DIRECT. Coronavirus en France : contaminations en pagaille, nouvelles annonces de Véran

"DIRECT. Coronavirus en France : contaminations en pagaille, nouvelles annonces de Véran"

DIRECT. Coronavirus en France : contaminations en pagaille, nouvelles annonces de Véran COVID. Avec 61 000 nouveaux cas recensés ce mercredi 8 décembre, la France atteint des niveaux jamais vus depuis le début de la pandémie. Olivier Véran, invité de France 2 ce jeudi 8 décembre, a fait le point sur la situation épidémiologique et a procédé à de nouvelles annonces.

  • Un niveau jamais atteint "depuis le début de la pandémie". Avec plus de 60 000 nouveaux cas de Covid-19 en France recensés en 24 heures, les chiffres dévoilés par Santé publique France mercredi constituent un record selon Olivier Véran, qui l'a indiqué à France 2 jeudi 9 décembre 2021. Le bilan détaillé est à retrouver en bas de page.
  • Le ministre de la Santé a par ailleurs précisé qu'aucune mesure de restriction supplémentaire ne serait prise. "C'est l'apéritif entre amis qu'on va annuler", dit-il.
  • Alors que le plan blanc a été déclenché dans les hôpitaux d'Île-de-France, il "sera probablement national dans les prochains jours", a prévenu Olivier Véran, alors que 46,5% des lits de réanimation sont occupés par des patients atteints du coronavirus, "majoritairement [des] non-vaccinés" ou des vaccinés "immunodéprimés", selon le ministre. 
En direct

15:09 - Le vaccin de Novavax bientôt en France ?

Un cinquième vaccin autorisé dans l'UE d'ici la fin de l'année ? L'Agence européenne du médicament (EMA) a annoncé qu'elle pourrait potentiellement conclure son évaluation d'ici "la fin de l'année". 

14:52 - Un nouveau vaccinodrome va ouvrir au Mans : la prise de rendez-vous en ligne est déjà possible

Un nouveau vaccinodrome ouvre ses portes au Mans, dès le 15 décembre prochain. La prise de rendez-vous en ligne, elle, est déjà désormais possible via notamment la plateforme Doctolib. Situé dans les anciens locaux d'Alinéa au Parc manceau, le centre sera ouvert tous les jours du lundi au dimanche, de 8h30 à 12h30 et de 14 heures à 19 heures. Il aura la capacité de vacciner jusqu'à 2 000 personnes par jour.

14:35 - Réouverture du vaccinodrome de Toulouse

Le vaccinodrome de Toulouse rouvre ses portes ce 9 décembre : 2 300 rendez-vous sont déjà pris pour ce jeudi, auxquels devraient s'ajouter plusieurs centaines de personnes de 65 ans et plus pouvant se faire vacciner sans rendez-vous. Dans ce centre, les moins de 30 ans se feront vacciner avec le vaccin de Pfizer/BioNTech ; le reste avec Moderna. Ce vaccinodrome peut vacciner jusqu’à 3 000 personnes par jour.

Pour rappel, cette réouverture s'inscrit dans le cadre de la promesse du ministre de la Santé et des Solidarités Olivier Véran, qui a assuré que 300 centres de vaccination seraient rouverts ou ouverts afin d'accélérer la campagne de rappel.

14:21 - Les cas Omicron détectés dans l'UE sont "légers"

Ce jeudi 9 novembre, l'Agence européenne du médicament (EMA) s'est exprimée à propos des cas du variant Omicron du Covid-19 détectés dans l'Union européenne : "Les cas semblent être pour la plupart légers, mais nous devons rassembler plus de preuves pour déterminer si le spectre de gravité de la maladie causée par l'Omicron est différent de celui de tous les variants qui ont circulé jusqu'à présent", a notamment déclaré Marco Cavaleri, chef de la stratégie vaccinale de l'EMA.

12:45 - Combien de personnes vaccinées contre le Covid-19 en France ?

Selon les données de VaccinTracker, de Santé publique France (SPF) et du ministère de la Santé et des Solidarités, 52 155 768 personnes ont reçu au moins une dose d'un des vaccins anti-Covid, parmi lesquelles 51 070 503 personnes sont entièrement vaccinées. Autrement dit, 76,1% de la population est complètement vaccinée, et 22,3% ne l'est pas du tout.

Selon VaccinTracker, au rythme actuel (moyenne des 14 derniers jours), on aurait vacciné avec au moins une dose l'ensemble de la population éligible (plus de 12 ans) le 4 septembre 2022.

12:05 - Pour Alain Fischer, vacciner les 5-11 ans avec des comorbidités est "tout à fait légitime"

Si le président sur Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale (COSV) estime qu'il est préférable d'attendre les résultats des Etats-Unis sur la vaccination de l'ensemble de la tranche d'âge 5-11 ans, il considère qu'il "est tout à fait légitime de commencer la campagne de vaccination des enfants qui ont des risques, qui sont malades, pour telle ou telle raison". "Il y a toute une liste de pathologies concernées, et pour eux, à l'évidence, le bénéfice, en l'état des connaissances actuelles, l'emporte très largement sur les risques", justifie-t-il, argumentant encore sur leur "situation", beaucoup "plus risquée".

