Coronavirus en France : le dernier bilan, l'épidémie s'achève-t-elle ?

Coronavirus en France : le dernier bilan, l'épidémie s'achève-t-elle ? CORONAVIRUS. Malgré une légère remontée du nombre de décès en France le 2 juin (107 en 24 heures), l'épidémie de coronavirus est-elle en train de disparaître ? Retrouvez les dernières infos et chiffres par régions dans ce live dédié.

Combien de cas et de morts du coronavirus en France ? Dernier bilan

Les derniers chiffres du coronavirus ont été communiqués ce mardi 2 juin. Le nombre de personnes hospitalisées pour Covid-19 continue de décroître. En réanimation, la pression sur les services continue de baisser.

  • 15 1325 patients confirmés par tests PCR
  • 28 940 décès au total, soit 107 de plus
  • 18 590 décès à l'hôpital, soit 84 de plus
  • 14028 hospitalisations en cours, soit 260 de moins
  • 1 253 personnes actuellement en réanimation, soit 49 de moins
  • 68 812 personnes sorties de l'hôpital, soit 372 de plus

Concernant les cas confirmés par PCR, Santé publique France indique que "le bilan de ce jour indique un total de cas positifs inférieur au total annoncé les 3 jours précédents (-766 cas en 24h)". En effet, auparavant, le nombre de tests positifs au COVID-19 de SI-DEP était rapporté. Or, c'est désormais le nombre de patients positifs, "ce qui est plus juste".

Malgré les bilans positifs, il faut rester prudent

Les chiffres sont imparables : sur l'ensemble du territoire français, les remontées des hôpitaux font état de données positives, à savoir de moins en moins de morts et de moins en moins de patients en réanimation. Dans certains départements, des bilans sur 24 heures ont même fait état d'aucun nouveau cas de coronavirus. Alors qu'a débuté ce mardi la phase 2 du déconfinement, tout cela incite à l'optimisme. Mais pour Philippe Houdart, médecin généraliste dans le 18e arrondissement de Paris, où le Covid-19 a beaucoup circulé, il ne s'agit pas de la fin de l'épidémie en France pour autant. Ce professionnel de santé incite à attendre justement de voir comment les choses vont évoluer avec l'entrée en vigueur de la phase 2 du déconfinement ce mardi. "Il faut attendre la réouverture de terrasses et la reprise de la vie quotidienne à Paris, fin juin on pourra être rassuré si ça n'a pas repris", explique-t-il à France Inter, qui a également interrogé Sophie Marc, de l'hôpital de Corbeil-Essonnes (Essone).

Pour elle, il convient de rappeler que le coronavirus a mis du temps à s'installer durablement en France, avec des premiers cas en décembre et une vague épidémique plusieurs semaines plus tard. "On peut se dire que si aujourd'hui, on part d'un état de fait où il y a très peu de patients porteurs du Covid, il faut certainement attendre plusieurs semaines pour que l'épidémie ait le temps de reprendre", explique-t-elle, assurant qu'elle et ses confrères restent "très prudents". Et d'ajouter : "Je ne pense pas qu'on puisse dire que l'épidémie soit terminée. Personne ne peut dire ça. On attend plutôt le mois de juillet pour être rassuré".

Lire aussi

En direct

02/06/20 - 23:59 - 1 486 retours à domicile au total en Normandie

FIN DU DIRECT - Au 2 juin 2020, 329 patients atteints du coronavirus étaient hospitalisés en Normandie (-6 en 24 heures). 21 malades étaient en réanimation (+1), et une unique admission était recensée (+1). Au total, on comptabilise 420 décès à l’hôpital et 1 486 retours à domicile (+10).

02/06/20 - 23:40 - La vitamine D, une aide pour les malades du Covid-19 ?

Dans un communiqué du 22 mai, l'Académie nationale de médecine estimait que la vitamine D "joue un rôle dans la régulation et la suppression de la réponse inflammatoire cytokinique à l’origine du syndrome de détresse respiratoire aigu qui caractérise les formes sévères et souvent létales de Covid-19". Néanmoins, elle précisait quelques lignes plus bas que "la vitamine D ne peut toutefois pas "être considérée comme un traitement préventif ou curatif de l’infection due au SARS-CoV-2" (nom du coronavirus). Cependant, "en atténuant la tempête inflammatoire et ses conséquences", poursuit l'étude, la vitamine D "pourrait être considérée comme un adjuvant à toute forme de thérapie". 

02/06/20 - 23:27 - Montrouge : ouverture d'un centre de dépistage

Comme repéré par Le Parisien, les habitants de Montrouge pourront se faire dépister près de chez eux. Néanmoins, le lieu aménagé dans une aile du centre municipal de santé ne recevra pas tous ceux qui souhaitent être dépistés. Pour être accueillis rue Amaury-Duval, les patients devront être munis d'une ordonnance. L'objectif est d'éviter "l'engorgement des hôpitaux et des laboratoires", explique au quotidien le maire UDI Étienne Lengereau. Et de renchérir : "On souhaite identifier très vite les cas, stopper les chaînes de contamination et éviter tout cluster."

