DIRECT. Coronavirus en France : le taux d'incidence dépasse à nouveau le seuil d'alerte

Chargement de votre vidéo
"DIRECT. Coronavirus en France : le taux d'incidence dépasse à nouveau le seuil d'alerte"

DIRECT. Coronavirus en France : le taux d'incidence dépasse à nouveau le seuil d'alerte CORONAVIRUS. En France, les indicateurs de l'épidémie repartent à la hausse. Ce samedi, le taux d'incidence national repassait au-dessus du seuil d'alerte, avec 50,9 nouvelles contaminations pour 100 000 habitants. Retrouvez le bilan hebdomadaire de Santé publique France et les derniers chiffres.

L'essentiel
  • Faut-il craindre une cinquième vague en France ? Alors que depuis des semaines, l'épidémie de coronavirus semblait quitter le territoire, certaines indicateurs repartent à la hausse, d'après le dernier bilan de samedi 23 octobre. En une semaine, le nombre de nouveaux cas de Covid-19 a continué d'augmenter. Ces dernières 24 heures, 6 291 nouveaux cas ont été recensés en France, soit 1 392 de plus que samedi dernier. Toutefois, d'autres indicateurs, notamment ceux des hôpitaux, restent à la baisse. Retrouvez le bilan détaillé en bas de cette page
  • Le taux d'incidence retrouve le seuil d'alerte, ce samedi. Avec 50,9 nouvelles contaminations pour 100 000 habitants, le taux d'incidence montre que la fin de l'épidémie n'est pas pour tout de suite. Le seuil d'alerte n'avait pas été franchi depuis le 30 septembre dernier.
  • Nouvelle mobilisation contre le pass sanitaire samedi 23 octobre. 40 000 Français se sont retrouvés dans la rue pour dire non à la mesure gouvernementale. Le chiffre des personnes mobilisées se stabilise dans l'Hexagone.
  • Une troisième dose bientôt généralisée ? C'est ce qui pourrait arriver dans les prochaines semaines en France. Si les 65 ans et plus étaient encouragés à se faire vacciner d'une troisième dose depuis le mois de septembre, elle pourrait bientôt s'adresser à tous.
  • Le retour du froid entraîne le retour de l'épidémie. Il fallait s'y attendre et nous avons déjà connu ce scénario à l'automne 2020, rappelle le ministre de la Santé. Mais d'après Olivier Véran, cette légère reprise de l'épidémie ne correspond pas à une nouvelle vague, mais à une "petite poussée".
En direct

17:45 - Le vaccin Pfizer efficace à 90,7% pour les 5-11 ans

[FIN DU DIRECT] - Alors que l'Agence américaine des médicaments (FDA) doit se prononcer très prochainement pour autoriser le vaccin Pfizer aux 5 à 11 ans, le groupe pharmaceutique a affirmé auprès du Wall Street Journal que ce sérum était efficace à 90,7% après avoir mené une étude auprès de 2 250 enfants. En cas de feu vert, les jeunes américains pourront se faire vacciner à compter de début novembre.

16:53 - À Toulouse, le vaccinodrome baisse le rideau

Exit le vaccinodrome de Toulouse. Le centre ferme désormais ses portes, ont annoncé nos confrères de France 3 ce dimanche. "Le besoin aujourd'hui en matière de vaccination n'est plus un besoin de vaccination massive", a précisé Marc Zarrouati, directeur de cabinet du préfet de Haute-Garonne et d'Occitane, au micro de France 3. En effet, 73,9% de la population française est désormais vaccinée et les longues files s'amoindrissent au fil du temps.

14:52 - Nouveau week-end de mobilisation contre la pass sanitaire

Le pass sanitaire risque d'être prolongé encore quelques semaines et la mobilisation ne diminue pas en France. Ce samedi, ils étaient 40 000 Français dans la rue pour protester contre la mesure gouvernementale. C'est la quinzième semaine consécutive pour cette mobilisation.

13:49 - Quels départements se trouvent au-dessus du seuil d'alerte ?

Samedi 23 octobre, le taux d'incidence en France est repassé au-dessus du seuil d'alerte. La moyenne française est désormais de 50,9 nouvelles contaminations pour 100 000 habitants. Mais quels sont les départements les plus touchés ? À l'Ouest, la Vendée par exemple connaît une hausse épidémique. Son taux d'incidence est désormais de 74 cas pour 100 000 habitants, soit une augmentation de 68% en une semaine. Même chose dans la Loire-Atlantique (59,63 cas pour 100 000), la Maine-et-Loire (65,82) ou encore la Mayenne (54,03). L'Île-de-France n'est bien évidemment pas exemptée. Les Yvelines connaissent par exemple un taux d'incidence de 77,18 cas pour 100 000 habitants, contre 61,04 pour les Hauts-de-Seine et 66,33 pour le Val-d'Oise.

