DIRECT. Coronavirus en France : déjà 100 000 décès, des "jours difficiles" à venir

Chargement de votre vidéo
"DIRECT. Coronavirus en France : déjà 100 000 décès, des "jours difficiles" à venir"

DIRECT. Coronavirus en France : déjà 100 000 décès, des "jours difficiles" à venir CORONAVIRUS. Le cap des 100 000 morts serait franchi depuis plusieurs semaines en France déjà. Hier, Gabriel Attal a prévenu que les jours à venir seraient "encore difficiles à l'hôpital". La poursuite de la campagne vaccinale est capitale pour contenir la progression du virus.

Les infos du jeudi 15 avril

  • Le cap symbolique des 100 000 morts liés à l'épidémie de coronavirus en France pourrait être officiellement atteint aujourd'hui selon les bilans quotidiens de Santé publique France, mais en réalité, le Covid-19 a déjà causé plus de victimes : le centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès de l’Inserm (CépiDc), qui dispose de données plus complètes, soutient que le cap a été franchi il y a déjà plusieurs semaines déjà. Le Monde se faisait écho de leur rapport, mercredi 14 avril. Il est probable qu'Emmanuel Macron ou que le Premier ministre prenne la parole pour s'émouvoir de ce bilan, après un an de lutte contre la pandémie. Pour plus de détails sur les données disponibles, consultez notre article consacré aux chiffres du coronavirus en France.
  • Les indicateurs sanitaire de la veille montrent une légère diminution du nombre de patients dans les services de réanimation, 50 personnes en moins en 24 heures, mais le chiffre ne traduit pas une baisse pérenne des hospitalisations. Hier, à la sortie du Conseil de défense, Gabriel Attal a mis en garde : "La troisième vague n'est pas derrière nous". Et d'ajouter : "Le pic des hospitalisations n'a pas encore été atteint, cela signifie que nous avons encore devant nous des jours très difficiles" notamment dans les services hospitaliers.
  • Le gouvernement mise tout de même sur une réouverture progressive du pays à partir de la mi-mai. Ce soir, à 18h, Emmanuel Macron présidera une réunion avec une dizaine de ministres pour établir les différents protocoles permettant une réouverture sécurisée des établissements accueillant du public, et préciser le calendrier. Doivent participer à la réunion Jean Castex (Premier ministre), Olivier Véran (Santé), Bruno Le Maire (Economie), Jean-Michel Blanquer (Education), Gérald Darmanin (Intérieur), Gabriel Attal (porte-parole), Frédérique Vidal (Enseignement supérieur), Elisabeth Borne (Travail), Roselyne Bachelot (Culture), Jean-Baptiste Lemoyne (Tourisme), Clément Beaune (Affaires européennes) et Roxana Maracineanu (Sports). Le président de la République devrait s'exprimer publiquement à la fin du mois pour rendre compte des dates et des protocoles sanitaires déployés pour la réouverture des lieux fermés depuis le 30 octobre.
  • La France recevra 7 millions de doses supplémentaires du vaccin Pfizer. L'Europe bénéficie d'une dotation de 50 millions de doses initialement prévues pour être livrées au quatrième trimestre. Enfin une bonne nouvelle pour la campagne vaccinale mise à mal par le report du déploiement du produit de Johnson & Johnson en Europe, après six cas suspects de thromboses survenus aux Etats-Unis. L'exécutif a assuré que les 200 000 doses livrées en début de semaine seront administrées aux plus de 55 ans dans les mêmes conditions qu'AstraZeneca. En revanche nul ne sait quand les 350 000 doses attendues pour la fin du mois arriveront.

Consultez les chiffres du coronavirus dans votre commune

Nouveaux cas de Covid, taux de positivité des tests, part de la population testée... Linternaute vous propose de consulter gratuitement les données sur l'évolution de l'épidémie dans votre commune. Voir

18:26 - Le cap des 100 000 morts du coronavirus officiellement franchi en France

Depuis une semaine, le cap des 100 000 morts du Covid-19 fait trembler l'exécutif. Ce jeudi 15 avril, il a officiellement été franchi en France. De quoi laisser présager une prochaine prise de parole d'Emmanuel Macron, comme l'annonçait RTL en début de semaine. La France rejoint le triste club déjà composé notamment des États-Unis, du Royaume-Uni, de l'Italie, de l'Inde ou encore du Mexique.

