DIRECT. Coronavirus en France : les conseils des scientifiques pour éviter une nouvelle vague

Chargement de votre vidéo
"DIRECT. Coronavirus en France : les conseils des scientifiques pour éviter une nouvelle vague"

DIRECT. Coronavirus en France : les conseils des scientifiques pour éviter une nouvelle vague CORONAVIRUS. L'épidémie est "loin d'être terminée", a alerté l'OMS, ce mardi. Et pour éviter un trop fort rebond épidémique, les scientifiques invitent les Français à maintenir les gestes barrières notamment.

L'essentiel
  • L'épidémie de coronavirus en France est en recrudescence lente depuis quelques jours. À l'hôpital, le nombre de nouveaux patients montre également un retour de l'épidémie. Ces dernières 24 heures, 316 nouvelles admissions ont été déclarées à l'hôpital, soit 47 de plus qu'hier et 30 de plus que mardi dernier. Parmi ces admissions, 112 nouveaux patients ont été admis en réanimation. Ce sont 38 de plus qu'hier et 49 de plus que la semaine dernière. Retrouvez le bilan détaillé en bas de cette page.
  • Vers une 5e vague de Covid-19 en France ? Pas si vite ! D'après Alain Fischer, président du conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, l'épidémie pourrait bien être contenue. "S'il n'y a pas de nouveaux variants, on devrait voir progressivement l'épidémie s'estomper, avec de petites vaguelettes, comme peut-être celles que l'on est en train de vivre ces jours-ci", explique-t-il. Avant d'ajouter : "Petit à petit, le virus pourrait devenir endémique, c’est-à-dire un virus présent mais qui ne provoque pas d'infection sévère." Mais d'autres se veulent bien plus alarmistes. "Si on ne veut pas avoir un hiver catastrophique, il faut maintenir les gestes barrières", a notamment alerté l'infectiologue Gilles Pialoux, sur le plateau de France 2, lundi 25 octobre.
  • La pandémie est "loin d'être terminée". C'est ce qu'a affirmé l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ce mardi 26 octobre. Toutefois, l'organisation se veut rassurante sur les progrès épidémiques réalisés grâce aux vaccins. 
En direct

26/10/21 - 23:02 - Olivier Véran reçoit une troisième dose et envoie un message aux Français

[FIN DU DIRECT] - Ce mardi, le ministre de la Santé a reçu sa troisième dose de vaccin contre le Covid-19, dans un hôpital parisien. Un timing parfait pour Olivier Véran qui en a profité pour se faire vacciner contre la grippe, quelques jours après avoir lancé la campagne saisonnière en France. "J'en ai profité pour faire dans le même mouvement et dans l'autre bras la vaccination contre la grippe", a insisté le ministre, avant d'ajouter : "je me protège, je protège les personnes avec qui je suis en contact". Vaccination et coup de communication, d'une pierre deux coups.

26/10/21 - 20:40 - Le point sur l'épidémie en France ce mardi 26 octobre

Où en est l'épidémie de coronavirus en France ? Chaque jour, retrouvez les derniers chiffres à retenir :

● 6 603 cas supplémentaires = 5 308 cas de plus qu'hier et 669 de plus que mardi dernier
● La moyenne 7 jours passe à 5 389 cas contre 5 293 hier, 741,6 de plus que la semaine dernière
● 38 morts en 24h (hors Ehpad) = -3 de moins qu'hier et -1 de moins que mardi dernier.
● 316 admis à l'hosto en 24h = 47 de plus qu'hier et 30 de plus comparé à mardi dernier
● 112 admissions en réa = 38 de plus qu'hier et 49 de plus que mardi dernier

26/10/21 - 19:47 - Médicament contre le Covid-19 : la grosse commande de la France

50 000. Voici le nombre de doses commandées par la France pour le traitement contre le Covid-19. Son nom ? Le molnupiravir. Le produit de la société américaine Merck est actuellement en phase d'examen. Le traitement arriverait en France "à compter des derniers jours de novembre ou des premiers jours de décembre", a expliqué le ministre de la Santé.

