Marne et dans le Val-d’Oise.

21:15 - La situation en Outre-mer

Ce vendredi, selon les données de Santé publique France, 206 personnes sont toujours hospitalisées pour une infection au Covid-19 en Outre-mer : 93 en Guadeloupe, 31 en Martinique, 17 en Guyane, 56 à La Réunion et 9 à Mayotte. 29 patients se trouvent en réanimation : 7 en Guadeloupe, 10 en Martinique, 9 à La Réunion et 3 à Mayotte.

20:09 - L’OMS continue d’appeler à la vigilance malgré l'arrivée de vaccins

Ce vendredi, alors que plusieurs vaccins contre le coronavirus sont en voie d’être mis sur le marché, l’OMS a appelé à ne pas baisser la garde pour autant. "Les vaccins ne signifient pas zéro Covid", a affirmé Mike Ryan, chargé des situations d'urgence à l’organisation.

19:15 - 11 décès supplémentaires dans la Sarthe

Selon l’Agence régionale de santé, au 4 décembre, le bilan de l’épidémie de Covid-19 enregistre 11 décès supplémentaires dans la Sarthe par rapport aux chiffres de mardi dernier. Au total, 171 patients ont succombé au virus depuis le début de l’épidémie de coronavirus en France.

17:56 - Le Havre prépare sa vaste campagne de dépistage

Du 14 au 19 décembre, la communauté du Havre organisera une opération de dépistage à grande échelle de la population, qui représente 270 000 habitants. "Nous constatons un taux d'incidence de 96 cas pour 100 000 habitants et le nombre de malades hospitalisés a considérablement diminué, ce sont de bonnes nouvelles mais nous revenons de loin", a indiqué le maire Edouard Philippe dans une vidéo sur Facebook ce vendredi. L'opération sera organisée au sein de 20 sites éphémères de dépistage à gros volume, dans les grandes entreprises, les établissements et les écoles. L'offre de dépistage existante s'appuiera sur des moyens supplémentaires. Comme annoncé jeudi par Jean Castex, le Havre fait partie des trois villes choisies pour expérimenter le dépistage massif du Covid-19, avec Lille et Saint-Etienne.

17:13 - 1,5 milliard d'euros provisionnés par l'Etat pour les vaccins

"Tout l'argent nécessaire pour l'achat des vaccins sera disponible". Invité sur le plateau de BFM TV, Bruno Le Maire a rappelé l'engagement de l'Etat en faveur de la vaccination contre le Covid-19, dont les étapes successives ont été détaillées par le Premier ministre Jean Castex ce jeudi. "La santé n'a pas de prix", a ajouté le ministre de l'Economie, qui précise que la vaccination est facultative et gratuite. Pour rappel, l'Etat a provisionné 1,5 milliard d'euros pour financer la campagne de vaccination, une somme qui permettra de couvrir 35 millions de doses de vaccin, dans le cadre du projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2021.

16:38 - Mettre au point un vaccin, "un effort gigantesque"

Interrogé sur Europe 1 ce vendredi, l'ancien directeur de l'Inserm Christian Bréchot s'est exprimé sur la vitesse avec laquelle les vaccins ont été mis au point. Selon le professeur de médecine, l'efficacité des traitements est le fruit d'un "effort vraiment gigantesque" entre des académiques, des industriels et des gouvernements. "Ça a été une surprise heureuse, je ne pensais pas que les premiers vaccins auraient l'efficacité qu'on nous a annoncée", reconnait le président du Global Virus Network au micro de Patrick Cohen. Concernant les craintes suscitées par les vaccins, Christian Bréchot tient à rappeler que "la manière dont ces vaccins sont évalués n'est pas différente des autres". Si les traitements ont été évalués rapidement, c'est en raison du calendrier et du fait que "ces examens ont été placés en absolue priorité".

16:01 - Face au Covid-19, le Téléthon doit se réinventer

Covid-19 ou non, le 34e Téléthon a bien lieu ce vendredi et samedi dans un format adapté aux circonstances sanitaires. Comme chaque année, l'événement est retransmis sur les chaînes de France télévisions mais devra se passer des traditionnelles animations bénévoles qui permettent chaque année de récolter des dons. Bien obligés de trouver des parades, les organisateurs ont mis au point un nouveau dispositif de challenges en ligne, le #TelethonChallenge. Au menu : des tournois de jeux vidéo, des défis de cuisine, des préparations de repas vendus en drive... Toutes les idées sont bonnes à prendre pour créer l'engouement autour de cet événement caritatif dédié aux maladies rares.

Carte du coronavirus en France

Suivez l'évolution du coronavirus dans votre commune grâce à la carte ci-dessous. Cliquez sur un département pour afficher la liste des communes. Retrouvez aussi tous les détails sur cette cartographie et le point complet par ville et par département dans notre article sur la carte du Covid en France

Cliquez sur un département pour consulter la liste de ses villes.
Derniers articles sur le coronavirus