18:13 - Victime d'une cyberattaque, un centre de vaccination ferme ses portes dans le Nord

À Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais), ceux qui devaient se faire vacciner au centre de Kursaal ce week-end devront attendre encore un peu. Jusqu'à lundi inclus, le lieu n'accueillera pas de public. Pour cause, la Fondation Hopale, chargée de la gestion du centre, a été touchée par une attaque informatique. "La priorité est de ne pas perdre de précieuses doses, alors qu'il y a une centaine de vaccinations par jour qui ne se feront pas ou qui seront reportées", a rappelé Benoît Dolle, le directeur général de la fondation. Depuis la mi-janvier, plus de 6 000 personnes ont été vaccinées au centre de Kursaal.  

18:04 - La majorité des personnes décédées du Covid-19 avait plus de 70 ans

D'après Santé publique France, 84% des 100 000 morts du Covid-19 étaient âgés de plus de 70 ans. L'écrasante majorité (95%) des décès concerne des personnes de plus de 60 ans. Comme le décrypte France Bleu ce jeudi, seules 12 personnes âgées de moins de 20 ans sont décédées depuis le début de l'épidémie, voilà plus d'un an. Parmi les trentenaires, un peu plus de 200 personnes ont succombé à la maladie. Dans le même temps, près de 700 personnes âgées de 40 à 50 ans ont perdu la vie. Les chiffres dans les Ehpad traduisent la prédominance des personnes âgées dans le bilan des morts du Covid-19 : plus d'un quart des décès concernent des résidents en Ehpad, avec exactement 26 145 décès. Au niveau des régions, l'Île-de-France est la plus endeuillée, avec 17 780 décès, suivie par l'Auvergne-Rhône-Alpes, avec 10 438 décès.

17:45 - Plus de 3 000 patients Covid en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Selon le dernier bilan de l'épidémie, en date de ce mercredi, 3 283 personnes sont actuellement hospitalisées en Provence-Alpes-Côte d'Azur, soit 186 patients supplémentaires en 24 heures. Indicateur-clé de l'épidémie, le nombre de patients en réanimation s'élève à 576, soit 41 patients de plus par rapport au précédent bilan. La pression est forte sur les établissements hospitaliers de la région : les patients Covid occupent 125% des lits disponibles. En PACA, le taux d'incidence est de 393 cas pour 100 000 habitants, un niveau supérieur à l'incidence nationale, à 344 cas pour 100 000 habitants.

17:23 - 12 millions de personnes sont primo-vaccinées

Depuis le début de la campagne vaccinale contre le Covid-19, 12 millions de personnes auront reçu au moins au première dose de vaccin d'ici la fin de la journée, a annoncé ce jeudi Jean Castex, à l'occasion d'une visite dans un centre de vaccination à Saint-Rémy-lès-Chevreuse (Yvelines). Soit, d'après le Premier ministre, "deux millions de plus que prévu". Au départ, l'exécutif tablait sur 10 millions de primo-vaccination à la mi-avril. Ce cap a été dépassé avec une semaine d'avance.

16:59 - Un portique de désinfection dans les supermarchés

Il y avait le masque obligatoire et le gel hydroalcoolique présenté aux entrées des grandes surfaces. Les supermarchés vont-ils se doter de "tunnels de désinfection", pour renforcer leur dispositif de sécurité sanitaire ? Comme le relate Le Parisien, une entreprise de Sartrouville met au point un portique de désinfection qui élimine 99,9 % des virus, bactéries et germes en seulement cinq secondes. Une première implantation a été mise en place l'an dernier en Corse, ajoute le journal, qui explique la procédure d'utilisation : pour être désinfectés, les clients d'un magasin doivent passer sous le portique, d'une hauteur de 2,40m, et d'y rester quelques secondes. Résultats : plus de trace de virus, sans effets cheveux mouillés, grâce au principe d'atomisation avec des ultrasons et de la lumière ultraviolette.

16:37 - Les médecins ne seront plus payés à l'acte dans les vaccinodromes

Dans les vaccinodromes, les médecins pratiquant des vaccinations étaient payés à l'acte, ce qui leur permettait d'empocher jusqu'à 3 000 euros le week-end, selon France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur. Désormais, les médecins seront rémunérés au forfait, a fait savoir l'Assurance-maladie. Ce forfait représente 420 euros par vacation en semaine et 460 euros les samedis après-midi, dimanches et jours fériés, relate franceinfo.