02/06/20 - 23:21 - Sept nouveaux retours à domicile en Bretagne

Au 2 juin 2020, 189 patients atteints du coronavirus étaient hospitalisés en Bretagne (-7 en 24 heures). 16 malades étaient en réanimation (-1), et une unique admission était recensée (+1). Au total, on comptabilise 252 décès à l’hôpital (+1) et 1 150 retours à domicile (+7).

02/06/20 - 23:02 - 32 malades en réanimation en Bourgogne-Franche-Comté

Au 2 juin 2020, 390 patients atteints du coronavirus étaient hospitalisés (-25 en 24 heures). 32 malades étaient en réanimation (-2), et une unique admission était recensée (+1). Au total, on comptabilise 1 013 décès à l’hôpital (+2) et 3 518 retours à domicile (+28).

02/06/20 - 22:44 - 13 nouveaux patients en réanimation en Ile-de-France

Au 2 juin 2020, 6 097 patients atteints du coronavirus étaient hospitalisés (-42 en 24 heures). 549 malades étaient en réanimation (-10), et 13 admissions étaient recensées (+10). Au total, on comptabilise 7 147 décès à l’hôpital (+28) et 24 922 retours à domicile (+87).

02/06/20 - 22:26 - Les tests sérologiques peuvent-ils être remboursés ?

Depuis le 29 mai, les tests sérologiques - permettant de détecter la présence d’anticorps dans le sang - peuvent être remboursés par la Sécurité sociale à  certaines conditions, rapporte la Voix du Nord. Seuls les tests autorisés peuvent être remboursés, et pour certaines utilisations (personnels de santé et de structures médicales ou médico-sociales qui ont été exposés et travaillent avec des personnes fragiles, personne qui présente des symptômes mais dont le test virologique s’est révélé négatif…).

02/06/20 - 22:09 - Près de la moitié des détenus de Mayotte positifs au coronavirus

Cent vingt-neuf détenus sur les 329 du seul centre pénitentiaire de Mayotte à Majicavo Lamir, dans la commune de Koungou, ont été testés positifs au coronavirus, affirme l’Agence régionale de santé (ARS) dans son bilan quotidien, repris par Sud-Ouest. Ce nouveau foyer épidémique inquiète l’Agence Régionale de Santé, qui avait organisé une campagne de tests dans le seul centre pénitentiaire de l’île, comme le rappelle le média.

02/06/20 - 21:50 - 32 clusters ont été identifiés en Ile-de-France

À l’heure actuelle, 32 clusters ont été identifiés en Ile-de-France, dont 10 dans les Yvelines. Face à la crainte d'un redémarrage de l’épidémie de coronavirus, Le Parisien rappelle que des dépistages gratuits et sans rendez-vous sont organisés dès le 3 juin.

02/06/20 - 21:31 - Comment fonctionne l’anakinra, potentielle solution face au coronavirus ?

Véritable espoir dans la lutte contre le coronavirus, l'anakinra, qui n'est autre qu'un médicament bien connu des rhumatologues, fait aujourd'hui parler de lui. Mais comment fonctionne-t-il ? Le but de l’anakinra est de contrer l'"orage cytokinique", "une réaction inflammatoire incontrôlée mise en cause dans les formes graves de pneumonie Covid-19, débouchant sur un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA)", rapporte La Voix du Nord.

02/06/20 - 21:15 - À Paris, un laboratoire itinérant pour dépister le coronavirus

À Paris, un laboratoire itinérant permet de réaliser des dépistages gratuits et sans rendez-vous, les 3 et 4 juin prochains. Il s'agit, pour les autorités, d'offrir de la proximité, comme le rapporte le site actu.fr. Précisément, le labo s’implantera le mercredi 3 juin de 10h à 17h30 au square Fleury (40 rue le Vau dans le 20e arrondissement) puis le jeudi 4 juin de 10h à 17h30 au square Marcel Sembat dans le 18e.

02/06/20 - 20:58 - Selon le pape, "tout sera différent" après l’épidémie de coronavirus

Le souverain pontife s'est exprimé à l'occasion de la Pentecôte, dans un message vidéo en espagnol, comme le rapporte 20 Minutes. Pour lui, "tout sera différent" après la pandémie, avec un monde "meilleur ou pire". "Lorsque nous sortirons de cette pandémie, nous ne pourrons pas continuer à faire ce que nous faisions, et comme nous le faisions. Non, tout sera différent", a-t-il résumé. Le pape avait créé dès la mi-mars un groupe de réflexion interdisciplinaire pour réfléchir durant une année sur un monde post-coronavirus plus vertueux, dans tous les domaines, précise le média.

02/06/20 - 20:41 - Le PIB de la France va chuter de 11% en 2020

La crise sanitaire du coronavirus a eu un impact plus que conséquent sur l’économie des pays. En France, Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics, a évoqué un déficit public de 220 milliards d'euros pour 2020. Le PIB va chuter de 11% sur cette année, comme le rapporte l’Est Républicain. Cela représente la récession la plus grave depuis la Deuxième Guerre mondiale.