12:57 - Comment voyager à l'étranger pendant les vacances de la Toussaint ?

Alors que les vacances de la Toussaint viennent de commerncer, nombreux sont les Français qui souhaitent profiter de l'occasion pour voir du paysage et sortir des frontières du pays. Ainsi, pour visiter des pays situés dans l'espace européen, il vous faudra justifier d'un certificat Covid numérique européen. Celui-ci s'obtient dans des conditions similaires au pass sanitaire français toujours en vigueur pour lutter contre le coronavirus en France. Il est valable dans tous les états membres de l'UE ainsi "qu’au Liechtenstein, en Suisse, en Islande, en Norvège, à Monaco et en Andorre, mais aussi pour voyager dans les collectivités d’outre-mer", a détaillé Sud Ouest. Pour les voyages au Royaume-Uni ou aux États-Unis, des modalités différentes sont prévues pour entrer sur le territoire.

11:55 - "Avec l'arrivée de l'automne, il y a une reprise de l'épidémie en Europe", alerte le professeur Fontanet

Les feuilles tombent et l'épidémie reprend. Ces derniers jours, la France retrouve le scénario de l'automne 2020 avec un retour du Covid-19. Mais d'après les médecins, c'était un phénomène attendu. "Avec l'arrivée de l'automne, [...] comme prévu, il y a une reprise de l'épidémie en Europe", a souligné le professeur Arnaud Fontanet, dans les colonnes du Journal du dimanche. Avant d'ajouter : "On s'attend à une poursuite de la hausse des contaminations à cause de deux facteurs : la météo et la baisse de l'efficacité des vaccins contre l'infection. Car même si ces derniers continuent à protéger à plus de 90% contre les formes graves, la protection contre l'infection passe de 80% deux mois après la deuxième dose à 50 % au bout de six mois."

10:52 - Du mieux dans les hôpitaux en France

Si certains indicateurs, comme le taux d'incidence, repartent à la hausse, la situation à l'hôpital continue, elle, de s'améliorer. D'après le dernier bilan épidémique du samedi 23 octobre, 6 348 patients se trouvent actuellement à l'hôpital à cause du Covid-19. Ce sont 52 de moins que la veille. 1 007 d'entre eux se trouvent en réanimation, soit trois patients de moins que la veille.

23/10/21 - 20:20 - Le point sur la situation épidémique ce samedi 23 octobre

[FIN DU DIRECT] - Comment évolue l'épidémie en France ? Si le ministre de la Santé caractérise cette reprise du Covid-19 comme une "légère poussée", voici les derniers chiffres du samedi 23 octobre pour y voir plus clair : 

  • 6 291 cas supplémentaires = 75 cas de moins qu'hier et 1 392 de plus que samedi dernier
  • La moyenne 7 jours passe à 5 084 cas contre 4 885 hier, 405 de plus que la semaine dernière
  • 23 morts en 24h (hors Ehpad) = 6 de moins qu'hier et 8 de plus que samedi dernier
  • 184 admis à l'hosto en 24h = 19 de moins qu'hier et 75 de plus comparé à samedi dernier
  • 42 admissions en réa = 16 de moins qu'hier et 17 de plus que samedi dernier

En savoir plus

Quel est le dernier bilan du coronavirus en France ?

Le bilan quotidien de Santé publique France montre une légère reprise de l'épidémie, samedi 23 octobre. Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 continue d'augmenter, passant à 6 291 cas supplémentaires en 24 heures. Ce sont tout de même 75 de moins qu'hier. La moyenne sur sept jours atteint désormais les 5 084 cas, contre 4885 vendredi. C'est 405 de plus que la semaine dernière. Cependant, à l'hôpital la situation semble s'apaiser quelque peu. Avec 23 morts en 24 heures (hors Ehpad), on recense six décès de moins que vendredi. Voici le bilan complet à retenir :

  • 7 120 863 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 6 291 de plus
  • 117 441 décès au total (Ehpad compris), soit 23 de plus
  • 90 560 décès à l'hôpital, soit 23 de plus
  • 6 348 personnes actuellement hospitalisées, soit 52 de moins
  • 1 007 personnes actuellement en réanimation, soit 3 de moins
  • 184 nouveaux admis à l'hôpital (-19) et 42 en réanimation (-16)
  • 426 213 personnes sorties de l'hôpital, soit 201 de plus
  • Taux de positivité des tests : 1,41%, soit 0,09 point de plus
  • Taux d'incidence : 50,91 cas/100 000, soit 1,47 point de plus

Quelle est la situation du coronavirus en France ?