16:15 - Des créneaux de vaccination dédiés aux professionnels de l'éducation

Dès ce week-end, des créneaux de vaccination contre le Covid-19 vont être mis en place pour les professionnels de l'éducation et de l'enfance, âgés de plus de 55 ans, a annoncé Jean Castex, au cours d'une visite dans un centre de vaccination à Saint-Rémy-lès-Chevreuse (Yvelines), ce jeudi. Sont également concernés les policiers, gendarmes et surveillants pénitentiaires, a ajouté le Premier ministre, accompagné de son ministre de la Santé, Olivier Véran. D'après Matignon, cela représente 430 000 professionnels. Les créneaux de vaccination leur seront réservés pour une durée d'au moins 15 jours.

15:52 - L'épidémie progresse en Bourgogne-Franche-Comté

D'après les données de Santé publique France, le taux de reproduction du Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté est de 1,02. Quand ce "R" est supérieur à 1, cela signifie que l'épidémie progresse, note le site de datavisualisation CovidTracker. Au sein de la région, le taux d'incidence est de 305 cas pour 100 000 habitants, alors que l'incidence moyenne est de 344 cas. La tension hospitalière y est de 90%.

15:27 - Peu de médicaments efficaces contre le Covid-19

D'après un rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), il existe peu de nouveaux médicaments efficaces dans les projets des laboratoires pharmaceutiques. Dans ce rapport, dont se fait l'écho Le Parisien ce jeudi, l'OMS estime que les progrès réalisés dans la recherche contre le Covid-19 doivent permettre de lutter contre un fléau : la résistance aux antibiotiques. Si les recherches ne sont pas encore probantes pour un traitement contre le virus, cette mobilisation mondiale a tout de même permis de réaliser des progrès rapides, notamment dans la production des vaccins.

15:01 - Les Ehpad ont toujours besoin de doses de vaccin

En Ehpad et maisons de retraite, 98% des résidents et 70% des salariés ont reçu au moins la primo-injection de vaccin contre le Covid-19. Pour autant, la ligne d'arrivée n'est pas franchie : il faut encore des doses, pour immuniser les nouveaux entrants et le personnel remplaçant, a fait savoir le principal syndicat des Ehpad privés, le Synerpa, dont se fait l'écho Ouest-France. Certains résidents n'ont pas encore été vaccinés, car ils ont été récemment contaminés, que leur santé était trop fragile ou parce qu'ils ne le souhaitaient pas et ont changé d'avis. Les personnes âgées prochainement admises en Ehpad et qui n'auraient pas participé à la vaccination de masse sont également concernées par ces doses supplémentaires.

14:36 - Autotests : gratuité pour les aides à domicile

Désormais disponibles en pharmacie, les autotests seront gratuits pour les aides aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Comme annoncé par le ministère de la Santé ce jeudi, ces professionnels en contact avec des personnes vulnérables face au virus bénéficient de la gratuité, afin de leur permettre de "sécuriser leur activité". En officine, la vente d'autotests contre le Covid-19 est au prix maximum de six euros.

14:13 - Paris, département le plus endeuillé

Ces dernières 24 heures, les hôpitaux parisiens ont recensé 33 décès liés au Covid-19, ce qui place le département en tête de la mortalité ces dernières 24 heures. Depuis le début de l'épidémie, la capitale a payé le plus lourd tribut en raison du virus, avec 3 874 décès dans les hôpitaux.

13:51 - Désormais, la seconde dose de Pfizer et Moderna sera injectée au bout de 42 jours

Le délai entre deux injections des vaccins Pfizer et Moderna contre le Covid-19, passe de 28 jours à 42 jours. De quatre semaines, la seconde injection du sérum évolue à 6 semaines, a fait savoir le ministère de la Santé, ce jeudi, dans un communiqué.

13:30 - Guyane : un test antigénique à l'arrivée dans l'Hexagone

Face à la propagation des variants brésiliens, l'exécutif met en place de nouvelles restrictions de voyage. Désormais, les voyageurs venant de Guyane devront passer un test antigénique en atterrissant dans un aéroport de l'Hexagone, en plus d'avoir présenté, avant leur départ, un test PCR réalisé 72 heures au préalable. Les personnes en provenance de la Guyane devront toujours présenter un motif impérieux.

13:07 - Un important cluster à la prison d'Orléans-Sarran

Dans le Loiret, le centre pénitentiaire d'Orléans-Sarran est en proie à une vague de nouveaux cas. Au sein de la prison, 40 personnes ont été testées positives au Covid-19, rapporte Ouest-France, ce jeudi. Il s'agit de 22 détenus et 18 agents. L'an dernier, le centre pénitentiaire avait déjà été touché par un foyer de contamination. Plus récemment, un surveillant de 54 ans est décédé des suites de la maladie, en mars dernier, alors qu'il était isolé depuis quelques jours en raison d'une suspicion d'infection au coronavirus.