11:55 - Les résultats pour choisir de vacciner ou non les 5-11 ans attendus dans "assez peu de temps"

Le professeur Alain Fischer a indiqué que le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale (COSV) attendait les résultats de la vaccination des 5-11 ans aux Etats-Unis afin de décider de vacciner, ou non, les moins de 12 ans en France. Selon lui, ces résultats devraient arriver dans "assez peu de temps", soit dans les "15 jours à venir".

11:50 - "Des données tout à fait encourageantes" sur la sûreté du vaccin anti-Covid pour les 5-11 ans

Ce jeudi 9 décembre, le pédiatre Alain Fischer, président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale (COSV), a indiqué à Franceinfo que les données sur l'efficacité et la sûreté du vaccin anti-Covid sur les 5-11 ans étaient particulièrement prometteuses. Au sujet des données scientifiques sur l'efficacité du vaccin, il a notamment déclaré : "cela, nous l'avons par les essais cliniques". Sur la sûreté : "Nous avons des données tout à fait encourageantes puisque, dans l'essai clinique, il n'y a pas eu d'effets indésirables observés". 

Cependant, le professeur Alain Fischer a indiqué que " le nombre d'enfants qui étaient inclus dans cet essai, environ 1 500, n'est pas suffisant pour écarter d'éventuelles possibilités - même si c'est peu probable - d'effets indésirables un petit peu moins rares". En conséquence, le COSV attend toujours les résultats sur la vaccination des 5-11 ans aux Etats-Unis, "parce que leur population d'enfants est plus malade que la nôtre".

11:00 - Nantes : 25 cas de Covid dans une école qui ne ferme pourtant pas

A La Chapelle-sur-Erdre (au nord de Nantes), une école a recensé vingt-cinq cas positifs au Covid-19 : dix-huit enfants (dont sept dans une même classe), quatre animateurs périscolaires et trois enseignants. Des chiffres qui font penser à un potentiel cluster. Les parents d'élèves et élus locaux s'agacent de la non-fermeture de l'école et qualifient les décisions prises par Jean-Michel Blanquer d'"hors-sol".

10:40 - SPF confirme que 61 340 nouveaux cas positifs ont été enregistrés ces dernières 24h

Santé Publique France (SPF) a confirmé ce jeudi 9 décembre le chiffre avancé plus tôt dans la journée par le ministre de la Santé et des Solidarités Olivier Véran : ce sont bien 61 340 nouveaux cas positifs au Covid-19 qui ont été décomptés ces dernières vingt-quatre heures.

10:35 - Bientôt une 4e dose nécessaire ? "Il ne faut pas anticiper" pour Agnès Pannier-Runacher

Ce jeudi 9 décembre, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie a répondu à l'évocation d'une possible quatrième dose du vaccin contre le Covid-19 faite hier par Jean-François Delfraissy. Pour elle, "il ne faut pas anticiper" déjà cette idée.

10:30 - 20 millions de doses de vaccins anti-Covid sont disponibles en France

Ce jeudi 9 décembre, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie était l'invitée de CNews. L'occasion pour elle de réaffirmer que la France ne manquait pas de doses de vaccin anti-Covid : "Nous avons plus de 20 millions de doses (de vaccins contre le Covid-19) en stock et nous continuons d’en réceptionner chaque semaine. Nous n’avons pas de soucis d’approvisionnement. J’ai commandé, pour la France, autant de doses que d’habitants pour les années 2022 et 2023". En outre, "si on en a en trop, on les donne, c'est ce que l'on a déjà fait", a-t-elle affirmé, assurant qu'Emmanuel Macron "a été l'un des premiers dirigeants mondiaux à donner en masse des vaccins à d'autres pays, et c'est essentiel aussi".

10:15 - Plus de 5 millions de tests entre le 29 novembre et le 5 décembre, un chiffre en hausse

Le dépistage du Covid-19 continue d'augmenter : plus de cinq millions de tests ont été réalisés la semaine du 29 novembre au 5 décembre, selon la Drees (Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques). Autrement dit, ce sont 25% de tests en plus que la semaine précédente.

10:05 - Le pic de contaminations de la 5e vague "d'ici à la fin du mois" ?

Selon le ministre de la Santé et des Solidarités Olivier Véran, le pic de contaminations de la cinquième vague pourrait être atteint "d'ici à la fin du mois" si les Français appliquent un "respect strict des gestes barrières" et limitent les rassemblements.

09:55 - Olivier Véran : "Il n'y a pas de pénurie de Pfizer"

Sur France 2, Olivier Véran a affirmé qu'il n'y avait "pas de pénurie de Pfizer". Par la même occasion, il a souligné une nouvelle fois qu'il était possible d'utiliser Moderna ou Pfizer pour son rappel.

LIRE PLUS
En savoir plus

Quel est le dernier bilan du coronavirus en France ? 