Selon le dernier point épidémiologique de Santé publique France (SPF), publié jeudi 21 octobre, "une reprise de la circulation virale est observée en métropole, avec une augmentation du taux d’incidence et un R-effectif >1. La hausse du taux d’incidence était plus marquée chez les 60-89 ans." Santé publique France "ne note pas d’impact sur les indicateurs hospitaliers au niveau national malgré une tendance à l’augmentation des nouvelles hospitalisations dans certaines régions métropolitaines."

  • En métropole, les taux d’incidence augmente en semaine 41 et passe à 48 nouveaux cas pour 100 000 habitants (vs 44 en S40, soit +10%). En moyenne, 4 620 cas ont été diagnostiqués par jour. Le taux d’incidence était en augmentation ou stable dans toutes les classes d’âge selon SPF avec une plus forte augmentation chez les plus âgés.
  • Le nombre d’hospitalisations se stabilisent. Si le R effectif est désormais supérieur à 1 (1,2), , les indicateurs hospitaliers par date d’admission se sont stabilisés, avec 1 143 nouvelles hospitalisations (-2% par rapport à S40, contre -11% entre S39 et S40) et 281 nouvelles admissions en services de soins critiques (-4% vs S40, -10% entre S39 et S40).
  • Le variant Delta du coronavirus est toujours majoritaire en France, identifié à 99% par séquençage lors des enquêtes Flash des 21 et 28 septembre 2021.
  • La vaccination contre le Covid-19 progresse encore : au 19 octobre 2021, 75,9% de la population générale avait reçu au moins une dose et 73,9% était complètement vaccinée.13,7% des 65 ans et plus ont reçu une dose de rappel - C

Le Conseil scientifique, dans son dernier avis, publié le 6 octobre, prévoit deux scénarios pour la reprise épidémique de coronavirus. Dans le scénario favorable, l’épidémie demeure sous contrôle, la couverture vaccinale est ajustée selon les nouvelles connaissances sur la persistance de l’efficacité vaccinale. L’épidémie de Covid-19 sera une menace latente, mais maîtrisée. Elle prendra alors un caractère de plus en plus saisonnier et les rebonds épidémiques seront anticipés en proposant des doses de rappel aux personnes vulnérables le cas échéant. Dans le scénario moins favorable, un variant du Covid-19 émerge, après le variant Delta. Issu d’un sous-variant Delta (certains existent déjà, mais ne se développent pas), variant connu capable d’échappement immunitaire, devenu plus compétitif en population très largement immunisée, ou nouveau variant issu de pays ayant une couverture vaccinale insuffisante et où la circulation intense du virus favorise l’émergence de nouvelles mutations, ce variant perturbe le contrôle de l’épidémie, qui ne devient donc pas saisonnière.

Carte du coronavirus en France

Suivez l'évolution du coronavirus dans votre commune grâce à la carte ci-dessous. Cliquez sur un département pour afficher la liste des communes. Retrouvez aussi tous les détails sur cette cartographie et le point complet par ville et par département dans notre article sur la carte du Covid en France

Cliquez sur un département pour consulter la liste de ses villes.

Depuis la mi-octobre 2020, Santé publique France communique les données d'incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants) à l'échelle des communes. Les chiffres sont à ce stade communiqués selon une échelle (10 , 20, 50, 150, 250, 500, 1000 cas pour 100 000 habitants). Les données sont exprimées sur une semaine glissante, ce qui signifie qu'elles sont calculés un jour J à partir des tests réalisés entre 3 et 9 jours précédemment. Pour accéder aux informations relatives au coronavirus dans votre commune, saisissez son nom dans le moteur de recherche ou cliquez sur son département d'appartenance dans la carte ci-dessous.

Pour rappel, le taux d'incidence correspond au nombre de nouveaux cas de Covid-19 sur une période d'une semaine, par rapport à la population totale d'un territoire (pays, région, département ou commune). Cet indicateur s'exprime généralement en nombre de cas pour 100 000 habitants. Le taux de dépistage donne quant à lui le nombre de personnes ayant réalisé un test de dépistage du coronavirus sur le nombre total d'habitants,  au cours de la période. Il est lui aussi exprimé le plus souvent sur 100 000 habitants. Enfin, le taux de positivité des tests livre le pourcentage de tests positifs au coronavirus, rapporté au nombre total de tests effectués sur la période.

Coronavirus