12:23 - Une seconde injection à six mois pour les moins de 55 ans, préconise l'Académie nationale de médecine

D'après l'Académie nationale de médecine, il faudrait programmer la seconde dose de vaccin à ARN messager contre le Covid-19 six mois après la primo-injection, pour les personnes de moins de 55 ans. Une manière d'accélérer la campagne de vaccination en permettant à davantage de personnes de recevoir une première dose. Autres recommandations : reporter la vaccination des personnes précédemment infectées au Covid-19 à six mois après le test positif et ouvrir la vaccination à ARN messager à d'autres publics, dont les enseignants.

12:01 - Où en est l'épidémie en Auvergne-Rhône-Alpes ?

D'après le dernier bilan de Santé publique France, en date du 14 avril, l'Auvergne-Rhône-Alpes est toujours sous pression, avec plus de 3 800 patients hospitalisés en raison du Covid-19. C'est 332 patients supplémentaires en 24 heures, dont 68 admissions en réanimation. Plus de 680 patients sont en réanimation, en tout, dans les hôpitaux de la région. Ces dernières 24 heures, 39 personnes ont perdu la vie des suites de la maladie.

12:01 - En Ille-et-Vilaine, près d'un habitant sur cinq a été primo-vacciné

Comme le relate Ouest-France ce jeudi, près d'un habitant sur cinq en Ille-et-Vilaine a reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19, pour une population totale d'un million d'habitants. La campagne s'accélère dans le département breton : mardi 13 avril, plus de 231 000 personnes ont été vaccinées, dont 58 433 avec une seconde injection de sérum. À l'échelle de la France, 13% de la population a été vaccinée.

11:43 - Des lauréats de prix Nobel demandent la suspension des brevets sur les vaccins

Des lauréats de prix Nobel et d'anciens chefs d'État appellent Joe Biden à se rallier à une proposition de "levée temporaire" des brevets sur les vaccins contre le Covid-19. Parmi les signataires de cet appel au président américain, on retrouve l'ancien locataire de l'Élysée, François Hollande, ainsi que l'ex-chef du gouvernement britannique, Gordon Brown. Cette suspension serait "une étape vitale et nécessaire pour mettre fin à la pandémie". "Nous sommes encouragés par les informations selon lesquelles votre administration examine une levée temporaire des droits de propriétés intellectuels de l'OMC pendant la pandémie, comme proposé par l'Afrique du Sud et l'Inde", ajoutent les signataires dans la lettre ouverte.

LIRE PLUS

Cas, morts... Dernier bilan du Covid en France

Le dernier bilan de l’épidémie de coronavirus, en date du mercredi 14 avril 2021, fait état de 43 505 cas de plus et 297 nouveaux décès. Du côté des réanimations, on enregistre une petite diminution avec 50 patients Covid-19 en moins. Voici l'ensemble des chiffres :

  • 5 149 834 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 43 505 de plus
  • 99 777 décès au total (Ehpad compris), soit 297 de plus
  • 73 632 décès à l'hôpital, soit 297 de plus
  • 30 868 personnes actuellement hospitalisées, soit 358 de moins
  • 5 902 personnes actuellement en réanimation, soit 50 de moins
  • 2 072 nouveaux admis à l'hôpital (-429) et 441 en réanimation (-114)
  • 315 152 personnes sorties de l'hôpital, soit 2101 de plus
  • Taux de positivité des tests : 9,19%, soit 0,04 point de plus
  • Taux d'incidence : 343,84 cas/100 000, soit 1,37 point de plus

Quelle est l'évolution du coronavirus en France ?

Santé publique France a publié dans la soirée du jeudi 1er avril son dernier point épidémiologique hebdomadaire sur l'épidémie de coronavirus dans le pays pour la semaine 12 (du 22 au 28 mars 2021). Ces points, plus détaillés que les bilans quotidiens délivrés chaque soir, éclairent chaque semaine un peu plus sur la situation sanitaire dans le pays. En résumé, on note une augmentation de la circulation du Covid-19 particulièrement prononcée chez les enfants et les jeunes adultes, au moment où la fermeture des écoles a été décidée. La pression à l'hôpital continue d'augmenter, avec une confirmation du retour à la hausse des nouvelles hospitalisations chez les 75 ans et plus, après plusieurs semaines de baisse. Découvrez ce qu'il faut retenir de ce point épidémiologique :