26/10/21 - 17:00 - Face à la reprise de l'épidémie, Gabriel Attal durcit le ton

Gabriel Attal a rappelé, encore une fois, la nécessité pour les personnes éligibles de procéder à un rappel du vaccin contre le Covid-19. Au micro d'Europe 1 ce mardi matin, il martelait : "Il faut continuer à respecter les gestes barrières, garder nos outils comme le passe sanitaire et, pour les personnes les plus âgées et les plus fragiles, il faut faire le rappel vaccinal". "Je lance un appel à ceux qui ont plus de 65 ans : 'Faites-vous vacciner avec la troisième dose'", ajoutait-il.

Gabriel Attal a également rappelé que des études scientifiques montraient que la couverture vaccinale diminuait lorsqu'il existait des fragilités dues à l'âge : "Au bout de six mois environ, cette protection conférée par le vaccin a tendance à diminuer. Donc c'est très important de faire le rappel", a-t-il insisté. A l'heure actuelle, seulement un tiers des personnes éligibles ont reçu leur troisième dose, ce qui est "encore trop peu" selon le porte-parole du gouvernement.

26/10/21 - 16:50 - Quelles sont les régions les plus touchées par le Covid-19 ?

La Guyane, avait 217 cas positifs pour 100 000 habitants, une tension hospitalière de 68% et un taux de positivité de 9,3%, est la région la plus durement touchée par l'épidémie de Covid-19. Derrière elle, la Martinique, avec une incidence de 135, une tension hospitalière de 112% (ce qui signifie que les patients Covid19 occupent plus de lits de réanimation qu'il n'y en avait avant l'épidémie) et un taux de positivité de 2,2%. En métropole, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur est la plus touchée par la pandémie : son taux d'incidence est de 71 cas positifs pour 100k habitants, son taux de reproduction R effectif de 1 et son taux de positivité de 1,6%. Les Pays de la Loire arrivent juste derrière, avec une incidence de 70, un taux de reproduction R effectif de 1,34 et un taux de positivité de 2,7%. Enfin, l'Île-de-France, avec un taux d'incidence de 69 cas positifs pour 100 000 habitants, un R effectif de 1,09 et un taux de positivité de 1,7%.

Pour rappel, l'incidence moyenne en France est de 53.

26/10/21 - 16:26 - Moderna annonce des résultats positifs pour son vaccin chez les 6-11 ans

Ce lundi 25 octobre, Moderna a annoncé des résultats positifs pour son vaccin contre le Covid-19 chez les jeunes enfants. La société américaine a ainsi ouvert la voie à une possible autorisation prochaine de deux vaccins pour cette tranche d'âge, avec celui de Pfizer. Effectivement, les essais cliniques menés par Moderna sur plus de 4 700 participants âgés de 6 à 11 ans "démontrent une réponse immunitaire forte chez ce groupe d'enfants un mois après la seconde dose", avec des niveaux d'anticorps "robustes" détectés, a déclaré l'entreprise dans un communiqué. En outre, le vaccin présente, selon ce communiqué, "un profil de sécurité favorable" et a été "généralement bien toléré" - les effets secondaires les plus courants étant de la fatigue, des maux de tête, de la fièvre et une douleur au niveau de l'injection. Stéphane Bancel, patron de Moderna, a déclaré dans le communiqué que les données devraient être soumises "à court terme" aux agences de régulation mondiale.

26/10/21 - 12:34 - Le CHU de Martinique appelle au calme

Après plusieurs manifestations de soutien aux soignants opposés à l'obligation vaccinale dans l'enceinte de l'établissement, la direction du CHU de Martinique a indiqué souhaiter que les manifestions "motorisées" ou qui sont "susceptibles de générer des nuisances sonores" cessent. La raison ? Les manifestations ont troublé la tranquillité des soins de patients en soins critiques et les véhicules d'urgence des pompiers ont "souffert de l’encombrement des axes de circulation dans l’enceinte de l’hôpital Pierre Zobda-Quitman", selon la direction du CHU.