Selon les dernières données de Santé publique France, communiquées mercredi décembre, la moyenne sur sept jours continue de progresser et à dépasser les 46 000 nouveaux cas, 46 260 exactement, contre 42 892 la veille. Ces dernières 24 heures, 129 personnes sont décédées des suites du Covid-19 à l'hôpital, ce sont 35 de moins qu'hier et 36 de plus que mercredi dernier. Dans les hôpitaux, la situation continue de s'aggraver. En 24 heures, 1 288 nouveaux patients ont été admis, soit 377 de moins qu'hier et 296 de plus que mardi dernier. Voici le bilan détaillé : 

  • 8 048 931 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 61 340 de plus
  • 120 032 décès au total (Ehpad compris), soit 129 de plus
  • 93 071 décès à l'hôpital, soit 129 de plus
  • 26 961 décès en Ehpad (non actualisé)
  • 13 044 personnes actuellement hospitalisées, soit 330 de plus
  • 2426 personnes actuellement en réanimation, soit 75 de plus
  • 1288 nouveaux admis à l'hôpital (-377) et 276 en réanimation (-132)
  • 440 865 personnes sorties de l'hôpital, soit 799 de plus
  • Taux de positivité des tests : 6,4%
  • Taux d'incidence : 447,68 cas/100 000, soit 3,08 point de plus

Quelle est la situation du coronavirus en France ?

Selon le dernier point épidémiologique de Santé publique France (SPF), publié jeudi 2 décembre, la France fait face à une "nouvelle forte progression du SARS-CoV-2 sur le territoire métropolitain et [une] augmentation marquée des nouvelles hospitalisations et des admissions en soins critiques". En moyenne, près de 30 000 cas étaient diagnostiqués chaque jour et le taux d'incidence était de 311 cas positifs pour 100 000 habitants dans bon nombre de régions - la majorité des régions métropolitaines avait un taux supérieur à 300.

  • En métropole, le taux d’incidence augmente en semaine 47 et passe à 311 nouveaux cas pour 100 000 habitants (vs 194 en S46, soit +61%). Le taux de dépistage a fortement progressé en S47 (5 418/100 000, +37% par rapport à la S46). Le taux de positivité aux tests était en hausse (5,7%, vs 4,9% en S46). Le taux d’incidence corrigé était en forte augmentation dans toutes les classes d’âge : les taux les plus importants étaient observés chez les 6-10 ans (663, +92%), les 30-39 ans (421, +56%), les 0-9 ans (389, +85%) et les 10-19 ans (344, +76%).
  • Le nombre d’hospitalisations en hausse. Les indicateurs par date d'admission faisaient état de 4 212 nouvelles hospitalisations en S47 (+35% par rapport à S46, où 3 131 nouvelles hospitalisations étaient dénombrées) et 967 nouvelles admissions en services de soins critiques (+37% par rapport à S46, où 705 patients Covid étaient admis en soins critiques).
  • Le variant Delta du coronavirus est toujours majoritaire en France, identifié à plus de 99% par séquençage lors des dernières enquêtes Flash.
  • La vaccination contre le Covid-19 progresse encore : au 30 novembre, la couverture vaccinale à partir de vaccin anti-Covid était estimée à 77,4% de la population pour au moins une dose, de 75,8% pour une vaccination complète. Chez les 65 ans et plus, 42,9% s'étaient fait injecter une dose de rappel.

Carte du coronavirus en France

Suivez l'évolution du coronavirus dans votre commune grâce à la carte ci-dessous. Cliquez sur un département pour afficher la liste des communes. Retrouvez aussi tous les détails sur cette cartographie et le point complet par ville et par département dans notre article sur la carte du Covid en France

Cliquez sur un département pour consulter la liste de ses villes.

Depuis la mi-octobre 2020, Santé publique France communique les données d'incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants) à l'échelle des communes. Les chiffres sont à ce stade communiqués selon une échelle (10 , 20, 50, 150, 250, 500, 1000 cas pour 100 000 habitants). Les données sont exprimées sur une semaine glissante, ce qui signifie qu'elles sont calculés un jour J à partir des tests réalisés entre 3 et 9 jours précédemment. Pour accéder aux informations relatives au coronavirus dans votre commune, saisissez son nom dans le moteur de recherche ou cliquez sur son département d'appartenance dans la carte ci-dessous.

Pour rappel, le taux d'incidence correspond au nombre de nouveaux cas de Covid-19 sur une période d'une semaine, par rapport à la population totale d'un territoire (pays, région, département ou commune). Cet indicateur s'exprime généralement en nombre de cas pour 100 000 habitants. Le taux de dépistage donne quant à lui le nombre de personnes ayant réalisé un test de dépistage du coronavirus sur le nombre total d'habitants,  au cours de la période. Il est lui aussi exprimé le plus souvent sur 100 000 habitants. Enfin, le taux de positivité des tests livre le pourcentage de tests positifs au coronavirus, rapporté au nombre total de tests effectués sur la période.

Coronavirus