  • La circulation du Covid-19 continue d'augmenter en semaine 12, en témoigne les indicateurs de suivi. On observe une hausse continue du taux d'incidence national, avec désormais 386 cas de coronavirus pour 100 000 habitants en France (+22% par rapport à S11). A noter que ce taux d'incidence augmente pour toutes les classes d'âges. Le taux de positivité des tests réalisés en semaine 12 est en légère augmentation, passant de 8% en S11 à 8,2% en S12. Un total de 258 830 nouveaux cas confirmés a été rapporté, en augmentation (+22%) par rapport à la semaine 11, ce qui revient à une moyenne de 37 000 nouveaux cas journaliers.
  • L'inquiétude sur la propagation du Covid-19 chez les enfants se confirme. Alors que le gouvernement a décidé de fermer les écoles, les chiffres peuvent tendre vers une compréhension de cette décision. L'augmentation du taux d'incidence est générale, mais particulièrement aiguë chez les 0-14 ans (+31%). Si l'on resserre les classes d'âges, on observe un taux d'incidence très inquiétant chez les 15-17 ans (569/100 000), mais aussi chez les 11-14 ans (487/100 000). Un total de 50 702 nouveaux cas confirmés chez les patients mineurs a été rapporté, en augmentation (+31%) par rapport à la semaine 11. Les moins de 18 ans représentent désormais 20% de l’ensemble des nouveaux cas observés dans la population générale, note Santé publique France.
  • Les variants du Covid-19 poursuivent leur propagation. La souche découverte au Royaume-Uni est largement majoritaire et parmi les tests criblés en semaine 12, près de 80% correspondaient à une suspicion de variant UK (contre 76,3% en S11). Les variants sud-africain et brésilien n'explosent pas et restent à des niveaux de circulation assez bas, avec 4,4% de suspicion parmi les tests criblés.
  • La pression hospitalière continue d'augmenter. L’augmentation des déclarations de nouvelles hospitalisations pour Covid-19 observée depuis la semaine 10 s’est poursuivie en S12 : 12 572 contre 10 881 en S11, soit +16%. Cette augmentation concerne toutes les classes d'âges, mais chez les 75 ans et plus, on avait noté une diminution entre S03 et S10. En S12, les nouvelles hospitalisations chez les 75 ans et plus a de nouveau augmenté, confirmant le retour à la hausse initié en semaine 11. En réanimation, les nouvelles admissions sont aussi en augmentation (+11% en semaine 12, données non consolidées), particulièrement en Ile-de-France, dans les Hauts-de-France et dans la région PACA.
  • Le nombre de décès liés au Covid-19 est stable. Santé publique France a recensé 1 738 décès en semaine 12 contre 1 789 en semaine, soit une diminution de 3%. Les plus forts taux hebdomadaires de décès en métropole étaient encore rapportés en Hauts-de-France (3,9 pour 100 000 habitants), Grand Est (3,7), Provence-Alpes-Côte d'Azur (3,6) et Ile-de-France (3,5). 

Carte du coronavirus en France

Suivez l'évolution du coronavirus dans votre commune grâce à la carte ci-dessous. Cliquez sur un département pour afficher la liste des communes. Retrouvez aussi tous les détails sur cette cartographie et le point complet par ville et par département dans notre article sur la carte du Covid en France

Cliquez sur un département pour consulter la liste de ses villes.

Depuis la mi-octobre, Santé publique France communique les données d'incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants) à l'échelle des communes. Les chiffres sont à ce stade communiqués selon une échelle (10 , 20, 50, 150, 250, 500, 1000 cas pour 100 000 habitants). Les données sont exprimées sur une semaine glissante, ce qui signifie qu'elles sont calculés un jour J à partir des tests réalisés entre 3 et 9 jours précédemment. Pour accéder aux informations relatives au coronavirus dans votre commune, saisissez son nom dans le moteur de recherche ou cliquez sur son département d'appartenance dans la carte ci-dessous.

Pour rappel, le taux d'incidence correspond au nombre de nouveaux cas de Covid-19 sur une période d'une semaine, par rapport à la population totale d'un territoire (pays, région, département ou commune). Cet indicateur s'exprime généralement en nombre de cas pour 100 000 habitants. Le taux de dépistage donne quant à lui le nombre de personnes ayant réalisé un test de dépistage du coronavirus sur le nombre total d'habitants,  au cours de la période. Il est lui aussi exprimé le plus souvent sur 100 000 habitants. Enfin, le taux de positivité des tests livre le pourcentage de tests positifs au coronavirus, rapporté au nombre total de tests effectués sur la période.

Coronavirus