Pour rappel : le CHU de Martinique avait autorisé que les membres de son personnel soignant pénètrent dans l'enceinte de l'établissement sans être vaccinés il y a quelques jours, suite à de nombreuses manifestations de la part de ces soignants.

26/10/21 - 12:26 - 42 départements possèdent un taux d'incidence situé au-dessus du seuil des 50 cas pour 100 000 habitants

Pour la semaine du 15 au 21 octobre, Santé Publique France a observé que 42 départements ont un taux d'incidence situé au-dessus du seuil des 50 cas pour 100 000 habitants. Dans les départements à l'ouest du pays, la progression est la plus marquée. En moyenne en France, le taux d'incidence est de 53,1 cas positifs pour 100 000 habitants.

Ci-contre, la liste des départements dont le taux d'incidence dépasse le seuil des 50 cas pour 100 000 habitants : la Guyane (217), la Martinique (135), l'Aveyron (95), les Bouches-du-Rhône (93), la Haute-Loire (89), les Pyrénées-Atlantiques (86), Paris (85), la Vendée (85), le Maine-et-Loire (82), Deux-Sèvres (79), les Yvelines (78), le Val-de-Marne (74), la Corrèze (73), le Val-d'Oise (67), la Loire-Atlantique (67), la Seine-Saint-Denis (67), les Hautes-Alpes (66), le Lot-et-Garonne (63), les Ardennes (61), les Hauts-de-Seine (61), la Haute-Savoie (60), les Alpes-Maritimes (60), l'Indre-et-Loire (58), l'Essonne (58), la Charente-Maritime (55), l'Aude (55), les Alpes de Haute-Provence (55), la Seine-et-Marne (55), le Nord (54), la Drôme (53), la Corse-du-Sud (52,3), le Rhône (52), l'Ille-et-Vilaine (52), la Sarthe (52), le Vaucluse (51), le Var (51), le Tarn (51), l'Oise (51), la Lozère (51), le Haut-Rhin (51), Mayenne (51) et le Cher (50,9).

LIRE PLUS
En savoir plus

Quel est le dernier bilan du coronavirus en France ?

Le bilan quotidien de Santé publique France, dévoilé ce mardi 26 octobre, montre une légère tendance à la hausse. Le nombre de nouveaux cas moyen de Covid-19 passe à 5 389 contaminations supplémentaires en une semaine, contre 5 293 hier. Ce sont 742 cas moyen de plus environ par rapport à la semaine précédente. Le nombre d'hospitalisations observe également une légère hausse, avec 316 nouvelles admission à l'hôpital en 24 heures, soit 47 de plus qu'hier et 30 de plus que mardi dernier. Voici le bilan complet à retenir :

  • 7 133 766 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 6 603 de plus
  • 218 650 cas en Ehpad, soit 17 de plus
  • 117 526 décès au total (Ehpad compris), soit 38 de plus
  • 90 643 décès à l'hôpital, soit 38 de plus
  • 6 445 personnes actuellement hospitalisées, soit 40 de plus
  • 1 049 personnes actuellement en réanimation, soit 26 de plus
  • 316 nouveaux admis à l'hôpital (+47) et 112 en réanimation (+38)
  • 426 654 personnes sorties de l'hôpital, soit 223 de plus
  • Taux de positivité des tests : 1,75%, soit 0,00 point de plus
  • Taux d'incidence : 54,82 cas/100 000, soit 1,54 point de plus

Quelle est la situation du coronavirus en France ?

Selon le dernier point épidémiologique de Santé publique France (SPF), publié jeudi 21 octobre, "une reprise de la circulation virale est observée en métropole, avec une augmentation du taux d’incidence et un R-effectif >1. La hausse du taux d’incidence était plus marquée chez les 60-89 ans." Santé publique France "ne note pas d’impact sur les indicateurs hospitaliers au niveau national malgré une tendance à l’augmentation des nouvelles hospitalisations dans certaines régions métropolitaines."