02/06/20 - 20:25 - 33 nouvelles admissions en réanimation

1 253 patients atteints du coronavirus étaient en réanimation ce mardi 2 juin 2020. Cela représente 49 lits libérés en 24 heures. À l’inverse, 33 nouvelles admissions en réanimation ont été recensées.

02/06/20 - 20:23 - 14 028 hospitalisations en France

Le 2 juin 2020, 14 028 hospitalisations étaient recensées en France, liées au coronavirus. Cela représente 260 lits occupés de moins. 229 nouvelles admissions ont été comptabilisées.

02/06/20 - 20:20 - 107 décès en 24 heures en France

Selon le dernier bilan, du 2 juin 2020, 107 décès ont été recensés en 24 heures en France. Au total, 68 812 guérisons ont été observées depuis le début de l’épidémie de coronavirus.

02/06/20 - 20:12 - Chine : un vaccin développé d'ici la fin de l'année ?

Selon Reuters, la Commission chinoise d'administration et de supervision des actifs publics a annoncé sur le réseau social WeChat qu'un vaccin pourrait être prêt à être commercialisé dès la fin de cette année. Plus de 2000 personnes ont reçu des vaccins mis au point par l'Institut des produits biologiques de Wuhan et l'Institut des produits biologiques de Pékin, dans le cadre d'essais cliniques.

02/06/20 - 19:55 - Une nouvelle rallonge budgétaire de 100 millions d'euros pour les hôpitaux

Les hôpitaux et cliniques vont bénéficier d'une nouvelle enveloppe de 100 millions d’euros, destinée à compenser les surcoûts liés à la crise du coronavirus. L’annonce a été faite ce mardi 2 juin par le secrétaire d'État auprès du ministre de la Santé Adrien Taquet, comme le rapporte franceinfo. Cet argent "viendra renforcer et compléter les dotations allouées pour les territoires qui ont été les plus touchés par la covid (...)", a indiqué ce dernier.

02/06/20 - 19:55 - De nouvelles recommandations pour les avions

Afin d’opérer un déconfinement en toute sécurité en France, plusieurs mesures ont été communiqués lundi 1er juin concernant les avions. La Dépêche rapporte que les questions relatives au port du masque, aux contrôles de température ou à l’accès aux toilettes seront désormais des priorités. Sur l'une des mesures les plus attendues, l'OACI ne préconise pas de neutraliser un siège sur deux pour assurer la distanciation physique, précise le média.

02/06/20 - 19:38 - Yves Gaudin envisage une seconde vague à l'automne

Yves Gaudin, virologue au CNRS, estime que la crainte d'une seconde vague est toujours présente mais si cette dernière apparait, elle interviendra plutôt à l'automne. "S'il y a une deuxième vague, je vois plutôt ça à l'automne. Ça va dépendre de beaucoup de choses, ça va dépendre du comportement des gens, ça va dépendre de la circulation des gens."

LIRE PLUS

L'épidémie de coronavirus en France est-elle sous contrôle ?

Santé Publique France indique très clairement qu'il n'y a pas de "signaux en faveur d'une reprise de l'épidémie". Les réseaux de médecins hospitaliers et les dispositifs mis en place pour faire remonter les chiffres de nouveaux cas de contaminations vont dans le même sens : depuis plus de 7 semaines désormais, les indicateurs épidémiologiques du Covid en France sont bons. Le dernier bilan hebdomadaire confirme la tendance positive des données hospitalières et des établissements médico-sociaux : le "taux de positivité des tests virologiques" est en France de 1,9% ; le nombre de cas positifs par semaine pour 100 000 habitants est de 6,14. Enfin, le "R", qui représente le nombre de personnes contaminées par chaque malade, est actuellement de 0,77, ce qui signifie qu'un malade contamine en moyenne moins d'une personne en France, signe que l'épidémie est bien en recul. En mars dernier, cet indice avait atteint plus de 2,5.

Attention toutefois : si l'épidémie semble maîtrisée dans la métropole, la situation est encore préoccupante à Mayotte et en Guyane. Par ailleurs, les virologues insistent et alertent encore sur ce point : le virus n'a pas disparu, il est encore présent sur le territoire français et circule toujours, même s'il ne parvient plus à s'étendre comme en mars. Pour avoir une meilleure vision de la situation, il faut attendre encore un peu pour évaluer la situation en médecine "de ville", puisqu'il n'y a pas de données centralisées au niveau national pour le moment. Il faut aussi attendre le résultat de travaux menés par des experts sur la manière dont s'affaiblit le Covid-19 et sur la manière dont il pourrait resurgir. Faut-il attendre un vaccin pour mettre fin à la menace ? La population a-t-elle développé des formes d'immunité encore inexplicables ? Faut-il compter sur une résurgence après l'été ? Toutes ces questions, encore sans réponse, appellent à la prudence.