  • En métropole, les taux d’incidence augmente en semaine 41 et passe à 48 nouveaux cas pour 100 000 habitants (vs 44 en S40, soit +10%). En moyenne, 4 620 cas ont été diagnostiqués par jour. Le taux d’incidence était en augmentation ou stable dans toutes les classes d’âge selon SPF avec une plus forte augmentation chez les plus âgés.
  • Le nombre d’hospitalisations se stabilisent. Si le R effectif est désormais supérieur à 1 (1,2), , les indicateurs hospitaliers par date d’admission se sont stabilisés, avec 1 143 nouvelles hospitalisations (-2% par rapport à S40, contre -11% entre S39 et S40) et 281 nouvelles admissions en services de soins critiques (-4% vs S40, -10% entre S39 et S40).
  • Le variant Delta du coronavirus est toujours majoritaire en France, identifié à 99% par séquençage lors des enquêtes Flash des 21 et 28 septembre 2021.
  • La vaccination contre le Covid-19 progresse encore : au 19 octobre 2021, 75,9% de la population générale avait reçu au moins une dose et 73,9% était complètement vaccinée.13,7% des 65 ans et plus ont reçu une dose de rappel - C

Le Conseil scientifique, dans son dernier avis, publié le 6 octobre, prévoit deux scénarios pour la reprise épidémique de coronavirus. Dans le scénario favorable, l’épidémie demeure sous contrôle, la couverture vaccinale est ajustée selon les nouvelles connaissances sur la persistance de l’efficacité vaccinale. L’épidémie de Covid-19 sera une menace latente, mais maîtrisée. Elle prendra alors un caractère de plus en plus saisonnier et les rebonds épidémiques seront anticipés en proposant des doses de rappel aux personnes vulnérables le cas échéant. Dans le scénario moins favorable, un variant du Covid-19 émerge, après le variant Delta. Issu d’un sous-variant Delta (certains existent déjà, mais ne se développent pas), variant connu capable d’échappement immunitaire, devenu plus compétitif en population très largement immunisée, ou nouveau variant issu de pays ayant une couverture vaccinale insuffisante et où la circulation intense du virus favorise l’émergence de nouvelles mutations, ce variant perturbe le contrôle de l’épidémie, qui ne devient donc pas saisonnière.

Carte du coronavirus en France

Suivez l'évolution du coronavirus dans votre commune grâce à la carte ci-dessous. Cliquez sur un département pour afficher la liste des communes. Retrouvez aussi tous les détails sur cette cartographie et le point complet par ville et par département dans notre article sur la carte du Covid en France

Cliquez sur un département pour consulter la liste de ses villes.

Depuis la mi-octobre 2020, Santé publique France communique les données d'incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants) à l'échelle des communes. Les chiffres sont à ce stade communiqués selon une échelle (10 , 20, 50, 150, 250, 500, 1000 cas pour 100 000 habitants). Les données sont exprimées sur une semaine glissante, ce qui signifie qu'elles sont calculés un jour J à partir des tests réalisés entre 3 et 9 jours précédemment. Pour accéder aux informations relatives au coronavirus dans votre commune, saisissez son nom dans le moteur de recherche ou cliquez sur son département d'appartenance dans la carte ci-dessous.

Pour rappel, le taux d'incidence correspond au nombre de nouveaux cas de Covid-19 sur une période d'une semaine, par rapport à la population totale d'un territoire (pays, région, département ou commune). Cet indicateur s'exprime généralement en nombre de cas pour 100 000 habitants. Le taux de dépistage donne quant à lui le nombre de personnes ayant réalisé un test de dépistage du coronavirus sur le nombre total d'habitants,  au cours de la période. Il est lui aussi exprimé le plus souvent sur 100 000 habitants. Enfin, le taux de positivité des tests livre le pourcentage de tests positifs au coronavirus, rapporté au nombre total de tests effectués sur la période.

Coronavirus